L'auteur des romans The Witcher en litige avec CD Projekt

Le par  |  10 commentaire(s)
The Witcher 3 Wild Hunt - vignette

Le succès des jeux de CD Projekt tirés de l'univers de The Witcher est incontestable, et cela entraine des complications entre le créateur de l'univers et le studio polonais.

Les représentants de l'écrivain Andrzej Sapkowski, qui est à l'origine de l'univers de The Witcher sur lequel CD Projekt s'est basé pour proposer ses jeux demandent désormais au studio de s'acquitter de la somme de 14 millions d'euros.

The Witcher 3 Blood and Wine

Pour les représentants, il s'agit ni plus ni moins de faire reverser au studio 6% des revenus générés par les jeux exploitant la franchise The Witcher. La somme est présentée comme une compensation minimale qui entre dans le cadre de la rémunération des droits d'auteur.

Pour CD Projekt, la demande est inacceptable et sans fondement puisque le studio a déjà payé pour obtenir les droits d'adaptation des romans et de l'univers de Sapkowski.

Lors des négociations initiales, l'écrivain avait accepté de céder ses droits à CD Projekt pour un montant fixe plutôt que de miser sur un pourcentage prélevé sur les ventes. L'écrivain ne pensait ainsi pas que les jeux du studio polonais arriveraient à s'écouler par millions d'exemplaires à travers le monde. Sapkowski avait déjà abordé le sujet en 2017, regrettant ne pas avoir fait confiance à son oeuvre et à CD Projekt, le studio lui ayant bien proposé une rémunération en pourcentage à l'époque.

Malgré tout, les avocats de l'écrivain s'appuient sur l'article 44 de la loi sur le droit d'auteur qui permet de revenir sur les accords si la compensation cédée à l'auteur se révèle trop faible par rapport aux bénéfices engendrés par l'adaptation ou l'exploitation de l'oeuvre. Par ailleurs, l'accord initial n'a été signé que pour le premier jeu, et pas pour les suites... Situation délicate puisque c'est The Witcher 3 qui a généré le plus de bénéfices pour CD Projekt.

Le studio et l'écrivain annoncent tous deux souhaiter trouver une entente amiable. Il est dans l'intérêt des deux camps de maintenir de bonnes relations pour envisager de futures collaborations.

Face au succès, Sapkowski avait annoncé travailler à la suite de sa saga. La licence a également été cédée à Netflix pour l'adaptation de l'univers du Sorceleur en série. Pour l'instant, CD Projekt a annoncé se focaliser exclusivement sur Cyberpunk 2077, mais la sortie d'un Witcher 4 est évidemment très attendue par les fans...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2034625
"Lors des négociations initiales, l'écrivain avait accepté de céder ses droits à CD Projekt pour un montant fixe plutôt que de miser sur un pourcentage prélevé sur les ventes."

Oui j'en avait entendu parler, il a eu juste quelques milliers d'euros...

Le mec s'est fait avoir... ou il s'est tellement dit que ça marcherait pas qu'il a préféré les thunes direct...

Il aurait même pu faire les 2, une somme + un %, ça aurait été plus intelligent de sa part.
En plus, comme le studio était tout nouveau à l'époque, ça les aurait arrangé aussi (moins a payer sur le coup).

Le pire c'est qu'a priori la série est une adaptation des jeux, et non des livres, vous voyez ou je veux en venir ?
Le #2034644
LinuxUser a écrit :

"Lors des négociations initiales, l'écrivain avait accepté de céder ses droits à CD Projekt pour un montant fixe plutôt que de miser sur un pourcentage prélevé sur les ventes."

Oui j'en avait entendu parler, il a eu juste quelques milliers d'euros...

Le mec s'est fait avoir... ou il s'est tellement dit que ça marcherait pas qu'il a préféré les thunes direct...

Il aurait même pu faire les 2, une somme + un %, ça aurait été plus intelligent de sa part.
En plus, comme le studio était tout nouveau à l'époque, ça les aurait arrangé aussi (moins a payer sur le coup).

Le pire c'est qu'a priori la série est une adaptation des jeux, et non des livres, vous voyez ou je veux en venir ?


Pour la fin de ton commentaire, ça va grandement dépendre de la façon dont la loi polonaise gère les droits d'auteur.
Si les droits et la priorité sont donnés au produit de base et à l'auteur de base, il n'a rien à craindre.
Dans le cas contraire il risque en effet de faire la gueule.

Sauf s'il a totalement cédé ses droits, auquel cas peu importe que la série soit tirée du produit de base ou d'un de ses dérivés... Il n'a plus les droits de toute manière.
Le #2034653
"l'écrivain avait accepté de céder ses droits à CD Projekt pour un montant fixe"

Ha ben si un truc marche bien, certains attrapent les dents longues et veulent renégocier leurs accords. Mais si ce jeu avait été un flop, cet écrivain en serait resté là.

Ce n'est pas de la faute de CD Projekt si ce vénal écrivain a loupé le coche en ne voulant pas prendre des royalties sur les ventes du jeu. Il a joué, il a perdu !
Le #2034657
"Pour CD Projekt, la demande est inacceptable et sans fondement puisque le studio a déjà payé pour obtenir les droits d'adaptation des romans et de l'univers de Sapkowski."

Tout est dit.
Le #2034670
LinuxUser a écrit :

"Lors des négociations initiales, l'écrivain avait accepté de céder ses droits à CD Projekt pour un montant fixe plutôt que de miser sur un pourcentage prélevé sur les ventes."

Oui j'en avait entendu parler, il a eu juste quelques milliers d'euros...

Le mec s'est fait avoir... ou il s'est tellement dit que ça marcherait pas qu'il a préféré les thunes direct...

Il aurait même pu faire les 2, une somme + un %, ça aurait été plus intelligent de sa part.
En plus, comme le studio était tout nouveau à l'époque, ça les aurait arrangé aussi (moins a payer sur le coup).

Le pire c'est qu'a priori la série est une adaptation des jeux, et non des livres, vous voyez ou je veux en venir ?


De mémoire, Alec Guinness (obiwan kenobi) avait senti le truc venir avec Star Wars (première trilogie) et accepté un cachet modeste accompagné d'un %age sur les recettes...
Il a simplement cru au projet de Lucas à l'époque et a bien fait (même s'il a détesté son rôle)
Le #2034760
jujubibi a écrit :

"Pour CD Projekt, la demande est inacceptable et sans fondement puisque le studio a déjà payé pour obtenir les droits d'adaptation des romans et de l'univers de Sapkowski."

Tout est dit.


L'article le mentionne, si ce qui a été payé est largement en dessous du résultat il peut renégocier.

Le problème c'est pas vraiment le concept, c'est surtout le montant 14 millions ? Mais putain d'où il sort le mec ! Déjà 3 millions moi ça me suffirait pour vivre et ça serait surtout plus raisonnable niveau demande, mais non encore un con qui veut toujours se la péter en demandant des sommes qu'ils n'aurait jamais gagné même en plusieurs vie...
Le #2034932
https://pix-geeks.com/auteur-the-witcher-jeux-video/

J’ai été assez stupide pour leur vendre des droits sur l’ensemble de l’œuvre.
Ils m’ont offert un pourcentage de leurs bénéfices et j’ai dit “Non, il n’y aura pas de profit, donnez-moi tout mon argent maintenant, Tout le montant”.

Le gus s'estime lésé alors que c lui qui a refusé...
Le #2034933
drahus a écrit :

https://pix-geeks.com/auteur-the-witcher-jeux-video/

J’ai été assez stupide pour leur vendre des droits sur l’ensemble de l’œuvre.
Ils m’ont offert un pourcentage de leurs bénéfices et j’ai dit “Non, il n’y aura pas de profit, donnez-moi tout mon argent maintenant, Tout le montant”.

Le gus s'estime lésé alors que c lui qui a refusé...


ta pas mis la suite

"C’était stupide. J’ai été assez stupide pour tout laisser entre leurs mains parce que je ne croyais pas à leur succès."

Au moins il le reconnait.

Et les bouquins se vendent bien plus grâce au succès des jeux aussi.
Le #2034988
CD Projekt Red devrait poursuivre l'auteur pour obtenir une compensation sur les romans qui a vendu grâce aux 3 jeux fait par le studio.

L'arroseur arrosé.
Le #2035019
LinuxUser a écrit :

drahus a écrit :

https://pix-geeks.com/auteur-the-witcher-jeux-video/

J’ai été assez stupide pour leur vendre des droits sur l’ensemble de l’œuvre.
Ils m’ont offert un pourcentage de leurs bénéfices et j’ai dit “Non, il n’y aura pas de profit, donnez-moi tout mon argent maintenant, Tout le montant”.

Le gus s'estime lésé alors que c lui qui a refusé...


ta pas mis la suite

"C’était stupide. J’ai été assez stupide pour tout laisser entre leurs mains parce que je ne croyais pas à leur succès."

Au moins il le reconnait.

Et les bouquins se vendent bien plus grâce au succès des jeux aussi.


Ca ne fait que redire la même chose pour çà que je ne l'ai pas mis, qu'il a été stupide et il n’y aura pas de profit = je ne croyais pas à leur succès.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme