Automatisation et robotisation : 800 millions d'emplois humains transférés dès 2030 ?

Le par  |  59 commentaire(s) Source : Bloomberg
robotisation chaine assemblage.

La montée de l'automatisation et de la robotisation, associée aux intelligences artificielles, pourrait faire disparaître 800 millions d'emplois d'ici 2030, selon une étude McKinsey.

Les domaines de l'automatisation, l'intelligence artificielle et la robotisation ont connu d'importants progrès ces dernières années et bouleversent de plus en plus de secteurs, industriels mais aussi tertiaires.

Robby-the-RobotEt petit à petit, ces nouvelles possibilités font disparaître les emplois auparavant attribués à des humains. Si les emplois peu qualifiés sont les premiers touchés, les progrès techniques réalisés remontent peu à peu les arbres de compétence.

Ces tendances, qu'anticipent déjà les économistes, vont pleinement se manifester ces prochaines années, les machines remplaçant l'humain dans un nombre grandissant de tâches, et jusqu'à celles de conception et de créativité.

Un rapport du cabinet McKinsey & Co affirme ainsi que 800 millions d'emplois humains auront disparu d'ici 2030, remplacés par l'automatisation et les robots. Cette transformation touchera les marchés établis comme émergents, avec différents niveaux d'automatisation selon les emplois.

Dans un délai de 15 ans, des centaines de milliers d'employés vont devoir faire face à cette situation en changeant d'activité ou en acquérant de nouveaux savoirs pour leur métier.

La question de la flexibilité et de la capacité à exercer différents métiers durant une carrière sera cruciale, avec de nouveaux enjeux autour de la capacité à former efficacement les employés.

Cette vision un peu idéaliste d'un humain devant s'adapter en permanence à son travail présente toutefois des limites assez évidentes. Au vu des avancées très rapides des techniques, rien ne dit que cette faculté d'adaptation ne soit pas dépassée à moyen terme, avec des intelligences artificielles douées d'auto-apprentissage, des robots auto-adaptatifs se passant de l'humain même pour des tâches de maintenance et de mise à niveau ou des systèmes d'aide à la prise de décision (grand thème à la mode dans les entreprises pour faire y entrer l'intelligence artificielle dans les process) qui finiront par prendre les décisions sans intervention humaine.

Les évolutions économiques actuelles montrent par ailleurs que les emplois intermédiaires sont en voie de régression ne laissant que des emplois très bien payés mais rares (et pour combien de temps encore ?) et des emplois mal rémunérés démultipliés.

Enfin, les ressources publiques attribuées à la formation professionnelle ne cessent de reculer et ne vont pas du tout dans le sens d'une capacité donnée aux salariés de rebondir vers de nouvelles activités, avec un risque aggravé de situation de chômage.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 6

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1990289
"Emplois humains transférés" Ou comment annoncer le chômage de masse a la manière douce.
Le #1990300
« Cette vision un peu idéaliste d'un humain devant s'adapter en permanence à son travail présente toutefois des limites assez évidentes. »

2030 est dans plus d'une génération qui aura le temps de s'adapter comme l'ont fait les générations précédentes lors de toutes les révolutions dont ils ont bénéficié et qu'ils ne voudraient pour rien au monde remplacer par ce qu'il y avait avant (quand cela existait).

La « vision idéalistes » est de croire que tout est statique (humain compris), alors que la simple observation sur un temps suffisamment long montre que les systèmes (économiques, sociaux, etc.) sont dynamiques et auto-adaptatifs, ce que l'analyse historique et la théorie économique confirment d'ailleurs.
Le #1990307
Bah, faut bien que ça arrive hein..
Le #1990308
je le sens mal
Le #1990310
Revenu universel.
Le #1990312
tmtisfree a écrit :

« Cette vision un peu idéaliste d'un humain devant s'adapter en permanence à son travail présente toutefois des limites assez évidentes. »

2030 est dans plus d'une génération qui aura le temps de s'adapter comme l'ont fait les générations précédentes lors de toutes les révolutions dont ils ont bénéficié et qu'ils ne voudraient pour rien au monde remplacer par ce qu'il y avait avant (quand cela existait).

La « vision idéalistes » est de croire que tout est statique (humain compris), alors que la simple observation sur un temps suffisamment long montre que les systèmes (économiques, sociaux, etc.) sont dynamiques et auto-adaptatifs, ce que l'analyse historique et la théorie économique confirment d'ailleurs.


L'humain s'adapte depuis toujours parce que leurs métiers évoluent... oui le conducteur de calèche c'est adapté aux voitures le métier de base lui n'a pas changé avec la conduite autonome il devient quoi ? roue de secours ? ...un métier disparaît s'tout.
Le chauffeur routier ? idem...

il ni à pas évolution/adaptation mais disparition...et non ils ni à pas un nouveau métier qui apparaît pour un métier qui disparaît.

tu es en train de dire quoi finalement que bientôt on va embaucher sept milliards de programmeurs ? ...allez on coupe la poire en deux ?... 3.5 milliards en programmations et 3.5 milliards en robotique....sérieusement ?.

Tiens donne donc les noms de tous les métiers qui ne peuvent pas être robotisé à 100%.

Jusqu’à présent l'humain s'adaptait pars-qu'il n’était pas remplaçable à 100% il y avait transfère de compétence maintenant de moins en moins.

"" ce que l'analyse historique et la théorie économique confirment d'ailleurs.""

l'analyse historique....basé sur 50 ans grand maximum mais quel recule...

Avant cela un humain en remplaçais un autre avec des compétences mis a jour il n’était pas remplacé pars un robot.
Le #1990313
Le robot ne se plaint jamais,il fait pas gréve,il demande pas d'augmentation,il a pas besoin de congés payés,il bosse jour et nuit
Le #1990317
Subutox a écrit :

Revenu universel.


Exactement ce que j'allais dire ... on finira par y arriver un jour où l'autre de toute façon.
Le #1990327
Les robots automatisé ne se réparent pas tout seul
J'en connais un qui travail dans l'automatisation (et qui utilise souvent des logiciels industriel chez lui pour faire des expériences), TIA Portal de Siemens par exemple.

Je n'ai jamais chercher à comprendre à quoi ça servira et finalement, ça lui servira mine de rien

Il programme les commandes jusqu'à programmer les processeurs dans une carte compact Flash (Okay... on est loin des i7 d'Intel xD)

Donc pour tout vous dire, 800 millions de postes pourront être utilisé dans la maintenance, mise à jour et réparation des robots, il faut bien fabriquer les pièces, payer les licences d'automatisations (parce que Siemens ne fourni pas gratuitement ni à bas prix) et j'en passe.

On en sera plus sur du 200 millions de postes non renouvelable, d'ici 2030, ce serait un peu normal, vu la surpopulation, donc bon... Il y aura d'autre technologie qui interviendront d'ici là, des postes crées et d'autres de supprimés.
Le #1990355
FRANCKYIV a écrit :

Subutox a écrit :

Revenu universel.


Exactement ce que j'allais dire ... on finira par y arriver un jour où l'autre de toute façon.


Espérons que ça sera avant que des révoltes éclatent...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]