Bac S 2017 : enquête sur de possibles fuites

Le par  |  6 commentaire(s)
fuite

Le ministère de l'Éducation nationale enquête sur un possible cas de fuites pour le Bac S. L'affaire concerne les épreuves de travaux pratiques de physique-chimie et SVT.

Le ministère de l'Éducation nationale a indiqué avoir ouvert une enquête portant sur des soupçons de fuites de sujets du baccalauréat scientifique.

salle-examenSi les épreuves écrites débutent à partir du 15 juin, les évaluations des compétences expérimentales (ECE) de physique-chimie et de sciences et vie de la Terre ont eu lieu du 6 au 9 juin. C'est sur ces épreuves de travaux pratiques que les soupçons de fuites pèsent. D'une durée d'une heure, elles comptent pour 4 points sur la note finale.

Au centre de l'affaire, une page Facebook qui a proposé vingt sujets d'ECE, des critères d'évaluation et des corrections. De premières rumeurs avaient circulé fin mai. Moyennant une vingtaine d'euros, l'accès aux sujets a fait l'objet d'un commerce.

Pour des personnes qui ont pu avoir accès, les fuites paraissent authentiques. Selon un blog du Monde, le ministère de l'Éducation nationale minimise l'impact du possible incident en soulignant que " ce sont les compétences expérimentales qui sont prioritairement évaluées. "

A priori, nous sommes loin du cas de l'édition 2011 du bac S qui avait été entachée par une fuite sur Internet (via le forum jeuxvideo.com) d'un exercice de mathématiques. À l'origine de la fuite, un technicien qui s'occupait d'entretenir les machines de reliure d'un rectorat.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1968108
De toute façon, ça change rien, le taux de réussite est de 90%...
Le #1968118
Safirion a écrit :

De toute façon, ça change rien, le taux de réussite est de 90%...


Même des touristes ont rafflé le gros lot !

De toute façon personne n'est dupe, ça fait des années que l’écrémage n'a plus lieu dans l'enseignement secondaire.

Les têtes tombent toute seules, plus loin dans le cursus scolaire/universitaire.


Le #1968156
On m'a laissé avec des sujets numérisés et un robot graveur tout seul dans un bureau non-surveillé. J'ai fait n'importe quoi avec le protocole, parce quep…bin parce que j'avais pas le choix, j'étais tout seul et fallait que ça parte. Et derrière il y avait 300 postes susceptibles d'avoir d'autres besoins simultanés. Alors, j'ai fait semblant de me cacher mes yeux !

Bon, j'ai rattrapé après, mais si j'avais voulu...

Ces gens là sont des inconscients !
Le #1968195
smartmeister a écrit :

Safirion a écrit :

De toute façon, ça change rien, le taux de réussite est de 90%...


Même des touristes ont rafflé le gros lot !

De toute façon personne n'est dupe, ça fait des années que l’écrémage n'a plus lieu dans l'enseignement secondaire.

Les têtes tombent toute seules, plus loin dans le cursus scolaire/universitaire.


Tant qu'on mettras pas de sélection à l'entrée de l'université comme ça se fait partout ailleurs ...
Le #1968631
Safirion a écrit :

De toute façon, ça change rien, le taux de réussite est de 90%...


90% de réussite, et 50% avec "MANSION" (sic) !
Le #1968763
skynet a écrit :

smartmeister a écrit :

Safirion a écrit :

De toute façon, ça change rien, le taux de réussite est de 90%...


Même des touristes ont rafflé le gros lot !

De toute façon personne n'est dupe, ça fait des années que l’écrémage n'a plus lieu dans l'enseignement secondaire.

Les têtes tombent toute seules, plus loin dans le cursus scolaire/universitaire.


Tant qu'on mettras pas de sélection à l'entrée de l'université comme ça se fait partout ailleurs ...


Il n'y a plus personne à l'université depuis des années (sauf encore un peu en médecine). Cette filière représente une toute petite part de l'admission post bac (car même quand ils s'y sont inscrits en pratique beaucoup n'y vont jamais et parmi ceux qui y vont le suivi des études est totalement lacunaire pour la majorité d'entre eux).

Le bac n'a aucun rôle dans la sélection pour le supérieur (on peut d'ailleurs se poser la question de son véritable intérêt).

La sélection se fait sur les dossiers scolaires des 2 ou 3 dernières années de scolarité livrés par les établissements d'origine.

Maintenant du côté des établissements post bac qui recrutent livrent au site Admission Post Boc (APB) leur algorithme de classement. APB fait ensuite un tri automatisé et propose aux jeunes bacheliers la réponse positive la mieux classée dans l'ordre de leurs vœux.

Il y a donc bel et bien une sélection pas toujours très juste (liée aux établissements d'origine).

Voilà à quoi ressemble la sélection post bac aujourd'hui, elle n'a jamais été aussi présente et peut être jamais aussi injuste.

Ce qui a surtout changé depuis 20 ans c'est le délabrement de l'école. Plus personne ne veut devenir enseignant, le salaire des profs a été gelé il y a 8 ans, les programmes font en sorte que tout le monde traverse à toute vitesse sa scolarité (sinon ça coûte trop cher). Donc on supprime des pans entiers en math, en physique en particulier.

Le gouvernement qui voudra vraiment changer les choses dans ce pays devra:

- aligner les salaires des profs sur ce qui se fait par exemple en Allemagne (en gros doubler le salaire)

- supprimer certains enseignements pour en créer d'autres (le latin, le grec, c'est bien, mais il y a urgence à créer une matière "informatique générale" par exemple)

- permettre aux élèves de redoubler si les parents ou l'enfant le souhaitent
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]