Baisse des taxes de l'App Store : Spotify et Epic dénoncent une manipulation grotesque

Le par Mathieu M.  |  1 commentaire(s)
coque-iphone-12-shopsystem

Apple a récemment annoncé procéder à une baisse de sa commission auprès des développeurs de l'AppStore, une situation qui fait bondit Spotify et Epic Games.

Apple a pris la parole il y a quelques jours pour annoncer souhaiter procéder à une baisse de son système de commissions sur l'AppStore. La marque passerait ainsi de 30 à 15 de commissions pour les applications qui génèrent moins d'un million de dollars de chiffre d'affaires annuel.

app-store

Spotify et Epic Games, en conflit avec la marque depuis des années justement au sujet des commissions dénoncent ainsi une manipulation.

Tim Sweeney, le patron d'Epic Games, l'éditeur en procès avec Apple depuis l'affaire Fortnite, n'a pas mâché ses mots... Et il est difficile de lui donner tort : "On aurait pu se réjouir si Apple n'avait pas pris la décision calculée de diviser les créateurs d'applications et de préserver son monopole sur les magasins et les paiements, violant de fait la promesse de traiter tous les développeurs sur un même pied d'égalité."

Chez Spotify, le choix d'Apple passe également très mal : "Le récent geste d'Apple démontre une fois de plus que la politique de l'App Store est arbitraire et capricieuse. Nous espérons désormais que les régulateurs ignoreront l'attitude factice d'Apple et agiront en urgence pour protéger le choix des consommateurs, garantir une concurrence loyale et créer des conditions d'exercice plus équitables".


Un effort calculé

On pourrait effectivement se réjouir de voir Apple lâcher du leste auprès des développeurs, mais dans les faits rien n'est vraiment aussi simple. D'une part, la marque est largement critiquée depuis des années, mais avec une insistance plus poussée depuis quelques mois. Diverses alliances se sont nouées contre Apple avec des procès lancés ou en préparation.

Apple chercherait ainsi à faire preuve de bonne volonté en discréditant ses accusateurs au fil des procès en cours... Mais la volonté est uniquement de travailler son image auprès des juges. Et dans ce sens, personne n'est dupe, et pire encore, Apple pourrait avoir fait un joli cadeau à ses adversaires...

En effet, une grande partie de la défense d'Apple est centrée sur le fait que le maintien de l'App Store implique des frais qui ne sont pas compressibles et que les 30% appliqués de façon équitable auprès de l'ensemble des développeurs maintiennent un équilibre et permet de maintenir le système en place. Or, l'équité n'est désormais plus de mise avec ce choix, mais Apple montre également que les 30% présentés comme critique peuvent varier selon son bon vouloir...

En marge des procès lancés par les éditeurs, Apple fait l'objet de nombreuses enquêtes antitrust aux USA et en Europe. Ce type d'enquête lancé aux USA contre Google commence à porter ses fruits avec des réflexions sur le démantèlement de l'entreprise pour la ramener à une dimension plus modeste... Apple pourrait avoir peur que de telles réflexions viennent à se poser à son sujet .

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
rborn offline Hors ligne Vénéré icone 2969 points
Le #2113671
98% des développeurs génèrent moins d'1 millions de dollar de CA annuels avec l'Appstore. Pour Apple ça ne change rien, pour les petites structures cela fait une grosse différence.

En fait ce geste ne concerne même pas Spotify, Epic et cie. C'est tentant d'y voir un rapport avec le procès comme beaucoup sont entrain de le faire mais les règles restent les mêmes pour les gros acteurs.

De plus Epic voulait défendre les petits acteurs dans sa croisade il me semble ? eh bien voila, 15% de commission pour 98% des devs !
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire