Test Batman Arkham City

Le par Nathalie M.  |  1 commentaire(s)
test Batman Arkham City

Deux ans séparent les deux titres de Rocksteady dédiés à Batman. Après un premier volet très réussi, qui nous avait à l'époque véritablement transporté, le studio réitère avec un second épisode. Arkham City se doit de faire aussi bien qu'Arkham Asylum, voire mieux et nous emporte encore une fois dans l'univers de Batman, à la rencontre de super-vilains clés du comics.

Le talent de Rocksteady

Est-ce que Batman Arkham City pouvait encore faire mieux que le précédent Arkham Asylum ? Telle est la question que les joueurs ont du se poser avant de prendre en main ce nouveau volet. Le tout premier Batman sorti d'entre les mains de Rocksteady nous avait véritablement scotché, entraîné vers un ailleurs qui, même peuplé d'une bande de fous, avait réussi à nous séduire dans les moindres de ses propositions. Arkham Asylum a donc laissé derrière lui un très bon souvenir, jamais nous n'avions vu un si bon Batman en termes de jeu vidéo. Rocksteady avait soigné son titre, avait traité son sujet avec beaucoup de respect, apporté une bonne dose de touche artistique à son jeu vidéo et le résultat avait été, avec un tel traitement, à la hauteur des attentes et bien plus encore. Aussi, quand un Arkham City se dessine à l'horizon, l'appréhension est palpable. Un deuxième volet ne risque-t-il pas de tout gâcher ? Ne peut-il pas se contenter de peu et ternir la bonne impression initiale quant à cette franchise ?

Batman Arkham City (25) Batman Arkham City (26)

Il faudra donc faire quelques pas dans ce Batman Arkham City pour se rendre compte de ce nouveau résultat. Rocksteady n'est visiblement pas éditeur à se contenter de peu. Les bases d'Arkham Asylum sont reprises et poussées un peu plus loin. Si le pas n'est pas gigantesque, l'évolution de ce nouveau jeu est réelle. Les habitués, ceux qui ont déjà traîné du côté de l'asile, prendront vite pied dans cette nouvelle aventure. Les nouveaux venus prendront le fil les yeux brillants du plaisir de la découverte. Arkham City est bel et bien le digne héritier du premier volet et propose encore une fois quelques arguments convaincants, qui ne manqueront pas de faire de ce titre un des incontournables de cette année.

Batman Arkham City (24) Batman Arkham City (23)

Un mot pour les nouveaux venus. Rocksteady ne vous met pas de côté et multiplie les efforts pour que vous puissiez reprendre le fil de cette aventure. De nombreuses informations relatives à la prise en main se trouveront dans les menus du jeu, vous permettant ainsi de profiter pleinement de toutes les possibilités de Batman. L'accès vous est simplifié, puisque de nombreuses indications s'afficheront également à l'écran. Vous devriez donc vous sentir plutôt bien accueillis.



Seul contre tous

L'asile n'est plus, mais les fous n'ont pas été soignés pour autant. Il ne fait donc toujours pas bon vivre dans la ville de Gotham, d'autant plus que le maire Quincy Sharp et un nouveau venu Hugo Strange, ont décidé de dédier à cette population un quartier entier de la ville. Si ce dernier reste surveillé, ponctué de miradors et de hautes murailles, l'ensemble ne contribue pas à la paisibilité de la ville. Son influence de milliardaire n'aura aucune incidence sur ce projet très discutable et très vite Bruce sera à son tour mis en difficulté dans ce quartier famélique. Batman alors prendra la situation en main et son travail se révélera gigantesque. On sait que Rome ne s'est pas construite en un jour, on comprend que ce Batman Arkham City risque à son tour de vous demander beaucoup de temps à passer en sa compagnie, pour venir à bout de ce vaste chantier.

Batman Arkham City (22) Batman Arkham City (21)

Il va de soi que les ennemis de Batman se sont donnés le mot pour lui mener particulièrement la vie dure. On retrouvera un Joker sous le coup d'une bien étrange maladie, mais d'autres super-vilains du comics, qui ont aussi quelques comptes à régler avec Batman. Double-Face, le Pingouin, Mr Freeze et d'autres encore auront à leur tour droit de cité dans ce titre. Batman n'a véritablement pas beaucoup d'amis dans cet univers chaotique, puisque les voleurs, violeurs, assassins et autres parasites auront pour mot d'ordre d'entraver les pas de Batman.

Batman Arkham City (19) Batman Arkham City (20)

Batman pourra en revanche compter sur une alliée cette fois, elle aussi se trouvant dans Arkham City. Personnage jouable, vous pourrez donc prendre connaissance d'une autre approche du jeu, d'une autre prise en main. Plus féline que l'homme chauve-souris, Catwoman a des aptitudes qui lui sont propres. Vous ferez donc sa connaissance avec beaucoup de plaisir dans une aventure qui lui est dédiée. Catwoman n'est pas un pilier du jeu puisque sa présence se révèle anecdotique une fois son passage terminé. Rocksteady s'adresse avant tout aux fans du comics en leur permettant de la jouer, même si le plaisir n'est que de courte durée.



Un contenu sans fin

L'atout principal de ce Batman Arkham City reste sans conteste la grande liberté qu'il vous offre. Une liberté d'exploration, de mouvement, la liberté de choisir de quoi sera faite votre partie, de prendre le jeu par le bout de votre choix. L'exploration sera sans doute l'une de vos premières activités, si vous souhaitez prendre connaissance de votre vaste terrain de jeu. L'ensemble de Arkham City ne sera pas immédiatement disponible, il vous faudra débloquer certaines parties au fur et à mesure de votre avancée. Mais vous vous amuserez à planer au-dessus des toits, au dessus des malheureux prisonniers qui ont tout quelques chose à dire, des commentaires souvent intéressants pour vous tenir informé des évènements récents au sein de cette cité famélique. Vous apprécierez le travail d'orfèvre des développeurs, qui ont visiblement pris soin de parfaire le moindre recoin de cette ville.

Batman Arkham City (18) Batman Arkham City (17)

Cette exploration dans un environnement ouvert vous mènera à la rencontre de différents personnages qui auront plus ou moins besoin de votre aide. S'ouvriront alors à vous les différentes quêtes annexes du jeu, de quelques missions que rien ni personne ne vous obligera à réaliser dans l'heure, mais qui feront néanmoins partie intégrante du titre. Ces quêtes secondaires vous permettront en plus de débloquer un autre contenu, de faire quelques rencontres improbables et de trouver quelques surprises qui parferont encore plus votre immersion dans le jeu. Les plaisirs de la découvertes sont dosés tout au long de la partie, vous permettant ainsi de toujours trouver cette volonté à poursuivre, par curiosité mais aussi et surtout pas envie de découvrir ce que Rocksteady a préparé...

Batman Arkham City (16) Batman Arkham City (14)

Le contenu du titre fait lui aussi partie intégrante de la qualité de ce titre. Il serait dommage pour vous de se contenter de ne réaliser que les quêtes de la trame principale. Vous serez happer par les nombreux à-côtés du jeu, tant en terme de quêtes secondaires, d'envie d'exploration, que des défis multiples proposés ici ou là. Le titre vous entraîne intelligemment ailleurs, pour découvrir une autre surprise, que vous aurez alors envie d'exploiter. A tel point sans doute que vous perdrez le fil de cette aventure, mais la carte et les résumés de vos objectifs vous rattraperont toujours.

Batman Arkham City (15) Batman Arkham City (13)

Le contenu du titre brille lui aussi par sa diversité : avec les quêtes de la trame principale et les missions annexes, le titre ne manquera pas de vous proposer d'autres genres de défis. On note par exemple l'arrivée d'un nouveau mode de jeu, où vous vivrez des combats sous le joug de contraintes. Des défis sont aussi de la partie mais accessibles uniquement en fonction de votre avancée dans le jeu et de votre dextérité à trouver les trophées disséminés ici et là... Bref, les développeurs ne vous ménageront pas. Car même une fois le titre terminé, vous pourrez accéder à un autre niveau, nettement plus difficile, où aucune indication ne s'affiche à l'écran, où les ennemis sont indéniablement plus efficaces. En contre partie, vous gagnerez également la présence de Catwoman...

Batman Arkham City (12) Batman Arkham City (10)

Batman dispose toujours autant d'une pléthore de gadgets, donc la plupart ont déjà été utilisé dans le premier Arkham Asylum. Batrang, gel explosif notamment vous serviront encore et leur utilisation sera même rendue intuitive tant vous les avez déjà pratiqués. La plupart ont reçu quelques améliorations, faisant ainsi évoluer leur prise en main. Mais encore une fois, Rocksteady vous propose le choix des armes. Si les combos et autres coups et enchaînements seront le fort de Batman, l'Homme Chauve-souris pourra compter sur différentes armes pour venir à bout de ses ennemis. Givre, la décharge électrique, les bombes fumigènes pour se tirer d'un mauvais pas, Batman a les poches pleines de ces gadgets.



Galerie d'images

Batman Arkham City (10) Batman Arkham City (11)

Batman Arkham City (9) Batman Arkham City (8)

Batman Arkham City (7) Batman Arkham City (6)

Batman Arkham City (5) Batman Arkham City (4)

Batman Arkham City (2) Batman Arkham City (3)

Batman Arkham City (1) Batman Arkham City



Conclusion

Batman Arkham CityIl est difficile de se montrer exhaustif en parlant de ce Batman Arkham City tant ses propositions sont nombreuses. Dans la même veine que son prédécesseur Arkham Asylum, il ne décevra en aucun cas les joueurs de la première heure. Ce Batman nous ressert une même ambiance, une même approche du Comic propre à Rocksteady, personnelle mais néanmoins respectueuse de sa source, la patte artistique des développeurs flatte toujours autant.

Et ce Batman Arkham City se paie aussi un peu le luxe de réparer quelques défauts d'antan, mais aussi de ne pas faire évoluer ce qui aurait pu l'être. On pense notamment à ces séances d'enquêtes qui ont bien du mal à trouver leur intérêt dans un ensemble de si grande qualité. Arkham City se parfait d'un contenu impressionnant, de mises en scène magiques, de rencontres mythiques. Rocksteady nous fait encore l'honneur d'un grand jeu.



+ Les plus
  • Un contenu impressionnant
  • La présence et la jouabilité de Catwoman
  • La liberté offerte
  • Graphismes et bande son
  • Une ambiance hypnotique
- Les moins
  • Des phases d'investigations inutiles
  • Le code pour accéder à Catwoman, discutable

Notes

  • Graphisme Rocksteady nous offre encore du grand art. La ville d'Arkham City est tout simplement sublime, il en dégage une réelle ambiance qui nous immerge totalement dans cette aventure. La modélisation est elle aussi très admirable et on se plaira encore une fois à admirer les grands ennemis de Batman. Le titre regorge de mille détails, d'effets visuels, d'une patte artistique personnelle indéniable qui contribuent pour beaucoup à l'appréciation globale du jeu.
    10/10
  • Bande son La bande son n'est pas en reste puisque le doublage français reste lui aussi exceptionnel. Avec les voix officielles et les vrais acteurs habitués à l'exercice, les dialogues dans la langue de Molière ne connaissent aucun défaut. Quant aux thèmes musicaux, ils complètent l'ambiance dans un juste équilibre.
    10/10
  • Jouabilité Arkham City reprend les bases de son prédécesseur, auxquelles les développeurs ont ajouté quelques détails supplémentaires en guise de nouveautés. L'ensemble est toujours très agréable à prendre en main, les joueurs pourront donc facilement s'y retrouver quel que soit leur niveau. Bien sûr, plus le niveau est difficile plus vous apprécierez les réactions de l'IA, les challenges des combats, etc...
    9/10
  • Durée de vie Batman Arkham City n'est pas du genre à proposer qu'une succession de quêtes, à faire un peu d’esbroufe pour partir dans un nuage de fumée. Le titre cumule les quêtes, en effet, mais le contenu du jeu ne s'arrête pas là. De nombreuses quêtes annexes sont de la partie, ainsi que des challenges, d'autres combats, etc... Ce nouveau Batman risque encore une fois de vous tenir en haleine sur la durée.
    9/10
  • Scénario Le scénario de ce nouveau Batman s’avère de son côté très efficace lui aussi. Il ne faudra pas perdre le fil de la trame principale en se perdant devant le contenu annexe du jeu. Mais Arkham City sait vous repêcher et vous offrir une mise en scène crédible.
    8/10
  • Note générale Rocksteady aime son sujet et le prouve encore une fois en livrant une suite réussie au premier Arkham Asylum. Le studio livre une vision personnelle du comics sans jamais le dénaturer. L'immersion est totale, la prise en main efficace et l'expérience de jeu se révèle au final très concluante. Le titre évolue par rapport à son prédécesseur et lui fait encore gagner en qualité. Une réussite, notamment artistique, qu'il serait dommage de manquer.
    9/10

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
masterchief Hors ligne Héroïque avatar 873 points
Le #1011502
Trés grand jeux,mais qui se perd dans les travers des jeux ouvert.Moins de scénario,trop de missions annexes, trop de méchants,cela s'éparpille un peut trop à mon goût,dommage.Je préfère Batman Asylum.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire