Biostockage : vers des bio-codes-barres pour les légumes OGM

Le par Dimitri T.  |  6 commentaire(s) | Source : AFP
Biostockage étudiants chinois

Un groupe d'étudiants chercheurs de l’Université de Hong-Kong vient de présenter des résultats assez prometteurs dans le domaine du biostockage, qui consiste pour mémoire au stockage de données au sein d’organismes vivants.

Biostockage étudiants chinoisExtrayant l’ADN de cellules bactériologiques E.coli, le manipulant à l'aide d'enzymes pour charger les données et le réintégrant, les étudiants ont approché le cap symbolique du Téraoctet de capacité par gramme de bactérie. Ils ont ainsi fait mieux qu’une équipe de chercheurs de l’Université Keio, lesquels étaient parvenus, en 2007, à stocker l’équation de la théorie de la relativité E=MC².

La chose a été rendue possible par une compression des données, suivie d'une division en chapitres et d'une répartition de ces derniers dans plusieurs cellules. Les étudiants chercheurs ont ainsi démontré qu'il était envisageable de stocker autre chose que du texte, à savoir des images, des musiques et même des vidéos.

Mais en plus d'autoriser le stockage de quantités impressionnantes d’informations, cette technique assure une certaine longévité à la sauvegarde. Avec des cellules qui se multiplient constamment et montrent une certaine résistance aux différentes menaces environnementales telles que la pollution, il serait question d'un stockage pour des milliers d’années. Et pour couronner le tout, un système de protection à trois niveaux a été mis en place, afin de rendre impossible le piratage des données.

S’il ne s’agit pour le moment que de travaux, l’équipe a déjà quelques idées d'application, à l'image de l'ajout de bio-codes-barres dans les légumes OGM.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
warsoft offline Hors ligne Vétéran avatar 1952 points
Le #735731
et bien avec tout ça, je n'ai qu'a remplacer mes disques dur par des concombres
tof67 offline Hors ligne Vétéran icone 1571 points
Le #735771
woua !!! Tout ce que je pourrai mettre dans une citrouille !!!! Euh et quand on l'a mangée ???
yoadip offline Hors ligne Vénéré avatar 2756 points
Le #735831
Oausi mais bon, quels sont les débit, écriture et lecture ? La machine pour écrire et lire est énorme je suppose lol.
zozolebo offline Hors ligne Vénéré avatar 2751 points
Le #735861
Pour lire les données, il faudra faire un gamin dans lequel on implantera de l'ADN de courgette où seront stockées les données. Le gamin pourra alors énoncer les données. L'avenir est vraiment génial dites moi.
deathscythe0666 offline Hors ligne VIP avatar 6355 points
Le #735871
Stockage sur 1000 ans ? Je veux bien voir la tronche des infos après 1000 années de mutations et croisements ...
Lefrancois offline Hors ligne Héroïque avatar 890 points
Le #738421
Ils oublient un chose: la reproduction se fait avec des variations du code génétique, c'est d'ailleurs le principe même d'évolution.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire