BitDefender rejoint le projet de lutte contre les ransomwares

Le par  |  1 commentaire(s)
BitDefender

Le projet No More Ransom compte désormais un nouvel allié de taille : l'éditeur BitDefender vient ainsi de rejoindre le programme de lutte contre les ransomwares.

Alors que le ransomware devient une pratique de plus en plus courante chez les cybercriminels, la lutte s'organise pour tenter de proposer des solutions aux utilisateurs touchés par ces prises d'otage numérique.

Un Ransomware, c'est un malware diffusé dans un fichier quelconque, qui s'installe sur le PC d'une cible et commence à en chiffrer la plupart des données. Si l'accès aux fonctions basiques du système est maintenu, l'utilisateur ne peut plus accéder à ses photos, à certaines applications, à sa musique, ni à ses documents, le tout étant chiffré avec une clé complexe. Un message s'affiche également sur son écran, lui indiquant que ses données ont été prises en otage et qu'il convient de régler une somme généralement en Bitcoin sur le réseau Tor afin d'en récupérer l'accès.

Face à la montée en puissance de ces attaques, Europol a mis en place le projet No More Ransom, un site Internet qui recense les ransomwares connus et propose quelques solutions développées par des éditeurs d'antivirus et suites de sécurité.

No More Ransom

Et c'est ce projet qui compte désormais dans ses rangs BitDefender. L'éditeur est déjà bien concerné par les Ransomwares, puisque sa dernière suite de sécurité la plus aboutie, que nous testions il y a quelques mois, propose justement une solution anti ransomware : un module qui surveille si un logiciel cherche à chiffrer des données sur la machine hôte.

BitDefender a déjà publié des outils de déchiffrement sur No More Ransom afin d'aider les victimes.

Si le ransomware affiche une telle croissance, c'est qu'il est particulièrement rentable pour les cybercriminels. BitDefender estime que cette année, il aura généré plus d'un milliard de dollars. Selon une étude, les victimes seraient prêtes à débourser jusqu'à 500 dollars pour récupérer leurs données.

Actuellement, la plateforme No More Ransom compte plus de 230 000 clés de déblocage, ce qui permet de venir à bout des ransomwares les plus fréquents. Toute la problématique vient désormais des nouveaux ransomwares dont les clés sont de plus en plus complexes et encore inconnues des éditeurs.

Complément d'information
  • Linux Mobile : AMD rejoint le projet MeeGo
    Alors que se débute ce jour la MeeGo Conference 2010, l'une des premières annonces de l'événement concerne l'entrée du fondeur AMD au sein du projet MeeGo, confirmant ses nouvelles ambitions dans les processeurs mobiles.
  • Le fondateur du projet Debian rejoint Sun Microsystems
    Le fondateur du projet libre Debian qui a donné naissance à la célèbre distribution GNU / Linux de même nom l'a annoncé en début de semaine sur son blog, il a démissionné de son ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1939375
C'est une course sans fin entre les ransomwares et les logiciels de protection de données ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]