BlueLeaks : 269 Go de données policières en fuite. Anonymous ?

Le par  |  3 commentaire(s)
police-us-voiture

Une énorme fuite de données de forces de l'ordre et agences policières américaines. Quelque 269 Go de fichiers ont été publiés par DDoSecrets.

Cela représenterait près de 24 ans de données pour plus de 200 départements de police aux États-Unis, centres de fusion et avec des ressources en matière d'entraînement et support. Une grosse fuite de données baptisée BlueLeaks pour un total de 269 Go qui est attribuée à Anonymous.

Avec des emails, fichiers audio, vidéos, documents numérisés comme des rapports de police et du FBI, des bulletins et autres guides, l'archive à plus d'un million de fichiers en tout a été publiée par Distributed Denial of Secrets (DDoSecrets) qui est une alternative à WikiLeaks et fait cette allusion à Anoymous comme source.

La publication a eu lieu le 19 juin, qui commémore l'émancipation des esclaves aux États-Unis, et dans le contexte des manifestations contre les violences policières à la suite de la mort de George Floyd.

blueleaks-ddosecrets
D'après une note interne de la National Fusion Center Association (NFCA) obtenue par KrebsOnSecurity, la fuite de données est authentique et couvre une période allant d'août 1996 à juin 2020.

Une première analyse montre la présence de fichiers avec des données sensibles telles que des numéros de routage pour des transferts d'argent, numéros de comptes bancaires, informations financières et données à caractère personnel, images de suspects figurant dans des demandes de renseignements, rapports d'agences gouvernementales.

La fuite de données aurait pour origine la compromission d'un compte utilisateur d'un client Netsential (un fournisseur de services dans le développement web) avec l'exploitation d'une fonctionnalité d'upload de la plateforme web pour introduire du contenu malveillant. Ce dernier aurait permis l'exfiltration de données d'autres comptes.

netsential-cyberattaqueNetsential évoque sur son site une cyberattaque et une compromission de ses serveurs web

Interrogé par KrebsOnSecurity, un avocat et ancien secrétaire adjoint pour la politique au département de la Sécurité intérieure des États-Unis estime que BlueLeaks ne fera pas la lumière sur des bavures policières, mais " pourrait mettre au jour des enquêtes policières sensibles " et " même mettre des vies en danger. "

Quant à l'attribution de la fuite de données à Anonymous… rappelons que n'importe qui peut se revendiquer de ce collectif et mouvement hacktiviste.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2102297
C'est vraiment chaud cette affaire
Le #2102304
pas bien malin quand on sait que briser le secret de l'instruction pourrait avoir pour conséquence d'offrir la relaxe à de nombreux criminels parmi les pires.
Le #2102358
vinzomatik a écrit :

pas bien malin quand on sait que briser le secret de l'instruction pourrait avoir pour conséquence d'offrir la relaxe à de nombreux criminels parmi les pires.


Je pense qu'ils s'en foutent, voire s'en réjouissent. https://ddosecrets.com/about/
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme