Bluetooth SIG: des milliers de contrefaçons saisies en Chine

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
Bluetooth logo

Le groupe de promotion du Bluetooth se félicite d'avoir aidé à démanteler un centre de production de contrefaçons de matériel Bluetooth en Chine.

Bluetooth logoC'est sur les informations fournies par le Bluetooth SIG, le groupe de promotion de la technologie sans fil Bluetooth, que les autorités chinoises sont intervenues dans le sud du pays et ont stoppé une activité de contrefaçon de matériels à Shenzhen.

La police chinoise a trouvé plus de 4.000 oreillettes et des milliers de composants attendant d'être assemblés chez la société Shenzhen Wanshuo Digital Technology Co Ltd, en violation avec les droits de propriété intellectuelle relatifs à la marque Bluetooth.

Le Bluetooth SIG se félicite de la réactivité des autorités chinoises, qui ont affirmé il y a quelques mois leur intention de lutter plus fermement contre la contrefaçon qui commence à faire du tort à l'image de marque de l'industrie chinoise en pleine expansion.

Le groupe de promotion rappelle que le logo Bluetooth ne peut être appliqué sur un produit que s'il a fait l'objet d'une validation du Bluetooth Qualification Program ( BQP ), confirmant son respect des caractéristiques techniques de la norme et l'interopérabilité avec d'autres produits. Plus de 50% des matétiels Bluetooth proviennent de la zone Asie-Pacifique et la Chine se place au troisième rang des fournisseurs dans cette région.


Ce n'est pas la première fois

" Le Bluetooth SIG estime que cette infraction porte atteinte à l'image et l'intégrité de ce standard libre de licence, mais aussi aux consommateurs qui vont acheter sans le savoir un produit contrefait ne répondant pas à leurs attentes en matière de qualité et d'interopérabilité. C'est seulement par la protection des droits de propriété intellectuelle, qui comprennent les copyrights et les droits de marque, que l'innovation peut être encouragée et le développement du marché atteint ", indique Michael Foley, directeur exécutif du Bluetooth SIG.

Pour lutter contre les infractions, le consultant I-OnAsia Ltd a été recruté et chargé de suivre plusieurs affaires en Asie. Celui-ci avait déjà permis de stopper l'activité d'une autre société en 2006, Shenzhen Bluebird Hi-Tech Co Ltd, au sein de laquelle avaient été saisis 3000 oreillettes contrefaites et 30.000 conditionnements portant le logo Bluetooth, ce qui avait valu à ses dirigeants 10 mois d'emprisonnement.

Le Bluetooth SIG rappelle également être un groupement industriel ouvert à tous les fabricants et qui propose la technologie Bluetooth libre de droits. Les membres voient leur produits certifiés au sein du BQP et peuvent alors utiliser la marque Bluetooth en accord avec la législation.
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire