Botnet Mirai : trois individus plaident coupable pour sa création

Le par  |  0 commentaire(s)
Botnet

Les créateurs du botnet IoT Mirai ont été épinglés par la justice américaine. Ils ont plaidé coupable.

Âgés de 20 à 21 ans, trois individus ont été inculpés aux États-Unis pour la création du botnet Mirai. Ils ont plaidé coupable, sachant que d'autres faits en lien avec un autre botnet ont été reprochés à deux d'entre eux.

Le botnet Mirai avait beaucoup fait parler de lui fin 2016 en étant utilisé dans une cyberattaque (DDoS) ayant visé le fournisseur américain de DNS Dyn. OVH avait aussi été confronté à la puissance de Mirai.

Mirai-cartographie

Pour autant, les individus inculpés n'ont pas mené l'attaque très médiatisée qui avait paralysé de gros sites Web. Ils sont à l'origine de Mirai et ont utilisé le botnet de centaines de milliers d'objets connectés infectés pour mener d'autres attaques.

Le botnet Mirai avait été présenté sur des forums comme un service à la location pour mener des attaques DDoS. L'un des inculpés serait le fameux Anna-senpai qui avait publié le code source de Mirai (pour brouiller les pistes) avant l'attaque contre Dyn. Cela a permis la reprise du code dans des attaques et pour donner naissance à des variantes.

Les trois jeunes hommes encourent des peines de prison de cinq à dix ans.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme