BSA : une justice intransigeante face au piratage logiciel

Le par Jérôme G.  |  7 commentaire(s)
BSA - Campagne (filet)

La semaine dernière, la Business Software Alliance* publiait un compte rendu avec chiffres à l'appui, de la situation mondiale du piratage logiciel, distribuant au passage les bons mais surtout mauvais points.

Bsa campagne filetLa semaine dernière, la Business Software Alliance* publiait un compte rendu avec chiffres à l'appui, de la situation mondiale du piratage logiciel, distribuant au passage les bons mais surtout mauvais points.

Selon un " protocole de terreur " éprouvé, la branche française de l'organisation lobbyiste communique aujourd'hui sur les risques encourus par les sociétés prises en flagrant délit d'utilisation de copies logicielles illicites lors de procédures légales de contrôles.


Tendance à la sévérité pour les sanctions prononcées
En 2006, suite aux actions judiciaires intentées à la demande de la BSA, les sociétés contrôlées ont dû payer en moyenne 71 000 € aux éditeurs lésés au titre du préjudice matériel mais également du  préjudice d'image. Une double sanction souvent prononcée qui a contraint les entreprises coupables à payer le double du prix moyen des logiciels utilisés sans licence.

Par rapport à 2005, le montant des sommes versées a progressé de 63% et la BSA de rappeler que les sociétés utilisant des logiciels de façon illégale, s’exposent à une amende pouvant atteindre 1,5 million d’euros.

Pour Eric Beaurepaire, porte-parole de BSA France : " BSA s'estime naturellement satisfait du renforcement des sanctions envers les fraudeurs. L'arsenal judiciaire demeure une arme efficace pour faire prendre conscience aux sociétés des risques encourus. La sévérité grandissante des jugements renforce ainsi la crédibilité des mesures entreprises pour lutter contre le piratage et améliore la protection des droits de la propriété intellectuelle des éditeurs concernés. "

D'après la BSA, le taux de piratage français est l'un des plus élevés au monde avec en 2006, 45% des logiciels utilisés par les entreprises qui sont des copies illégales d'où un manque à gagner estimé à 2,676 milliards de dollars (le troisième plus élevé au monde).

* Organisation mondiale regroupant plusieurs grands éditeurs (Adobe, Apple, McAfee, Microsoft, Symantec, ...) et revendiquant une mission de promotion d'un monde numérique légal et sûr.
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Corsica offline Hors ligne Héroïque avatar 999 points
Le #172787
Bien. j4ai toujours dit que quand on devra payer les soft sans les pirater, cela fera avancer le libre.

Dans ma société :
- serveur de données : migré vers Linux
- Serveur de messagerie, Web, impression, ftp : Migré vers Linux
On a gardé un seul serveur sous windows pour une application bien spécifique.

Suite bureautique : Migré vers Openoffice (je vous dis pas, plus de 35 postes, un pacquet de €€€€ économisés).

Amitiés de Corse
yvel offline Hors ligne Héroïque avatar 781 points
Le #172791
Beaucoup d'organismes communiquent sur la répression actuellement, l'effet Sarko sans doute
trictrac offline Hors ligne Vétéran avatar 1477 points
Le #172792
la BSA n'a aucune légitimité en France.
Donc ce qu'ils disent, a part faire du lobbying, c'est pipeau and Co.
Et la France le payus ou on pirate le plus .. faut arreter quand meme ...
On croirait entendre les majors qui perdrent des trilliard de dollars a cause du piratage (c'est sur que tous ceux qui ont dl la star ac' vont acheter le CD)
frodon offline Hors ligne Vénéré avatar 4710 points
Le #172794
"D'après la BSA, le taux de piratage français est l'un des plus élevés au monde avec en 2006, 45% des logiciels utilisés par les entreprises qui sont des copies illégales d'où un manque à gagner estimé à 2,676 milliards de dollars (le troisième plus élevé au monde)."

OHHHHHH ils nous prennent pour des co*s ou quoi, 45 % des logiciels... franchement je voudrais bien voir leur méthode de calcul. :non: :non:
groslezard offline Hors ligne Vétéran avatar 2107 points
Le #172798
Bah encore du pipotage de la BSA. C'est facile de comprendre l'intérêt de ce genre de comm', qui permets aux intéressés de justifier leur budget auprès de leurs généreux actionnaires... J'imagine que les utilisateurs de linux rentre dans les 45 % (suite aux declarations de MS sur les violations de brevets !!! )
panurge offline Hors ligne VIP avatar 8290 points
Le #172810
cool !
Vive le BSA \o/
Vivement qu'ils mettent en taule les pirates !
edzilla offline Hors ligne VIP avatar 9509 points
Le #172813
La BSA n'a effectivement aucune legitimite en France, la seule chose qu'ils peuvent faire, c'est tenter d'intimider les societes pour les laisser auditer leurs parcs informatique.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire