Le Canada cyberattaqué depuis la Chine

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
Drapeau Canada

Le gouvernement canadien a été la victime d'une attaque informatique présentée comme sans précédent dont la trace a été remontée jusqu'à des serveurs en Chine.

Drapeau CanadaUn porte-parole du secrétariat du Conseil du Trésor a reconnu que le gouvernement du Canada a été la victime d'une attaque informatique conte laquelle des mesures ont été prises. Il s'agit d'une " tentative d'accès non autorisé au réseau " du Conseil du Trésor, mais a priori des données personnelles de Canadiens n'ont pas été compromises.

Cette déclaration fait suite à une information divulguée par CBC News selon qui une cyberattaque sans précédent a permis à des cybercriminels d'avoir accès à des informations sensibles. Outre le Conseil du Trésor, le ministère des finances du Canada aurait également subi cette attaque pour la première fois décelée début janvier.

Les cybercriminels seraient parvenus à prendre le contrôle d'ordinateurs dans les ministères et auraient volé des mots de passe afin d'obtenir des accès. D'après CBC News, qui cite des sources haut placées, l'attaque a été remontée jusqu'à des serveurs en Chine.

Si l'implication du gouvernement chinois n'est pas forcément en cause, la chaîne CTV a affirmé que pour cette opération des pirates chinois ont été employés par les autorités. L'Empire du Milieu a démenti ces allégations, les jugeant infondées.

Ce démenti ressemble à celui formulé pour évacuer toute responsabilité dans l'attaque qui avait notamment frappé Google fin 2009. En divulguant des câbles diplomatiques US, WikiLeaks a toutefois mis en lumière les forts soupçons de diplomates américains quant au rôle joué par la Chine.

En France, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information a vu ses pouvoirs renforcés. Elle aura autorité pour ordonner directement le blocage de trafic issu de machines utilisées pour des attaques informatiques contre le pays.

  • Partager ce contenu :

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire