Canon dévoile sa nouvelle technologie d'impression 3D céramique

Le par  |  1 commentaire(s)
Canon ceramique 2

Très populaire dans la photographie et l'impression papier, le japonais Canon vient de présenter sa nouvelle technologie d'impression 3D prenant en charge la céramique.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais Canon  ne propose pas que des imprimantes jet d'encre et laser. La marque s'est lancée depuis l'année dernière dans la fabrication additive, soit, l'impression 3D avec un premier modèle baptisé MARV.

Canon ceramique 2

Il s'agissait d'une petite imprimante 3D de bureau basée sur la technologie FDM (dépôt de matière fondue, ici du plastique) et orientée vers le grand public. Malheureusement, elle n'aura pas trouvé son public face aux offensives chinoises mais aussi de par son prix relativement élevé (plus de 800 euros).

Malgré cet échec, Canon persiste dans le domaine et annonce développer une technologie d'impression 3D céramique. Canon développe à la fois la machine et le matériaux qui s'annonce propriétaire. Le groupe japonais évoque ainsi la possibilité d'imprimer des pièces complexes et notamment des structures alvéolaires.

Canon ceramique 1

La céramique offre des avantages intéressants pour certains domaines d'activité : elle résiste à la chaleur et à la corosion, et elle présente de bonnes capacités d'isolation. L'utilisation de cette technologie pourrait donc intéresser de nombreux secteurs, industriels, technologiques et médicaux.

Il existe déjà des machines capables d'imprimer de la céramique sur le marché, mais la matériaux utilisé contient de la résine qui se rétracte pendant le processus de cuisson et peut entrainer une réduction de 20% du volume des pièces, ce qui entraine l'impossibilité de réaliser des prototypes de précision.

La matière développée par Canon est à base d'alumine et adaptée à la fusion sélective par laser. Pour l'instant, la marque ne détaille pas son procédé d'impression mais évoque la possibiltié de proposer des pièces imprimées stables et très précises ( avec des marges de 0,8% après phase de recuit).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2042325
Les 20% de retrait c'est du frittage de la céramique qu'ils proviennent, pas du debinding. 0,8% de retrait pour une céramique c'est impossible, ou alors la pièce est soit très peu densifiée soit carrément poreuse.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme