Censure : Ubisoft fait machine arrière sur Rainbow Six

Le par  |  1 commentaire(s)
Rainbow Six Siege - vignette

Face à la gronde des joueurs, Ubisoft est finalement revenu sur son intention de censurer la version internationale de son titre Rainbow Six Siege.

Ubisoft subissait un feu nourri de critiques depuis quelques semaines après l'annonce d'une censure opérée sur la version globale de Rainbow Six Siege.

Rainbow Six Siege censure_02

Pour rappel, l'éditeur avait indiqué procéder à une mise à jour visant à opérer une censure assez lourde sur son titre. L'objectif était ainsi de se plier aux exigences de la Chine et conserver ainsi une très forte audience dans le pays.

Rainbow Six Siege censure_03

Les développeurs avaient déjà opéré une censure pour s'installer dans le pays, et souhaitaient ne plus avoir à maintenir de mise à jour pour deux versions distinctes du titre sur PC. En conséquence, il était annoncé une uniformisation de la version du jeu vers la version chinoise édulcorée.

Rainbow Six Siege censure_04

Rainbow Six : siege

29.39€ sur Amazon* * Prix initial : 29.39€.

La censure se caractérisait par l'absence de taches de sang dans le jeu, la disparition de machines à sous, de couteaux sur les graffitis et bien d'autres éléments qui n'affectaient que la partie visuelle du titre et non son gameplay.

Face à la gronde des joueurs, Ubisoft a indiqué faire machine arrière pour réintégrer les éléments censurés (sauf sur la version chinoise) notamment pour respecter l'avis de la communauté de joueurs de la première heure, et également pour ne pas handicaper la sortie de l'opération Wild Bastion.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2041539
"Machine arrière pour respecter l'avis de la communauté de joueurs de la première heure" ==>Donc ça n'arrivera plus jamais, ils sont au courant maintenant.

"Les joueurs de la première heure" ==>Des "joueurs" tout court ; et y'a qu'à demander aux chinois, eux aussi aimeraient avoir le vrai jeu (et pas une coquille vidée de son contenu).

Le nivellement par le bas. Un seul pays où un gouvernement fait chier et on se dit qu'on ne va pas se prendre la tête, on va tout mettre au minimum.
Et le plus inquiétant c'est que les décideurs de cette connerie restent dans cette boite ; qui sait ce qu'on rate déjà ou ce qu'ils font de travers.

Ubisoft, vous voulez pas remplacer toutes les armes à feu de vos jeux par des Airsoft ou du paintball des fois ? Parce que tant qu'on y est, ça permettra de cibler les gosses et de passer tous les gouvernements.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme