Le CERN laisse tomber Workplace from Facebook

Le par  |  2 commentaire(s)
workplace-facebook

Après presque quatre ans, le CERN a mis fin à son essai de l'outil collaboratif Workplace de Facebook sans vouloir y donner suite.

C'est un client de prestige que Workplace (from Facebook) a récemment perdu. Le célèbre CERN - l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire - a décidé d'arrêter d'utiliser cet outil de travail collaboratif de Facebook.

Après quasiment quatre ans d'un essai gratuit, le laboratoire européen pour la physique des particules, qui héberge le grand collisionneur de hadrons, a mis un terme à sa présence sur la plateforme de Facebook le 31 janvier dernier.

Le CERN n'a pas voulu payer pour continuer à utiliser une version initialement gratuite ou passer à une version gratuite qui aurait impliqué de faire une croix sur des droits d'administration et transférer les données à Facebook.

Dans la communication du CERN, on sent bien que la mauvaise image de Facebook en matière de protection des données personnelles a largement pesé dans la balance. À mettre en relation avec la popularité de Workplace qui n'était manifestement pas au rendez-vous.

Sur un millier de membres du personnel du CERN avec un compte Workplace, seulement 150 étaient des utilisateurs actifs de la plateforme chaque semaine.

Le CERN se tourne désormais vers un outil open source comme Mattermost pour la messagerie instantanée, le forum de discussions Discourse, ainsi que des outils internes de communications et notifications.

workplace-facebook-utilisateurs-payants

À voir si une telle défiance vis-à-vis de Workplace from Facebook se retrouvera ailleurs. Lors de la publication de ses derniers résultats, Facebook n'a pas donné de chiffres particuliers concernant Workplace. Le chiffre le plus récent remonte à octobre 2019 avec plus de 3 millions d'utilisateurs payants et une progression d'un million en huit mois.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2090610
.
"Le CERN se tourne désormais vers un outil open source comme Mattermost pour la messagerie instantanée, le forum de discussions Discourse, ainsi que des outils internes de communications et notifications."
.
Bravo le CERN !
.
Le #2090676
En même temps, je vois pas trop ce qu'ils ont été y faire... Les outils open source existaient déjà lorsqu'ils ont souscrit....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme