CFOSAT : la France et la Chine vont scruter les océans

Le par  |  1 commentaire(s)
cfosat-logo

Un satellite va étudier les caractéristiques physiques du vent et des vagues au niveau des océans. Le premier satellite construit par la France et la Chine.

En 2018, la Chine va lancer un satellite CFOSAT pour affiner les prévisions en météorologie marine, et notamment prédire les fortes tempêtes et les cyclones. Il servira en outre à améliorer la connaissance sur les échanges entre les océans et l'atmosphère, et pour améliorer les modèles climatiques.

CFOSAT signifie China-France Oceanography SATellite. Ce premier satellite franco-chinois a été conçu par le CNES (Centre national d'études spatiales) et l'agence spatiale chinoise CNSA (China National Space Administration).

L'agence spatiale chinoise fournit le lanceur et le satellite de 650 kg qui sera mis en orbite héliosynchrone à 520 km d'altitude, ainsi que l'instrument SCAT embarqué pour mesurer le vent à l'échelle des océans.

CFOSAT

Le Centre national d'études spatiales fournit l'instrument baptisé SWIM pour Surface Waves Investigation and Monitoring. Il a pour objectif la mesure des vagues avec des données sur leur direction, hauteur et longueur d'onde.

Les données seront transmises à des stations de réception chinoises et françaises. Initialement, le projet devait être le fruit d'un partenariat entre les agences spatiales française et européenne.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1986388
C'est dingue quand on y pense tout ce que nous apportent les satellites.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]