Puce espionne chinoise : Lenovo et ZTE chutent de plus de 10% en Bourse

Le par  |  10 commentaire(s) Source : Reuters
Lenovo chute cours

L'article de Bloomberg sur la présence d'une puce espionne chinoise dans certains serveurs fait plonger le cours de la high-tech chinoise orientée hardware. Des groupes comme Lenovo ou ZTE sont durement touchés.

Une puce espionne chinoise créant un "god-mode" dans certains serveurs utilisés par des entreprises high-tech US ? L'affirmation de Bloomberg fait des vagues, malgré les démentis de plusieurs des entreprises concernées, de Supermicro, assembleur des cartes mère cité dans le sujet et les déclarations officielles assez neutres des agences de renseignement.

HackerLa diffusion de l'article a touché le secteur high-tech dédié au hardware en Chine, avec des chutes en Bourse marquées pour plusieurs groupes, comme Lenovo ou ZTE.

Derrière ces reculs, c'est l'incertitude des réactions du marché et des décideurs politiques et économiques qui se profile plus que les implications graves mais pour le moment encore floues autour de l'existence de cette mystérieuse puce.

A la Bourse de Hong Kong, Lenovo et ZTE ont perdu entre 10 et 15% de leur valeur mais c'est tout le secteur high-tech hardware qui est impacté avec un recul général de 4,7%, indique Reuters.

Les investisseurs s'inquiètent notamment des conséquences sur les ventes d'équipements des entreprises chinoises à l'international sur les prochaines années et dans un contexte déjà compliqué de montée des tensions entre USA et Chine.

Lenovo démine déjà le terrain en indiquant que Supermicro ne fait pas partie de ses fournisseurs et que l'intégrité des ses chaînes d'approvisionnement est suivie de près, comme pour toute entreprise internationale.

Une part significative de la croissance des revenus des entreprises chinoises est tirée des ventes d'équipements en Occident et cette affaire de puce pourrait donc porter un coup aux objectifs financiers et aux perspectives, avec des effets jusque sur le long terme.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2035142
Sacrées répercutions dans cette affaire... Les joies de la mondialisation, tout se touche, tout explose.
Le #2035143
Pourquoi cette affolement boursier pour ces deux marques uniquement ? Ils ne sont pourtant pas les seuls à faire fabriquer en chine.

Le #2035152
Ulysse2K a écrit :

Pourquoi cette affolement boursier pour ces deux marques uniquement ? Ils ne sont pourtant pas les seuls à faire fabriquer en chine.



Si l'histoire est vrai c'est que c'est le gouvernement chinois qui est derriere. Donc probablement pas la seule boite chinoise impliqué
Le #2035160
rborn a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Pourquoi cette affolement boursier pour ces deux marques uniquement ? Ils ne sont pourtant pas les seuls à faire fabriquer en chine.



Si l'histoire est vrai c'est que c'est le gouvernement chinois qui est derriere. Donc probablement pas la seule boite chinoise impliqué


Ouhai, mais si c'est un false-flag, ça va dégénérer velu...

En tout cas, c'est rare de voir des murs comme ça en bourse !!!!!!!
Le #2035164
Ulysse2K a écrit :

Pourquoi cette affolement boursier pour ces deux marques uniquement ? Ils ne sont pourtant pas les seuls à faire fabriquer en chine.



"A la Bourse de Hong Kong, Lenovo et ZTE ont perdu entre 10 et 15% de leur valeur mais c'est tout le secteur high-tech hardware qui est impacté avec un recul général de 4,7%, indique Reuters"

Voilà.

(source : ah ben GNT, cet article, au milieu).
Le #2035168
Le #2035169
ce n est pas la NSA qui a surveiller les portables des presidents d Europe comme merkel
Le #2035175
Ils ont remplacé les spywares installés dans le hardware, par des spywares hardwares pur et simples ?
Le #2035207
Le #2035239
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme