Station lunaire : Chine et Russie en quête de partenaires

Le par Jérôme G.  |  6 commentaire(s) | Source : CNSA - Xinhua
lune

Le projet sino-russe de construction d'une station lunaire demeure encore mystérieux. La Chine et la Russie plaident pour une coopération internationale.

Au mois de mars dernier, les responsables des agences spatiales chinoise et russe ont signé un mémorandum d'entente pour la construction d'une station internationale de recherche lunaire. Un projet encore assez flou à ce stade avec une station qui pourrait être construite sur la surface de la Lune et / ou en orbite autour de la Lune.

Pour le moment, mystère sur les sommes à engager, mais les deux acteurs impliqués ont récemment réitéré que la station lunaire sera ouverte à tous les pays intéressés et partenaires internationaux.

Cette ouverture concerne la conception, le développement, la recherche ou encore l'exploitation à tous les stades et niveaux du projet.

Les ambitions chinoises pour la Lune sont connues de longue date, et y compris pour établir une base lunaire avec dans l'idée de permettre une présence humaine sur le long cours (notamment pour l'exploitation de ressources). Le contexte de concurrence avec les États-Unis - et également pour retourner sur la Lune - est susceptible de favoriser le projet sino-russe.

lunar-gatewayLunar Gateway (vue d'artiste) ; crédits : Nasa

Un tel projet entre en quelque sorte en concurrence avec le projet Lunar Gateway de station en orbite lunaire porté par les États-Unis avec le soutien de l'Europe, du Canada et du Japon, mais que semble désormais bouder la Russie.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
jacob13 offline Hors ligne VIP icone 6936 points
Le #2129854
Vu les sanctions dont l'occident abreuve la Russie ,je comprends qu'ils soient un tantinet méfiant et préfèrent avoir le contrôle.
Quant à l'invitation elle est plus formelle que réelle car aller chez les russes risque de vous couter des représailles US donc à part l'Iran et quelques autres petits pays je ne vois pas qui.
Tirnon offline Hors ligne Vétéran avatar 2133 points
Le #2129862
La Russie est vraiment perdu. Tourner le dos à l'occident pour ce faire dévorer par la Chine, pas sur que ça soit une bonne idée.
Le positionnement orbital de la station spatial chinoise, quasiment inaccessible à soyouz, le prouve bien. La Chine ne voit en la Russie qu'un vassale à dépouiller.
BenflasherBZH away Absent Vétéran icone 2277 points
Le #2129873
Les vénusiens, à la limite
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 49637 points
Le #2129906
On a l'impression d'être revenu dans les années 60 où chacun essaye de montrer à l'autre qu'il en a une plus grosse. Quel rétropédalage scientifiquement parlant

Conclusion, on n'est pas prêt de voir "Cosmos 1999" se réaliser sur notre satellite naturel dans le moyen terme...
Aerthas offline Hors ligne Vétéran icone 1346 points
Le #2129916
Ulysse2K a écrit :

On a l'impression d'être revenu dans les années 60 où chacun essaye de montrer à l'autre qu'il en a une plus grosse. Quel rétropédalage scientifiquement parlant

Conclusion, on n'est pas prêt de voir "Cosmos 1999" se réaliser sur notre satellite naturel dans le moyen terme...


Si tu ne connais pas, je te conseil la série: For All Mindkind.
phebus29 offline Hors ligne Vétéran avatar 1936 points
Le #2129942
Ulysse2K a écrit :

On a l'impression d'être revenu dans les années 60 où chacun essaye de montrer à l'autre qu'il en a une plus grosse. Quel rétropédalage scientifiquement parlant

Conclusion, on n'est pas prêt de voir "Cosmos 1999" se réaliser sur notre satellite naturel dans le moyen terme...


En même temps, la Chine n'a pas le droit d'accéder à l'ISS...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire