Chine: un scanner pour mieux surveiller les étudiants

Le par Clément D.  |  10 commentaire(s)
Chine drapeau

Le Meiya College of International Studies, de l'Université de Hunan a investi plus de 250,000 yuans (23,824 euros) l'année dernière afin de mettre en place un système de scanners dans chacune de ses 30 salles de classe.

Chine drapeauLe Meiya College of International Studies, de l'Université de Hunan a investi plus de 250,000 yuans (23,824 euros) l'année dernière afin de mettre en place un système de scanners dans chacune de ses 30 salles de classe.


La fac buissonnière, c'est fini
" Les étudiants doivent dorénavant s'enregistrer au début de chaque cours dans la salle où a lieu le cours, en pressant le pouce sur le scanner " indique le quotidien. Hou Lichen, le doyen de l'université de la province centrale de Hunan explique que dans le passé les professeurs devaient faire l'appel afin de noter les présences, ce qui était assez chronophage, et aisément falsifiable.

Il a aussi indiqué que les taux de présence avaient augmenté pour atteindre 95% depuis l'installation de ces scanners, propos rapportés par le journal. Cependant, si l'on en croit (et c'est assez compréhensible) les diverses réactions, un certain nombre de personnes ne sont pas satisfaites, et les étudiants en premier lieu.

Gu Yifan, une étudiante de première année a d'ailleurs dit qu'elle n'avait jamais envisagé de 'sécher' les cours, présence ou pas d'une telle machine. " Nous sommes des adultes. Un tel contrôle est-il vraiment nécessaire' ". D'autres étudiants craignent pour leur sécurité et leurs données digitales, avec des fuites possibles hors de l'université de leurs données, pouvant alors être utilisées à des fins néfastes.

Nous savions que la Chine n'y allait pas de main morte quand il s'agit de surveiller sa population, (voir cette actualité, ainsi que celle-ci, ou encore celle-ci) et se pose donc vraiment la question de la nécessité d'un tel dispositif, qui ne responsabilise en rien la population estudiantine. Mais nous vous laissons débattre plus avant dans nos pages de ces questions épineuses.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Sheep Hors ligne Vénéré icone 2769 points
Le #166626
C'est la semaine anti-chine' :crazy:
Tipoux Hors ligne Vétéran avatar 1520 points
Le #166628
J'espère que Sarko va faire parreil!
graffitis Hors ligne Héroïque avatar 881 points
Le #166630
Vive la france : http://www.01net.com/article/347188.html
Ne vous iniquités pas nous faisons de grand progré.
Illuminati Hors ligne Vénéré avatar 2766 points
Le #166633
Une jeune étudiante du nom de Gu Yifan est portée disparue depuis 2h cet après midi. Parmis les 912 étudiants de son établissement, nul n'a osé parler aux journalistes présent et le gardien de sécurité n'a rien vu puisse d'après ses dires, il était aux toilette au moment même ou la disparition de la jeune fille fut constatée...
Ornthalas Hors ligne Héroïque avatar 685 points
Le #166644
c'est pitoyable... allez, bientôt la même chose en France !! Votez S qu'on rigole !
jicebe Hors ligne Vénéré icone 4195 points
Le #166651
Ornthalas >Faut comprendre le prénom ou le nom ' (ben oui ca prête à confusion...)
jicebe Hors ligne Vénéré icone 4195 points
Le #166652
graffitis "Ne vous iniquités pas nous faisons de grand progré"
Mouais pas en "aurtaugrafe" en tout cas ...
FFvsdoom Hors ligne Héroïque avatar 753 points
Le #166674
Mais arrêtez de tout confondre et prenez un peu le temps de l'analyse, ça changera, au lieu de faire des commentaires aussi peu constructifs !!!! Je suis pour ma part enseignant en école de commerce, et on a un système de feuille d'appel pour vérifier la présence des étudiants en cours. Néanmoins, ces feuilles d'appel sont de plus en plus falsifiées par les étudiants (signatures pour les absents, fausses excuses, faux justificatifs, etc.). Bilan : un taux d'absentéisme croissant, qui commence à se faire sentir sur les résultats des étudiants... Sachant que, voilà quelques années, alors que les taux d'absence étaient très importants, les résultats étaient nettement inférieurs, et que nous ne voulons pas revenir à cette situation, il nous faut réfléchir à un moyen différent de s'assurer de la présence des étudiants en cours. Celle-ci a beau être obligatoire, les étudiants sont incapables de montrer qu'ils sont responsables et mâtures à ce niveau (vous me direz, les cours ne sont peut être pas tjs intéressants, et c'est peut être parfois vrai... Mais ce n'est pas une raison pour déroger à la règle de cette manière !). Je suis pour la responsabilisation des individus, mais à un moment, quand on voit que ça échoue, il faut essayer autre chose ! (ce qui répond à la question posée par l'étudiante dans la news...).

Bref, ce système de scanner choque car il s'agit d'un moyen biométrique, qui a priori ne peut être contourné. C'est le seul motif (personne n'a jamais été choqué de voir circuler une feuille d'appel, dont la logique est identique !!!! ou de devoir passer un badge devant une borne pour attester de sa présence, ce qui là encore peut être contourné !!!!). Mais la logique est moins un flicage, que de s'assurer d'une présence indispensable à l'acquisition d'un savoir délivré dans un cadre social déterminé. Et qui , au niveau de la Chine, par exemple, est d'autant plus important que cette acquisition de connaissances pose le fondement du développement d'une classe moyenne plus éduquée, visant à assurer la suprématie de la Chine au plan économique. Ainsi, la logique qui est derrière ces scanners est beaucoup plus complexe qu'on ne pourrait le penser initialement.
graffitis Hors ligne Héroïque avatar 881 points
Le #166687
bonjour jicebe facile "l'orthographe" le lien est pour l'information que je donne le reste est "secondaire"
Dreamer Hors ligne Vénéré avatar 3720 points
Le #166741
En meme tps, ils ont lancé ca aux USA dans certaines ecoles aussi non'
En plus de leurs detecteurs de metaux...

Dreamer
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar