En Chine, la surveillance généralisée des smartphones par l'état progresse

Le par  |  25 commentaire(s)
Chine police lunettes reconnaissance faciale

En Chine, l'espionnage du contribuable progresse avec désormais une surveillance accrue des smartphones par l'État.

La surveillance étatique progresse en Chine sur le terrain des télécommunications et plus généralement des smartphones.

De nouveaux outils mis en place par le gouvernement et diffusés aux organismes de surveillance et autorités sont progressivement déployés dans l'ensemble des régions. Ils permettent de siphonner les données contenues dans les smartphones.

Chine police lunettes reconnaissance faciale

Un appareil en particulier, décliné dans une version fixe et mobile permet de récupérer l'ensemble des données stockées sur un terminal, même verrouillé. D'abord diffusé dans le Xinjiang à l'ouest du pays pour des tests, l'appareil s'est rapidement installé dans les commissariats à l'est.

Des documents gouvernementaux font état d'une explosion de la demande de ce type d'appareil par les postes de police. Proposé depuis 2016, le dispositif d'extraction des données serait capable de contourner les sécurités mises en place par les fabricants de smartphones et éditeurs de systèmes mobiles.

Il n'y a qu'à connecter un terminal à l'appareil en question pour en extraire les données : contacts, photos, vidéos, publications sur les réseaux sociaux, email, historiques des conversations, messages...

Le fabricant de l'appareil, Zhongke Ronghui Security Technology, indique qu'il existe même une base de données rassemblant l'ensemble des données extraites dans laquelle les postes de police peuvent piocher à loisir du moment qu'ils sont dotés de l'équipement.

Jusqu'ici, ce type d'espionnage se limitait à la diffusion d'application de surveillance pour téléphone, camouflée ou non, qu'il est d'ailleurs possible d'acheter en Europe mais qu'il est interdit d'utiliser sans en avertir les utilisateurs (...), une zone grise juridique à l'image du détecteur de radars que l'on peut acheter mais pas utiliser. Désormais donc, la police chinoise peut décider de récolter les données des smartphones lors d'un contrôle si elle le juge utile pour mener à bien des enquêtes approfondies. Avant même que ce type d'appareil ne soit déployé à grande échelle, la police chinoise n'hésitait pas à contraindre les utilisateurs à communiquer leur code d'accès, les sanctions en cas de non-coopération étant largement dissuasives (on ne rigole pas en Chine...).

Dans un article récemment paru dans le journal The Atlantic, on apprend ainsi que le gouvernement Chinois se montre particulièrement attentif au problème du séparatisme religieux dans ses diverses régions. La région du Xinjiang fait ainsi l'objet de toutes les attentions puis qu'elle comporte une frontière avec la Mongolie et le Kazakhstan, c'est aussi une des régions de Chine qui compte le plus de musulmans.

La région est ainsi la première à avoir vu évoluer de drôles d'oiseaux, en réalité des drones reprenant l'apparence de volatiles et connectés aux satellites de communication Chinois. Ces appareils sont équipés de caméras haute définition dans le but de surveiller l'activité humaine, et plus particulièrement la communauté ouïghoure qui pratique l'islam, parle le turc et, selon le gouvernement, aurait des tendances séparatistes. Une situation justifiant ainsi le recours à la surveillance de masse.

Outre le réseau de caméras installé dans les lieux publics, les patrouilles de forces de l'ordre et la surveillance des réseaux de télécommunication, des drones sont ainsi déployés chaque jour dans le but de scruter les faits et gestes des citoyens. Si cette technologie est pour l'instant déployée dans le Xinjiang, la région sert de laboratoire géant pour la Chine qui devrait déployer ses oiseaux-espions un peu partout dans le pays par la suite. Rappelons que la Chine s'est fixée pour but de ficher l'intégralité de sa population d'ici 2020.

Complément d'information
  • Wiko : des smartphones bavards avec la Chine
    Selon la découverte réalisée par un chercheur en sécurité, les smartphones de Wiko seraient particulièrement indiscrets et communiqueraient des données vers des serveurs localisés en Chine.
  • Smartphones Blu et backdoor vers la Chine : vers une class action
    Il y a quelques jours, des experts en sécurité révélaient qu'une backdoor pouvant transmettre des données vers la Chine était cachée dans des smartphones pré-payés de marque Blu aux Etats-Unis. Le fabricant pourrait faire face à ...

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2028576
Article très intéressant !! Ce qui d'ailleurs légitimise la position de pays comme l'Australie , les USA contre l'usage des devices chinois dans leurs administrations.
Anonyme
Le #2028577
Bah les USA ont déjà leurs propres solutions (nombreuses) depuis longtemps. Et en plus la possibilité de surveillance est mondiale et donc nous concerne

Les Chinois sont encore au stade de l'amateurisme à côté de ça

Une bonne vidéo issue d'un gros travail de synthèse pour ceux qui n'ont pas encore bien mesuré: https://waa.ai/aULP (merci aux journalistes de The Guardian, The Independant et au New York Times)
Le #2028580
Pour rester factuel et éviter les HS redondants, je m'en tiens au sujet de cet article de GNT qui traite de la surveillance étatique chinoise qui a pour objectif de ficher 100% de ses ressortissants dans les deux ans à venir....Accessoirement, nous parlons d'1.4 Milliard de personnes.

Merci à Matthieu
Anonyme
Le #2028582
Tu parlais des USA dans ton message et je t'ai répondu qu'ils avaient déjà ce qu'il fallait. La news parle d'espionnage organisé par des états et moi aussi je parle de ça. La surveillance dont je parlais c'est pas 1.4 milliard de personnes mais la planète entière. Je ne vois pas de HS.

Si on s'offusque de ce que fait la Chine, il faut s'offusquer de tous ceux qui organisent l'espionnage à grande échelle. Je rappelais juste ce fait. J'ai comme l'impression qu'on oublie un peu vite ce que font les USA depuis des années maintenant juste sous prétexte qu'on utilise leurs outils.

Tu n'es pas obligé de me prendre de haut chaque fois que tu m'adresses la parole. Ça devient un peu lourd.
Le #2028584
Le #2028585
Narcos a écrit :

Pour rester factuel et éviter les HS redondants, je m'en tiens au sujet de cet article de GNT qui traite de la surveillance étatique chinoise qui a pour objectif de ficher 100% de ses ressortissants dans les deux ans à venir....Accessoirement, nous parlons d'1.4 Milliard de personnes.

Merci à Matthieu


Si tu veut aller plus loin, ils sont en train de rédiger un article de loi pour "concurrencer" le RGPD européen et le privacy shield US. Pour faire court : toute données concernant un chinoix / la chine devra être stockée en Chine et sous leur contrôle.
Le #2028587
Avec un pays de plusieurs milliards d’habitants, il est compréhensible que les règles soient plus stricts pour pouvoir mener à bien les projet de la nation.
Le #2028588
Les USA sont le pays le plus intègre du monde. Ils n'espionnent personne
Le #2028598
Narcos a écrit :

Article très intéressant !! Ce qui d'ailleurs légitimise la position de pays comme l'Australie , les USA contre l'usage des devices chinois dans leurs administration.


+1

Il faut sérieusement qu'on y pense nous aussi !
Le #2028602
FreeSoftUser a écrit :

Tu parlais des USA dans ton message et je t'ai répondu qu'ils avaient déjà ce qu'il fallait. La news parle d'espionnage organisé par des états et moi aussi je parle de ça. La surveillance dont je parlais c'est pas 1.4 milliard de personnes mais la planète entière. Je ne vois pas de HS.

Si on s'offusque de ce que fait la Chine, il faut s'offusquer de tous ceux qui organisent l'espionnage à grande échelle. Je rappelais juste ce fait. J'ai comme l'impression qu'on oublie un peu vite ce que font les USA depuis des années maintenant juste sous prétexte qu'on utilise leurs outils.

Tu n'es pas obligé de me prendre de haut chaque fois que tu m'adresses la parole. Ça devient un peu lourd.


''Tu n'es pas obligé de me prendre de haut chaque fois que tu m'adresses la parole. Ça devient un peu lourd.''

Vu la hauteur de des commentaires, et leur poids d'inutilité, tu ne me laisses pas d'autres options. Matthieu poste un excellent article sur les mesures chinoises....tu nous parles de Snowden, tu remercies the Guardian, The NYT..........

Grandis un peu; on pourra se parler dans les yeux.


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme