Open Source : l'antimalware ClamAV racheté par SourceFire

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)

SourceFire a annoncé vendredi pour un montant non communiqué le rachat du projet Open Source d'antivirus ClamAV.

ClamAV
ClamavPopulaire sur les systèmes UNIX, la protection antimalware de ClamAV se retrouve notamment sur les serveurs de messagerie des réseaux informatiques afin de filtrer les courriers et s'assurer qu'ils ne sont pas vérolés, en s'en référant pour se faire à une base de près de 150 000 signatures à ce jour.

En fin de semaine dernière, l'équipe en charge du développement du projet Open Source éponyme a annoncé son rachat par la société SourceFire à qui appartient déjà un autre projet Open Source de détection d'intrusion sur le réseau, Snort.

Pour un montant non divulgué, le projet ClamAV passe donc sous le contrôle de SourceFire, le site ClamAV.org et l'espace dédié sur SourceForge compris. Les marques connexes de ClamAV sont également tombées dans l'escarcelle de SourceFire ainsi que les droits de propriété sur le code source auparavant détenus par les 5 membres fondateurs (cela ne concerne pas les contributions tierces de la communauté). Ces derniers continueront par ailleurs d'oeuvrer au développement de ClamAV mais avec désormais le support financier de SourceFire et de nouveaux moyens humains en vue de faire avancée la technologie proposée intégrée dans les produits de la société.

Côté utilisateur final, peu de changements à prévoir toutefois, SourceFire s'étant engagée à s'investir dans ClamAV en tant que projet Open Source sous licence GPL (moteur et mises à jour de la base de données antivirale).

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire