La CNIL épingle encore Whatsapp pour son partage de données personnelles avec Facebook

Le par  |  5 commentaire(s)
WhatsApp-Facebook

La CNIL vient à nouveau d'épingler la messagerie WhatsApp pour se montrer un peu trop bavarde avec Facebook lorsqu'il s'agit de partager les données personnelles de ses utilisateurs.

Fin 2016, le Royaume-Uni haussait déjà le ton face à WhatsApp dont les conditions d'utilisations évoquaient le partage implicite des données personnelles récoltées auprès des utilisateurs vers sa maison mère Facebook. Cet été, c'était en Italie que WhatsApp écopait d'une amende de 3 millions d'euros pour des raisons similaires...

Désormais, c'est la CNIL, la Commission nationale de l'informatique et des libertés qui donne de la voix et accorde un délai d'un mois à WhatsApp pour se mettre en accord avec la loi française sur la protection des données personnelles.

WhatsApp-Facebook

En clair, WhatsApp doit arrêter de partager les données personnelles récoltées auprès de ses utilisateurs vers la société mère Facebook.

Le G29 avait ainsi publié un communiqué évoquant " Il a été constaté que la société WhatsApp transmet effectivement à la société Facebook des données concernant ses utilisateurs à des fins de 'business intelligence' et de sécurité. Sont ainsi partagées des informations sur les utilisateurs telles que leur numéro de téléphone ainsi que des informations relatives à leurs habitudes d’utilisation de l’application" Il était toutefois précisé que "Si la finalité de sécurité peut être regardée comme essentielle au bon fonctionnement de l’application, il en va différemment de la finalité de 'business intelligence' qui via l’analyse du comportement des utilisateurs de l’application, vise à améliorer ses performances et à optimiser son exploitation."

Si WhatsApp ne se met pas en conformité dans le délai imparti, l'application s'expose à des sanctions.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1992875
J'ai été à 2 doigts de m'inscrire là.
Et moi qui déteste Facebook.
Il me font je mets ça pour me protéger.
Le #1992881
"l'application s'expose à des sanctions."

Faut faire comme aux USA, des sanctions énormes, parfois basées sur le chiffre d'affaire. Ca calme tout de suite les ardeurs
Le #1992893
skynet a écrit :

"l'application s'expose à des sanctions."

Faut faire comme aux USA, des sanctions énormes, parfois basées sur le chiffre d'affaire. Ca calme tout de suite les ardeurs


Les sanctions vont arriver avec la RGDP en mai 2018.
Quand les GAGA seront sanctionnés jusqu’à 4% de leur CA mondial et que donc on touchera à leur portefeuille... Ils se bougeront pour être conforme
Le #1992917
amaura a écrit :

skynet a écrit :

"l'application s'expose à des sanctions."

Faut faire comme aux USA, des sanctions énormes, parfois basées sur le chiffre d'affaire. Ca calme tout de suite les ardeurs


Les sanctions vont arriver avec la RGDP en mai 2018.
Quand les GAGA seront sanctionnés jusqu’à 4% de leur CA mondial et que donc on touchera à leur portefeuille... Ils se bougeront pour être conforme


La bonne nouvelle du jour
Le #1993381
amaura a écrit :

skynet a écrit :

"l'application s'expose à des sanctions."

Faut faire comme aux USA, des sanctions énormes, parfois basées sur le chiffre d'affaire. Ca calme tout de suite les ardeurs


Les sanctions vont arriver avec la RGDP en mai 2018.
Quand les GAGA seront sanctionnés jusqu’à 4% de leur CA mondial et que donc on touchera à leur portefeuille... Ils se bougeront pour être conforme


Les GAFA, pas GAGA, faute frappe oups !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme