Collecte de données d'utilisateurs : Facebook poursuit l'éditeur d'un SDK

Le par  |  1 commentaire(s)
Facebook

C'est aujourd'hui la journée sans Facebook. Hier, Facebook a annoncé lancer une action en justice visant une société d'analyse de données.

Facebook intente une action en justice à l'encontre d'une société d'analyse de données basée dans le New Jersey. Le groupe de Mark Zuckerberg reproche à OneAudience d'avoir payé des développeurs pour l'installation d'un SDK (Software Developement Kit) malveillant dans leurs applications.

Ce SDK aurait permis un accès indu à des données d'utilisateurs de Facebook, ainsi que d'autres réseaux sociaux. Facebook précise que les agissements de OneAudience ont été signalés par des chercheurs en sécurité via son programme de Data Abuse Bounty.

Un tel programme avec des récompenses pour les signalements avait été mis en place en avril 2018, après les révélations sur la collecte de données d'utilisateurs Facebook par Cambridge Analytica via une application tierce.

facebook-entreprise-marque

Une récompense est d'un montant minimal de 500 $ (pas de montant maximal défini) pour des signalements d'une mauvaise utilisation des données avec un impact pour plus de 10 000 utilisateurs Facebook.

OneAudience avait déjà été pointé du doigt l'année dernière par Facebook ainsi que Twitter. OneAudience avait alors assuré que des données personnelles " n'ont jamais été destinées à être collectées, jamais ajoutées à notre base de données et jamais utilisées. "

Facebook écrit avoir pris des mesures pour la désactivation des applications concernées, une mise en demeure et une demande de participation de OneAudience à un audit qui a refusé. Facebook a donc décidé de lancer une action en justice.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2092566
Le spécialiste de la collecte de données d'utilisateurs, qui lance une action en justice contre une société d'analyse de données, car elle aurait permis un accès à des données d'utilisateurs de Facebook (et à d'autres réseaux sociaux au passage).


Ça me fait vraiment pensé à l'histoire de l'entarteur entarté..!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme