Comment internet a chamboulé le secteur de l'imprimerie

Le par  |  3 commentaire(s)
imprimerie

Alors que l'on annonçait leur déclin, les services d'impression en ligne connaissent une forte croissance. Si beaucoup ont misé sur l'équipement des ménages en imprimantes, la tendance est au contraire à l'abandon du matériel au profit des services.

Il y a quelques années encore, en constatant la baisse fulgurante du prix des imprimantes à jet d'encre ou laser dédiées aux particuliers, beaucoup pensaient que les services d'impression en ligne allaient mettre la clé sous la porte.

imprimerie

Dans les faits, la tendance est restée équilibrée, voire tourne en faveur des services en ligne et ce pour plusieurs raisons. D'une part, les ménages s'équipent de moins en moins en matériel informatique : la chute du marché du PC au profit de celui des tablettes et smartphones entraîne inexorablement avec lui les ventes de périphériques, dont les imprimantes font partie.

Par ailleurs, si le prix des imprimantes a diminué au fil des années, celui des consommables s'est maintenu et il reste considéré comme (très) onéreux par les utilisateurs, notamment lorsqu'il s'agit d'encre spéciale photo.

Ces aspects profitent aux services d'impression en ligne qui ont beaucoup évolué au fil des années et se positionnent plus facilement comme des alternatives accessibles aux particuliers, notamment grâce à des prix révisés à la baisse. On peut ainsi faire imprimer des dizaines de photos pour quelques euros à peine, réaliser ses cartes de visite professionnelles pour une bouchée de pain et avec des modèles préétablis. Par ailleurs, la mise en oeuvre d'outils de création et de modèles définis, voire d'une assistance personnalisée dans la création des réalisations facilite la tâche aux utilisateurs.

Depuis 10 ans, le marché européen de l'impression génère un chiffre d'affaires de 80 milliards d'euros par an. Sur ce marché global, certains produits sont désormais presque exclusivement achetés en ligne notamment les cartes de visites de flyers. Et comme le suggère le CERSA dans sa formation pour devenir imprimeur, le métier devra tenir compte de la mutation du marché vers les services en ligne pour subsister et offrir des services complémentaires.

Entre 2005 et 2015, le nombre d'imprimeries traditionnelles a chuté de 4% avec une baisse de plus d'un tiers des emplois dans le secteur. Pour autant, les ventes se sont montrées stables au fil des années, mais les processus de fabrication et la dématérialisation des services ont concentré le marché. Les entreprises du secteur doivent ainsi remettre en cause leur modèle économique pour perdurer sur un marché en mouvement et trouver de nouveaux clients.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2055949
En voyant les photos d'illustration, j'ai eu un petit pincement au coeur. Mon pépé était imprimeur et quand je déboulais dans son atelier, c'était exactement ce genre de "rayonnage" que je voyais sur ses pupitres.

Nom de Zeus... Quel bond dans le temps...
Le #2055951
Un Typographe.. C'était forcément une bonne personne, comme tout les imprimeurs
Le #2055985
Quand je pense que dans les 90's, il se disait que l'informatique allait tuer la papeterie...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme