Comparatif de 6 logiciels d'édition et de montage vidéo

Le par Jean-Christophe B.  |  2 commentaire(s)
cinema

Les configurations dotées de processeurs multi-cœurs permettent d'effectuer des montages vidéo de très bonne facture. Il est temps de retravailler vos vidéos familiales ou amateurs et de profiter d'une gamme de produits de plus en plus accessibles. Nous vous proposons donc dans ce comparatif, un tour d'horizon des six logiciels d'édition vidéo du moment dont le tarif n'excède pas 100 €. Mode d'emploi ? 1) J'importe, 2) J'édite et 3) J'exporte !

Avant-propos

Ce dossier a été réalisé dans le but de vous présenter les logiciels de montage vidéo phares du marché. En fait, il s'agit moins d'un comparatif des produits entre-eux que d'une vision synthétique des possibilités qu'offrent tous ces outils pour un usage domestique.

Tous ces logiciels de montages vidéo ont majoritairement en commun de pouvoir réaliser trois fonctions essentielles. La capture / importation à partir de sources diverses (périphériques DV, fichiers vidéo déjà existants), l'édition avec table de montage logicielle à l'appui (effets spéciaux, correction de l'audio) et enfin l'exportation sur un support CD/DVD ou vers un autre format vidéo en Haute Définition (HD).

Naturellement, il est impensable de vouloir employer efficacement ces applications sans posséder de configurations stables et puissantes. Car si les cartes d'acquisition sont optionnelles, il va sans dire qu'un processeur cadencé à 2 GHz minimum, 1 Go de mémoire vive, un ou plusieurs disques durs en Ultra-DMA ou Serial-ATA et un graveur CD/DVD s'imposent comme point de départ. Mais, l'idéal est de posséder une configuration "multi-cores", Intel Core 2 Duo/Quad, AMD Athlon 64 X2, deux disques durs, entre 2 et 3 Go sous XP/Vista, et pourquoi pas un RAID stripping pour assouplir le travail de transfert !

A partir de 4 Go de mémoire, il vous faudra nécessairement Windows 2003 serveur ou XP 64 / Vista 64.

Globalement, l'ensemble des produits acceptent les imports DV, HDV et AVCHD des caméscopes, les formats MPEG et AVI  pour la vidéo et le WAV pour l'audio. Nous n'avons pas intégré l'excellent logiciel libre VirtualDub, parfait pour la capture et le travail de montage mais dont la prise en main est moins évidente pour le néophyte. En revanche, Windows Movie Maker, plus attrayant, fait ici honneur aux logiciels non payants.

Les produits testés se situent symboliquement sous la barre des 99 €. Dans l'ensemble, les prix valent donc l'investissement pour ces solutions trois en un (importation, montage et exportation).


Adobe Premiere Elements 4

Premier elementsAdobe Premiere Elements 4 est sur les traces de son aîné Adobe Premiere Pro mais en une version plus simplifiée. Dès le départ vous êtes pris en main pour débuter / ouvrir un projet ou une acquisition à partir d'un caméscope (DV, HDV, WDM) ! Après, c'est la solitude…

Si vous disposez d'une configuration puissante à base de processeur Athlon XP 64 / Intel Core 2 Quad, le moteur du logiciel le détecte et en tient compte. Avec plusieurs disques durs et un minimum de 2 Go de RAM le travail mono et multitâche se passera dans les meilleures conditions. On peut allouer en tout six disques pour des tâches différentes. Un pour la vidéo et un pour l'audio capturé, encore deux autres pour la prévisualisation vidéo et audio, un pour le cache de média et le dernier dédié au codage disque.

L'acquisition d'images est possible avec du matériel DV, HDV, ou autres. L'importation de médias est quant à elle phénoménale et en impose pour la vidéo ou tout est possible (MPEG, AVI, MOV WMV, WMA, et autres DivX), l'image (EPS, JPG, PSD, GIF, TIFF) et l'audio (AIF, MP3, WAV).

L'édition vidéo est ici à prendre au sérieux et s'effectue via le chargement de tous vos éléments multimédias dans l'Organiseur (Chutier). On visualise tout sur le moniteur et on retravaille l'audio en multipiste et la vidéo (couper, insérer, déplacer, fusionner) avec la table de montage !

Lorsque vous ajoutez des effets spéciaux (transitions audio, effets vidéo…), ils sont clairement symbolisés et visible en temps réel. Enfin, l'exportation du projet est à la mesure du reste très satisfaisante (séquence, image, audio). La vidéo familiale est totalement à l'honneur avec les thèmes et leurs menus de titrages préconçus (anniversaire, mariage, souvenirs, voyages…).

Le tout s'exporte sur disque (DVD et Blu-ray), en ligne (YouTube par exemple), sur le PC, sur un périphérique nomade (baladeur MP4, téléphone Pocket PC) et enfin sur bande DV ou HDV.


 On importe…
 On édite… Et on exporte !



Pinnacle Studio Plus 11

Pinnacle coverPinnacle Studio Plus regorge de fonctions bien agencées et convient idéalement à l'amateur ou utilisateur connaissant précisément ses besoins et ce qu'il attend d'un montage vidéo. Pour plus de clarté, il est divisé en trois parcours qui peuvent être traités dans un ordre indifférent.

La capture se fait nécessairement en AVI ou MPEG-1 ou 2. Mais on peut aussi démarrer le travail à partir d'un DivX ou MPEG-4. Si vous disposez d'une carte de montage, d'un caméscope DV ou d'un magnétoscope toutes les fonctions utiles sont là pour parvenir à l'import (format d'image 4/3, 16/9, standard télé NTSC/ PAL, aperçu de capture).

Là, ou ce logiciel se démarque ostensiblement de ses concurrents, c'est dans l'étape d'édition : stable, rapide et puissante. Les séquences sont faciles à monter, le lot de transitions proposées est pléthorique et si cela ne suffit pas d'autres sont disponibles et payantes en ligne avec Hollywood FX. Un glisser-déplacer avec la souris suivi d'une visualisation et le tour est joué !

Les effets de titrages sont également très nombreux et personnalisables (Mes vacances au ski, Notre mariage…) et, point fort, l'application détermine automatiquement le nombre de séquences qui formeront le chapitrage de votre CD/DVD ! Mais, ici, le montage ne se limite pas à la vidéo, ainsi des effets sonores (samples et VST) très probants vous aideront à enrichir vos créations aves les bruits de fond (mouettes, pluie), de personnes (manger, éructer, rigoler, brosser les dents) ou encore instruments de musiques (tambour, bongos, cymbales) au besoin. Ajoutons aussi l'outil de traitement audio, modeste, mais présent (volume des pistes audio, fond Smartsound, extraction à partir d'un CD audio, enregistrement à partir d'un micro).

L'ultime phase "Créer un film" est très accessible. Tout est possible, transférer le film sur bandes, en AVI (WMV, Cinepak…), MPEG (HD, MPEG-4, VHS, téléphone mobile), flux audio/vidéo pour le Net (RealVidéo, Windows Média), DivX, partage en ligne et enfin sur support CD/DVD (HD DVD, SVCD, DVD).


 
 Le temps de capture
 varie en fonction de l'espace
 disque disponible
  La table de montage est élémentaire !
 AVI, DivX, iPod, PSP, MPEG-4,
 tout est supporté en sortie !



Ulead Video Studio 11.5 Plus

Ulead coverSimplicité et efficacité. Ce sont les mots qui résument l'esprit d'Ulead Vidéo Studio ! Au lancement du programme vous pouvez vous contenter sans perdre de temps et en une seule manipulation de passer du contenu en provenance d'un périphérique DV vers un support DVD (Assistant DV sur DVD).

En second choix, l'Assistant Film vise à vous apporter une aide claire et pragmatique pour tout ce qui est en relation avec l'importation de vidéos jusqu'à la finalisation du projet. A partir d'un périphérique (caméra vidéo, webcam) vers un enregistrement de captures variées (AVI, MPEG, (S)VCD, DVD, WMV), en provenance d'une séquence déjà existante (MOV, AVI, MPEG, FLC et aussi DivX), d'images ou d'un DVD.

Ensuite, étape par étape, avec ce même assistant, vous intègrerez une musique de fond (MP3, WAV, WMA, CDA), définirez la durée du film, et ajouterez un thème pour arriver à l'étape ultime de création sous forme de fichier vidéo sur le disque dur ou sur un CD/DVD.

Si vous souhaitez obtenir un résultat moins "formaté" vous devrez alors nécessairement en passer par l'Editeur VideoStudio. Celui-ci regroupe toutes les fonctions précédemment citées en s'apparentant davantage, en apparence, à un logiciel de montage vidéo. Ici, tout devient alors possible, si vous savez y faire, avec des effets de transitions et effets spéciaux plus que sympathiques (mosaïque, flashback, horloge, balayage…), des titrages textes prêt à l'emploi, des incrustations en tous genres (audio, images, filtres vidéo). L'exportation achève le tout en bon et due forme (DVD, Blu-ray, HD DVD page Web, courrier électronique, carte de vœux, écran de veille).




 Capturez à partir
 d'un caméscope,
 fichier, DVD,
périphérique mobile...
L'étape du montage
 s'intéresse tout
spécialement
à l'audio
 Le tout s'exporte sur bande DV,
 enregistrement HDV, disque...



Canopus Let's Edit 2

Canopus coverCanopus Let's Edit 2 est destiné aux amateurs et jouit d'une interface statique et rigide auquel il faut s'adapter si on veut en tirer le meilleur. Les fonctions de capture et d'importation de formats sont pauvres et laissent l'utilisateur sur sa faim. Car s'il est envisageable de capturer à partir de n'importe quel périphérique DV (en AVI et MPEG), impossible en revanche de récupérer du contenu issu d'une webcam, d'un appareil photo numérique, ou d'un magnétoscope.

Dans le même ordre d'idée beaucoup de fichiers AVI standards ne sont pas reconnus à l'importation, ainsi que le DivX. En revanche, point original, vous pourrez facilement extraire le contenu d'un DVD-Vidéo ou d'un CD-Audio et travailler à partir de ces sources.

La table de montage est très abordable pour qui a l'habitude de travailler avec un chutier et une échelle de temps (timeline). Pour travailler dans de bonnes conditions, l'utilisateur est généreusement servi avec une quantité de filtres vidéo et de transitions (ouverture / fermeture en fondu, mosaïque, stronboscope, anti-scintillement…) ainsi que des filtres audio de base (égaliseur paramétrique, contrôleur de tonalité, plugin DirectX…) et de 10 pistes son.

Le module de titrage est quant à lui bien pourvu mais hélas difficile à maîtriser. L'étape de l'exportation comporte tout ce que l'on est en droit d'attendre avec la sortie d'un projet en AVI, ASF, Quicktime ou RealMedia. Mais la gravure de vos créations, elle, ne peut s'effectuer que sur un support DVD au format DVD-Vidéo, ce qui est regrettable pour les possesseurs de graveurs DVD qui auraient pu bénéficier du format SVCD par exemple.





On peut importer au format DV
 ou à partir d'un DVD-Vidéo
 Les effets spéciaux utils sont là, 
mais ici points de chichis ou de  visuels encombrants !
En sortie, créez un DVD ou un fichier sur disque en AVI, MPEG1, ASF, Quicktime et RealMedia.


Magix Video Deluxe 2008 Plus

Magix coverMagix Vidéo Deluxe en impose par son interface extrêmement dense et complexe. L'installation à elle seule occupe plus de 3 Go ! Il faut le dire, ce logiciel ne sera efficace que pour des utilisateurs avertis. Les autres, devront sans réserve faire appel à l'aide en ligne et aux didacticiels proposés. Mais, sitôt l'appréhension dépassé, vous vous apercevrez qu'il s'agit là d'un véritable coffre au trésor.

L'étape de capture de fichiers est très élaborée et propose judicieusement cinq choix. A partir d'une vidéo numérique (caméscope DV/HDV), analogique (enregistreur VHS, caméra USB, carte TV...), d'une source audio (platine, lecteur de cassettes, Minidisc, Microphone), de DV vers le MPEG ou enfin d'un enregistrement fixe à partir d'une source vidéo (photos JPEG).

Selon les choix, vous aurez à faire à une fenêtre d'invite très claire et explicite avec des sélections de flux que vous pourrez orienter en fonction de ce que vous souhaitez (qualité VHS, email Vidéo, SVCD, DVD, BETACAM). Autre point positif, vous pouvez aussi démarrer le travail d'édition à partir d'importation de fichiers vidéo, rares sont les formats que Magix Vidéo refusera d'ouvrir (AVI, MPEG, DivX, XviD…) !

Concernant l'étape de montage et d'édition, 99 pistes de travail s'offrent à vous, bienvenue dans le monde du multipistes ! C'est également un des rares logiciels de montage qui se charge réellement du travail post audio (égaliseur, compresseur, normalisation, nettoyage audio), ce qui ravira les habitués de ce type d'outils. La partie effets FX, spéciaux, transitions, styles ainsi que les titrages et effets audio est tout bonnement impressionnante tant en quantité qu'en qualité.

Enfin, pour clore le tour d'horizon le CD/DVD Editor est à lui seul un module autonome où tout est permis (menu DVD, Vidéo d'introduction…), finalisation sur DVD, mini DVD, (S)VCD ou encore exportation vers d'autres formats sur disque dur (AVI, MPEG, Quicktime, DV-AVI, Real Media).

La signalétique d'importation est très parlante
 La quantité d'effets
spéciaux est phénoménale !
 7 types de médias
 pour l'exportation DVD/Blu-ray/HD-DVD/Mini-DVD...


AVS Video Editor 3.5

AVS coverDire qu'AVS Vidéo Editor est tout aussi performant pour le montage vidéo que l'est AVS Vidéo Converter pour la conversion multi-formats est un euphémisme… Si l'interface vous paraît trop sobre et trop austère, cinq thèmes d'habillages couperont courts à la monotonie !

Le panneau de droite indique la marche à suivre : Commencer, Créer, Sauvegarder et Graver. Tout au long du process des mini-fiches d'aide vous prêtent aussi main forte. Comme avec n'importe lequel des payants de ce dossier, on est libre d'acquérir via une caméra (HDV/DV, micro DV, VHS, TV, Hi8, 8mm), d'un magnétoscope, d'une carte tuner TV et d'une WEBcam ou d'importer en provenance d'un média préexistant. A ce propos, les possibilités offertes sont vastes, puisque le projet peut démarrer à partir d'un DVD PAL/NTSC, d'un S(VCD), d'un MPEG-4 (XviD, DivX et autres), d'une vidéo iPod, d'une Sony PSP ou dernièrement d'un téléphone (MP4, 3GP).

Toutes les scènes clés sont identifiées, et, si vous acquérez à partir d'une carte TV il y a même un mode spécial détection de pub ! La partie création propose une multitude de transitions (284), d'effets vidéo (40), de titrages  très aboutis. Rien ne vous empêche d'ajouter également les sources audio qui viendront enrichir Storyboard. Quels formats audio sont supportés ? Réponse : Tous !

Une fois votre "petite histoire" achevée, il faut la sauvegarder. Là encore, tout est permis (AVI, Quicktime, MPEG, RealMedia), ce logiciel répond à toutes les attentes ! Au final, la gravure optionnelle s'effectuera sur tous les supports du moment, hormis le Blu-ray et le HD-DVD.


 Avec près de 300 effets,
l'étape de création est ici à prendre au sérieux !
 Exportez en AVI, WMV, Quicktime, Real Media
 Avant la gravure finale,  pensez à choisir un menu...


Le challenger gratuit !

MovieMaker coverCe logiciel, et notamment la version 2.1, est incluse dans Windows XP Service Pack 2. La force de Windows Movie Maker réside dans sa convivialité et sa facilité d'utilisation qui ravira l'utilisateur néophyte ne souhaitant pas s'encombrer de fonctions complexes et parfois inutiles. Lorsque vous lancez l'application, trois étapes distinctes s'offrent à vous. La première phase consiste à capturer de la vidéo soit en passant par un périphérique de capture (webcam, caméra DV) soit en important tout autre forme de médias utiles pour le montage (vidéo, photo, audio).

Pour de courtes séquences, l'importation est très rapide. En matière de formats vidéo reconnus, les besoins les plus courants sont satisfaits avec l'AVI, le MPEG, l'ASF, le WMV. Il est même possible de travailler à partir des formats compressés DivX et XviD.

Dans la seconde phase, le film édité est découpé en plusieurs clips et paré pour les modifications. Ici, il s'agit à proprement parler de positionner ses séquences en y ajoutant des effets et transitions vidéo, des titres et des génériques. Au total 30 effets vidéos très réussis (pixellisation, pivoter, ralentir, fondu, flou, grain de film…) et 60 transitions très originales (trou de serrure, balayage, cœur, ventilateur, zigzag…). Le tout très facile à appliquer et immédiatement visualisable si vous disposez d'une configuration moyenne.

Enfin, la troisième tâche concerne la finalisation avec l'enregistrement en qualité optimale ou adaptée pour du streaming (vidéo sur Internet), envoi par email, vers la caméra DV ou une gravure sur CD.

 Tous les périphériques
 de captures présents
 sont identifiés
Quelques effets spéciaux
 très efficaces ! 
Exportez sur support média,
disque dur, courrier électronique... 





Conclusion

Bien souvent les caméscopes numériques sont livrés seuls ou avec des logiciels qui permettent le "vidage" des données sur votre PC/MAC. Malheureusement, ces versions de softs sont souvent "lights" ou "LE" (Limited Edition). Ils sont fonctionnelles, certes, mais limités à votre caméscope.

En règle générale, les produits testés dans ce comparatif de logiciels de montage et d'édition vidéo se démarquent car ils sont totalement débridés et permettent de profiter pleinement des trois étapes du montage vidéo pour les matériels DV, à carte mémoire, disques durs ou à mini-DVD (8cm).

Il est totalement entendu que tous ces produits supportent l'acquisition et l'exportation analogique. Pour être en plein accord avec votre resplendissant écran plat, le support de la Haute Définition (HDV, AVCHD) s'impose chez les leaders Adobe, Pinnacle et Magix.

En matière de conversion vidéo, les formats récents sont acceptés sans surcoût supplémentaire (H.264, MPEG 1/2/4, Quicktime, RealMedia, Windows Media). L'éventail de standards audio reste globalement le même avec le MP3 / WAV / WMA. Pour l'OGG Vorbis, le FLAC ou l'AAC il faudra encore attendre ou utiliser des convertisseurs audio. En revanche, l'apparition de modules dédiés au travail de l'audio échantillonné est un vrai plus !

Les travaux de création et de montage audio-vidéo se font en multipiste (99 pour Magix Video Deluxe 2008 Plus !) sur la table de montage. Chacun propose une "ribambelle" d'effets et de transitions qu'il suffit de glisser-déplacer et de visualiser en temps réel, c'est un bon point si on est en manque d'inspiration… Néanmoins, ne perdez pas de vue que la créativité ne se mesure pas à l'excès d'effets spéciaux.

Enfin, de vrais efforts on été produits pour l'exportation. Tous les utilitaires adoptent un logiciel de gravure interne. Les seules différenciations concernent la tolérance des médias supportés (VCD, DVD, Blu-ray, HD-DVD…). Comme un montage ne se visionne pas uniquement sur une platine de salon, les éditeurs vont heureusement plus loin en proposant l'exportation sur le disque dur ou sur un périphérique adapté (PSP, iPod, assistant de poche, téléphone mobile).

Au final, ces solutions à moins de 100 € sont satisfaisantes et suffiront à la majeure partie des utilisateurs occasionnels et non initiés.

+ Les plus
  • La stabilité et la robustesse du logiciel
  • Les possibilités en import / export audio / vidéo
  • Les grosses configurations bien exploitées (6 disques durs)
  • Stabilité et rapidité du montage
  • Montage audio / vidéo complet
  • Module de capture vidéo très ouvert
  • Plus de 70 effets de transition en standard
  • Exportation en DivX
  • Trois niveaux d'utilisation pour plusieurs profils
  • Les fonctions de montage audio / vidéo sont au grand complet
  • Le support du DivX est actif si les filtres sont présents
  • Beaucoup d'effets vidéo
  • Interface simple d'accès
  • Les filtres audio / vidéo utiles sont là
  • Exportation du projet sous forme de fichier vidéo
  • Stable et performant
  • Une usine à gaz pour les experts
  • Quantité de formats à l'importation / exportation
  • 99 pistes pour le montage vidéo
  • Nombre d'effets FX
  • Logiciel stable et puissant
  • Effets vidéo, transition à volonté
  • Grande tolérance aux formats audio et vidéo à l'import / export
  • Facile et clarté d'emploi
  • Idéal pour les configurations basiques
  • Effets spéciaux et transitions réussis
  • Gratuité
- Les moins
  • Le manque d'assistants
  • Le temps d'apprentissage
  • Certaines fonctions complexes
  • Effets spéciaux vidéo (Hollywood FX) et audio supplémentaires payants
  • La pauvreté des effets audio
  • Certains outils d'édition sont manquants
  • La capture et l'importation de vidéo
  • La gravure sur DVD uniquement
  • Le prix comparé aux possibilités
  • Temps d'apprentissage
  • Complexité de la table de montage
  • Gravures Blu-ray et HD-DVD non supportées
  • Attention aux tâches lourdes sous peine de plantages
  • Impossibilité de convertir en DivX
  • Gravure CD uniquement


  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Comparatif de messageries web : 5 webmails en test !
    Le webmail autrement dit le service de messagerie web, vous permet de réceptionner et d'envoyer vos courriers électroniques par le biais de n'importe quel navigateur Internet (ou depuis un client e-mail), n'importe où dans le monde, de ...
  • Test et comparatif de 6 disques durs externes
    Les disques durs externes sont très pratiques en permettant de transporter vos données sensibles et autres fichiers personnels, en dehors de votre PC ou Mac. Pratique également en cas de crash système ! Ils sont mobiles et disposent ...
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
alric95 Hors ligne Héroïque avatar 726 points
Le #194078
merci pour ce comparatif rapide et précis.
Beau boulot
LEGALL Hors ligne Héroïque avatar 774 points
Le #416101
Si cela vous est possible, j'aimerais pouvoir recevoir en fichier PDF votre article de Janvier 2008 sur le "comparatif de 6 logiciels d'édition et de montage vidéo".
Merci.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar