Le Concorde serait-il sur le point de renaître de ses cendres ?

Le par  |  48 commentaire(s) Source : Independent
concorde-avion-supersoniques

L’aviation civile supersonique va renaître grâce à une startup américaine qui souhaite réussir là où le Concorde a échoué: en alliant vitesse et rentabilité.

Alors que le Concorde a effectué son dernier vol il y a bientôt 15 ans, il semblerait que l’aviation civile supersonique soit sur le point de renaître grâce à une startup américaine qui s’est donné le défi de réussir là où le Concorde a échoué en alliant une vitesse à Mach 2 avec rentabilité.

Si vous aussi vous étiez fan du Concorde, vous serez heureux d’apprendre qu’une startup américaine promet de faire revivre l’aviation civile supersonique, avec des vols transatlantiques à des prix proches de ceux de la classe affaire actuelle même si, en attendant 2023, il est toujours possible pour les plus riches de louer un jet à des tarifs "abordables" avec divers services comme par exemple Air Charter Service.

Selon Boom Technology, entreprise basée à Denver, un vol aller simple Paris-New York en supersonique coûterait un peu plus de 2000 € et prendrait moins de 3h30. Avec une vitesse de croisière prévue de 2335 km/h, l’Airliner sera plus rapide que le Concorde d’environ 160 km/h.

Il y a près de 70 ans, Chuck Yeager franchissait le mur du son et en 1969, le Concorde volait pour la toute première fois. Mais la flotte Concorde fut disséminée au quatre coin du monde dans des musées, après que le supersonique sous les couleurs de British Airways fasse ses adieux en octobre 2003.


Le “fils du Concorde” en construction: bientôt le retour d’un supersonique pour l’aviation civile.
Le prototype XB-1, une réplique réduite du Boom Passenger Airliner, baptisé Baby Boom, est la première étape vers l’aviation supersonique grand public. C’est certainement le premier supersonique développé indépendamment dans l’histoire de l'aviation civile. Actuellement en construction, le prototype devrait être prêt à prendre son envol dans le courant de l’année. Et le premier vol commercial est prévu pour 2023 avec un avion pouvant accueillir 55 passagers.

concorde-avion-supersoniques

Les tests subsonique auront lieu dans le Colorado, et le vol expérimental du supersonique se déroulera près de la base aérienne d’Air Force en Californie. L’entreprise spatiale Virgin Galactic, présidée par Richard Branson qui a signé un partenariat avec Boom Technology, prendra part aux essais.

Le Concorde était munis de moteurs militaires bruyants et gourmands en carburant et les matières utilisées dans les années 60 représentaient un défi impossible à résoudre à l'époque pour l’alliance franco-britannique. Alors que le fuselage en aluminium du Concorde, se dilatait d’environ 40 cm en vol sous l'effet de la chaleur, le Boom sera quant à lui doté de matériaux composites en carbone qui sont plus légers, et qui se dilateront beaucoup moins sous l’effet de la chaleur. Le Baby Boom est équipé de trois turboréacteurs compacts General Electric J85.

Une promesse de vitesse encore jamais égalée auparavant
L’entreprise promet aux cadres américains de pouvoir: “Quitter New York a l’aube afin d'être à Paris pour des rendez-vous professionnels dans l'après-midi, suivis de dîners d’affaires dans un restaurant de la capital, le tout en étant rentré à temps pour border les enfants.”

Le vol de 11 heures entre San Francisco et Tokyo sera réduit de moitié, rendant les excursions d’une journée possibles. L’entreprise promet même d’effectuer les 12 000 km qui séparent Los Angeles et Sydney en moins de sept heures, permettant ainsi de quitter L.A à 7 heures du matin heure locale, assister à une opérette à Sydney et être rentré avant minuit.

Les clauses précisent néanmoins que l’amplitude maximale de vol de l’appareil est de 8335 km (4500 noeuds nautiques), soit un peu moins qu’un vol de Paris à Mexico ou Bueno Aires.

L’entreprise explique que les vols de plus de 4500 noeuds nautiques nécessitent une rapide maintenance avant de repartir, qui est incluse dans les temps de vols indiqués. Les passagers n’auront même pas besoin de débarquer ou de quitter leur siège.

Le Passenger Airliner réussira t-il là où le Concorde a échoué?
La startup Boom utilise l’argument de vente suivant auprès des compagnies aériennes: “Ce qui fait du Boom Airliner une invention révolutionnaire est qu’il devient possible d’offrir des vols rentables à Mach 2.2, en vendant les ticket au même prix que les billet en classe affaire d’un avion subsonique.

L’un des problèmes principaux du Concorde est qu’il avait plus de sièges qu’il ne pouvait en remplir pour le prix demandé, donc automatiquement l’offre était plus haute que la demande.” La flotte Boom Airliner n’aura quant à elle que 55 sièges, soit à peu près le même nombre qu’en première classe dans un gros porteur classique.

Le défi que s’est fixé la start up américaine est de réussir là où son prédécesseur le Concorde a échoué, en alliant vitesse supersonique et rentabilité.

Depuis la disparition du Concorde, touché de plein fouet par les hausses du prix du carburant, la demande plutôt faible et les inquiétudes concernant la sécurité après la catastrophe de Gonesse en juillet 2000, tous les projets d’avions civils supersoniques avaient échoué. Le coût du Boom Passenger Airliner est fixé à 200 millions de dollars, soit un peu plus de 170 millions d'euros.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 5

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2028272
Le concorde à échoué en raison des agissements des usa : blocage des aéroports, retard à l'homologation, etc.etc.etc.
Les usa sont pourritures impérialistes
Le #2028273
"“L’un des problèmes principaux du Concorde est qu’il avait plus de sièges qu’il ne pouvait en remplir pour le prix demandé, donc automatiquement l’offre était plus haute que la demande.”"

C'est pas le problème principal : Le Concorde a été conçu avant la crise pétrolière, le carburant coûtait peau de balle.
Multiplié par 3 en 73 puis par 2 en 77, ça calme tout de suite ...

Le prix des places devait au moins rentabiliser l'appareil.
Le #2028275
Magic2016 a écrit :

Le concorde à échoué en raison des agissements des usa : blocage des aéroports, retard à l'homologation, etc.etc.etc.
Les usa sont pourritures impérialistes


Le concorde a échoué car il coûtait trop cher et que le nombre de passagers transportable étaient trop faible.

En tout cas, bien content que cet avion légendaire revienne en espérant que les principaux problèmes seront réglé (consommation de carburant/passager, fiabilité, etc ) !
Le #2028277
skynet a écrit :

"“L’un des problèmes principaux du Concorde est qu’il avait plus de sièges qu’il ne pouvait en remplir pour le prix demandé, donc automatiquement l’offre était plus haute que la demande.”"

C'est pas le problème principal : Le Concorde a été conçu avant la crise pétrolière, le carburant coûtait peau de balle.
Multiplié par 3 en 73 puis par 2 en 77, ça calme tout de suite ...

Le prix des places devait au moins rentabiliser l'appareil.


Clairement.
J'ajouterais aussi (si besoin est) que le crash n'a rien a voir, et que suite a cela le concorde à été modifié pour que le problème rencontré (éclatement d'un pneu suite a roulage sur un déchet + morceau de pneu qui a éclaté la partie supérieure de l'aile à cause de l'onde de choc générée par l'impact) ne puisse pas se reproduire.
Le #2028278
Safirion a écrit :

Magic2016 a écrit :

Le concorde à échoué en raison des agissements des usa : blocage des aéroports, retard à l'homologation, etc.etc.etc.
Les usa sont pourritures impérialistes


Le concorde a échoué car il coûtait trop cher et que le nombre de passagers transportable étaient trop faible.

En tout cas, bien content que cet avion légendaire revienne !


Bah en fait pour moi fausse joie, c'est pas le Condorde, c'est un supersonique américain.
Le #2028280
LinuxUser a écrit :

Safirion a écrit :

Magic2016 a écrit :

Le concorde à échoué en raison des agissements des usa : blocage des aéroports, retard à l'homologation, etc.etc.etc.
Les usa sont pourritures impérialistes


Le concorde a échoué car il coûtait trop cher et que le nombre de passagers transportable étaient trop faible.

En tout cas, bien content que cet avion légendaire revienne !


Bah en fait pour moi fausse joie, c'est pas le Condorde, c'est un supersonique américain.


Oui, pareil, j'ai vu que ce n'était pas une entreprise français ou anglaise qui reprenait le projet...
Le #2028285
skynet a écrit :

"“L’un des problèmes principaux du Concorde est qu’il avait plus de sièges qu’il ne pouvait en remplir pour le prix demandé, donc automatiquement l’offre était plus haute que la demande.”"

C'est pas le problème principal : Le Concorde a été conçu avant la crise pétrolière, le carburant coûtait peau de balle.
Multiplié par 3 en 73 puis par 2 en 77, ça calme tout de suite ...

Le prix des places devait au moins rentabiliser l'appareil.


Ben ça participe, c'est un ensemble de facteurs qui ont menés à son extinction. Si tu remplis à coup sûr, tes prix montent et tu peux le payer ton carburant même en consommant beaucoup.

En le faisant plus petit (moitié moins de siège pratiquement) les nouveaux s'assurent le remplissage, avec un avion plus petit qui consomme donc moins et qui coûte moins cher à produire.

En tout cas ça fait du bien de voir que ça bouge sur les avions rapides ! C'est un vrai élément distinctif du haut de gamme pour le déplacement, certainement bien plus que les fauteuils XXL & cie pour les business class qui préfèrent gagner du temps de vol plutôt que du confort.
Le #2028287
MisterDams a écrit :

skynet a écrit :

"“L’un des problèmes principaux du Concorde est qu’il avait plus de sièges qu’il ne pouvait en remplir pour le prix demandé, donc automatiquement l’offre était plus haute que la demande.”"

C'est pas le problème principal : Le Concorde a été conçu avant la crise pétrolière, le carburant coûtait peau de balle.
Multiplié par 3 en 73 puis par 2 en 77, ça calme tout de suite ...

Le prix des places devait au moins rentabiliser l'appareil.


Ben ça participe, c'est un ensemble de facteurs qui ont menés à son extinction. Si tu remplis à coup sûr, tes prix montent et tu peux le payer ton carburant même en consommant beaucoup.

En le faisant plus petit (moitié moins de siège pratiquement) les nouveaux s'assurent le remplissage, avec un avion plus petit qui consomme donc moins et qui coûte moins cher à produire.

En tout cas ça fait du bien de voir que ça bouge sur les avions rapides ! C'est un vrai élément distinctif du haut de gamme pour le déplacement, certainement bien plus que les fauteuils XXL & cie pour les business class qui préfèrent gagner du temps de vol plutôt que du confort.


Bien sûr que c'est tout un ensemble de choses, mais un carburant qui a pris 600% en 3 ans et qui n'a pas cessé de grimper est la cause majeure !
Le gros du travail aujourd'hui est fait sur la motorisation, faire des économies de carburant.
Le #2028289
Pour résumer, un nouvel avion génial doit être:

- supersonique
- léger
- économe
- écologique
- peu bruyant
- fiable
- simple à entretenir
- indestructible
- rentable
- compatible avec les pistes/infras existantes
- le moins cher possible

Je vous apprend rien, mais en termes d'ingénierie ça va commencer à être tendu
Le #2028290
LinuxUser a écrit :

Pour résumer, un nouvel avion génial doit être:

- supersonique
- léger
- économe
- écologique
- peu bruyant
- fiable
- simple à entretenir
- indestructible
- rentable
- compatible avec les pistes/infras existantes
- le moins cher possible

Je vous apprend rien, mais en termes d'ingénierie ça va commencer à être tendu


Les défies technologiques, c'est ce qui nous fait tous progresser
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme