Créer une application native vs. une application web

Le par  |  5 commentaire(s)
applications mobile

Le mobile est de plus en plus utilisé pour surfer sur Internet ou pour accéder à divers services à travers des applications, il est même devenu incontournable. Compte tenu de ce nouveau mode de consommation, il est intéressant d'étudier les choix effectués par les éditeurs entre application native et application web. Passons en revue ces deux modèles.

Aujourd'hui, près de trois-quart des Français possèdent un smartphone ! 73% pour être exact, selon le baromètre du numérique réalisé par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc). L'utilisation du mobile dans l'Hexagone connaît une croissance inexorable ces dernières années. Pour preuve, seuls 28% des Français possédaient un tel équipement en 2012. Les tablettes sont aussi en nette avancée avec un taux d'équipement de 44% en 2017 contre seulement 8% en 2012. En cinq ans, le marché a donc effectué un bond spectaculaire. La quantité de surfeurs sur téléphones portables ou tablettes est par conséquent, elle aussi, en constante progression, les mobinautes sont en passe de devenir plus nombreux que les internautes.

À chaque fonction son application
Au vu de ces nouveaux modes de consommation, la présence mobile est tout simplement devenue incontournable. Pas étonnant dès lors de voir fleurir les applications. Que ce soit pour se divertir, s'informer, jouer, faire des rencontres, se déplacer, gérer son compte bancaire, entretenir sa forme, cuisiner... nos téléphones font désormais partie intégrante de nos vies. Pour chaque fonction du quotidien, vous trouverez forcément son équivalent en application. À portée de main et téléchargeable en deux temps trois mouvements, elle est facile d'accès, utile et pratique. Sur un marché en plein essor, il est donc intéressant de se projeter sur la réalisation d'une application. Deux grandes familles existent : l'application native et l'application web. Chacune de ses méthodes a ses caractéristiques.

Définitions
Pour commencer, attachons-nous d'abord à définir ce que sont ces deux types d’applications mobiles. L'application native est un petit logiciel qui va être installé sur votre smartphone ou tablette. Elle est spécialement développée pour les systèmes d’exploitation utilisés sur ces appareils (iOS, Android, etc.). Ainsi, les spécificités de tel ou tel smartphone ne seront pas forcément les mêmes. Par exemple pour les produits Apple, la boutique de téléchargement sera l'App Store et le langage informatique utilisé pour le développement mobile : Objective-C, alors que pour les mobiles Android, il faudra télécharger sur Google Play et les apps sont développées en Java.

Une application web, aussi appelée WebApp est, quant à elle, utilisable à travers un navigateur web (Firefox, Google Chrome, Internet Explorer / Edge, Safari, Opera...). Il s'agit en fait d'un site Internet spécialement dédié aux terminaux mobiles. Les langages de programmation sont le HTML5, le CSS3 et le JS (JavaScript). Contrairement à un logiciel classique, les applications web ne nécessitent aucune installation, il suffit de se connecter au site. C'est le cas par exemple de GNT qui est accessible depuis un PC, une tablette ou un mobile depuis un simple navigateur web, le rendu du site s'adaptant automatiquement en fonction de votre appareil, on parle alors de responsive design.

app-mobile


Quelles différences entre une application native et web ?
L'un des principaux désavantages de l'application native, c'est que le développement mobile doit être unique pour chaque plate-forme. Les paramètres et les langages de codage ne seront en effet pas les mêmes selon si on utilise un smartphone ou une tablette et si on est sous Apple ou Android. Tout ceci va avoir comme effet d'augmenter les coûts de production, mais aussi le temps de développement. D'autant qu'une fois terminées, les applications doivent être soumises au store et attendre leur approbation ou leur refus. L'avantage est qu'elles peuvent être utilisées sans connexion Internet et avoir directement accès aux fonctionnalités natives du téléphone portable comme l’appareil photo ou les données de géolocalisation par exemple.

Comment créer une application ?
Sur ce marché florissant, il est donc plus que tentant d'avoir sa propre application mobile. Mais les langages sont parfois très complexes, mieux vaut alors se diriger vers des spécialistes, ou vers des plate-formes qui mettent en relation les porteurs de projets digitaux et les développeurs, comme par exemple créer une application avec Yeeply qui devient un jeu d'enfant. Il suffit de décrire votre projet le plus précisément possible, le site se charge alors de trouver le(s) développeur(s) ou l'agence digitale certifiés les plus adaptés à la réalisation d'une application qui répondra à vos besoins. Il s'agit là d'un moyen efficace et rapide de trouver « l'architecte » idéal pour vos applications web ou natives. Brief, messages, cahier des charges, devis, paiement... tout se passe directement sur la plate-forme. Les échanges sont ainsi centralisés pour une plus grande clarté et une meilleure productivité.

Quels avantages à avoir une application mobile ?
Si vous vous demandez encore pourquoi créer une application native ou web, les éléments suivants devraient définitivement vous convaincre. Une application va d'abord augmenter la notoriété de la marque. Cela va faire parler d'elle, et l'entreprise en question sera présente sur un nouveau support et cela lui donnera également une image plus moderne.

Que possède-t-on systématiquement sur nous ? Un smartphone. Quel meilleur outil qu'une application pour fidéliser vos clients ? Aucun. Il est donc possible pour une marque d'être au plus près du consommateur, toujours dans sa poche, sous ses yeux. Elle aura ainsi l'occasion de tisser une relation unique, notamment via l'envoi de notifications push directement sur son écran. Ces dernières ont un taux d'ouverture très important, c'est même l'un des meilleurs leviers marketing !
Dernier élément, financier celui la, vous n'êtes pas sans savoir qu'il est possible de gagner directement de l'argent grâce à une app, que ce soit par l'achat de l’application elle-même, en monétisant par de la publicité, en ajoutant des achats in-app ou un service premium…Concernant GNT, seule la publicité nous finance, même si un service Premium existe effectivement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1991234
C'est plutôt cool comme article, mais ça manque quand même de mentionner les appli qui sont une fusion des deux... tout ce qui est fait avec Cordova quoi.

Ca devient de plus en plus courant qu'une appli soit développée directement en HTML5, CSS et JavaScript et soit "empaquetée" dans un navigateur pour faire une appli. Et cette fois, c'est une appli Web, mais qui a accès à toutes les fonctions type Accéléromètre, GPS, etc.

En gros, ça a l'avantage de la WebApp de développer "une fois pour tous les supports", on produit le résultat en un clic (vraiment), d'une part, et l'avantage de l'appli native dans le sens où elle est installée sur le téléphone, la personne la voit, et crée une relation privilégiée (c'est un argument marketing, et un bon argument).

Aujourd'hui, on a un nombre faramineux d'applis développées avec Cordova, ou un autre framework de WebApp pour développer directement sur tous les supports d'un coup et toucher le plus large public possible. D'autre part, c'est aussi plus facile de recruter un bon code HTML - CSS - JavaScript plutôt d'un bon codeur Objective-C d'une part, et un bon codeur Java-AndroidSDK de l'autre (et puis les métiers web sont un peu plus répandus !). Dans le sens inverse, si j'ai envie d'apprendre à faire des applis, je vais essayer de toucher le maximum de monde, donc développer en HTML-CSS-JS, et très probablement à travers un framework comme Apache Cordova. Donc le nombre de développeurs Web augmente.

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Apache_Cordova
Voilà pour le complément d'information
Le #1991240
"Une application va d'abord augmenter la notoriété de la marque."

mouais... c'est un peu court. Si c'est une appli de merde, ça peut avoir l'effet contraire...

et comme d'hab sur un article "de fond", une petite publicité (gratuite ?), pour Yeeply cette fois-ci...
Le #1991243
Il y aurait plusieurs chose à dire/ajouter concernant cet article :

1. C'est bien que vous parliez de sujet varié, c'est une très bonne chose, continuez !
2. La publicité pour un outil complètement random et commercial comme "Yeeply" était a proscrire pour garder une ligne sérieuse.
3. Il manque une (et demi) alternative, l'hybride entre guillemets comme mentionné dans le premier commentaire avec des solutions gratuite et open-source comme Apache cordova ou des solutions complètes commerciales très rependue comme Xamarin. Mais je rajouerais aussi la sous-catégorie à cette dernière à savoir les framework spécialisés ou orienté développement mobile comme React Native, NativeScript ou Ionic parmi tant d'autres.
4. Une possibilité d'étendre le sujet sur les application web PC et application dites natives multiplate-forme (win/linux/osx) avec des frameworks comme Electron JS ou NW.js a base , encore une fois de JS.
Le #1991247
On pensera aussi à la problématique traitée dans l'application, parce que perso pour une information ponctuelle, je vais pas installer une application.

C'est d'ailleurs le cas de la plupart des utilisateurs de smartphone, qui n'utilisent régulièrement qu'une poignée d'applis (les mails, les réseaux sociaux, les outils bancaires et les actualités).
Le #1991300
Mais d'un point de vue utilisateur, un site est enfermé dans le navigateur, tandis que l'appli native a accès à toutes les données du téléphone (pour certaines il y a une demande d'autorisation tout de même, sorte de chantage, mais pas pour toutes, elles récupèrent vos SMS etc...).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]