Accusations de cyberattaque contre les USA : russophobie aveugle pour la Russie et farce pour la Chine

Le par Jérôme G.  |  4 commentaire(s) | Source : AFP - Le Monde
hacker

Sans surprise, la Russie dément fermement une implication dans la cyberattaque ayant notamment visé des administrations américaines. La Chine s'offusque également après les propos de Donald Trump.

Avec pour origine l'infection d'une mise à jour de la solution Orion de SolarWinds utilisée par de nombreuses entreprises et administrations dans le monde, cette cyberattaque n'a sans doute pas fini de faire parler d'elle. D'autant plus que la porte dérobée Sunburst ne serait pas seule, avec également l'implantation d'une autre backdoor Supernova.

C'est en tout cas essentiellement sur Sunburst que les autorités américaines font une fixation avec le risque jugé grave d'une compromission d'agences fédérales et infrastructure critiques.

Des experts en cybersécurité et le secrétaire d'État des États-Unis y voient l'implication de la Russie via le groupe APT29 en lien avec le renseignement militaire russe.

pointer-doigt

Aussi la guerre des mots

" Toutes les accusations d'une implication de la Russie sont absolument infondées et s'inscrivent dans la continuité d'une russophobie aveugle, que l'on constate à chaque incident ", a déclaré un porte-parole du Kremlin.

C'est loin d'être la première fois que le terme de russophobie est employé par des diplomates russes pour dénoncer les accusations auxquelles la Russie fait face après des cyberattaques d'ampleur.

Dans cette affaire, le président américain Donald Trump a mis en doute l'impact réel de la cyberattaque, de même que l'implication de la Russie, jusqu'à évoquer la possibilité de l'implication de la Chine et avant de faire un étrange parallèle avec une soi-disant attaque contre les machines de vote lors de la dernière élection présidentielle.

" Les accusations américaines contre la Chine ont toujours relevé de la farce et d'arrière-pensées politiques. En matière de cybersécurité, le comportement des États-Unis n'est pas bon et s'il y a un pays mal placé pour critiquer les autres, ce sont bien les États-Unis ", a déclaré un diplomate chinois.

On attend désormais une réaction de la Corée du Nord...

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
jacob13 offline Hors ligne VIP icone 6382 points
Le #2116388
Avec les outils informatiques US révélés par Snowden en 2013 on ne peut plus dire qui fait quoi "sans faire confiance" à la source
C'est parole contre parole !
Et je pense que ces outils informatique se sont améliorés depuis dans le monde.
lebonga away Absent VIP avatar 32431 points
Le #2116391
Vu qu'ils ont été fout*e la mer*e un peu partout dans le monde, ces attaques peuvent venir de n'importe où (Amérique du sud, moyen-orient, Corée, extrême-orient...)
FRANCKYIV offline Hors ligne VIP icone 55270 points
Premium
Le #2116395
lebonga a écrit :

Vu qu'ils ont été fout*e la mer*e un peu partout dans le monde, ces attaques peuvent venir de n'importe où (Amérique du sud, moyen-orient, Corée, extrême-orient...)


C'est toi hein ? ... Allez, tu peux bien l'avouer maintenant !!!
lebonga away Absent VIP avatar 32431 points
Le #2116402
FRANCKYIV a écrit :

lebonga a écrit :

Vu qu'ils ont été fout*e la mer*e un peu partout dans le monde, ces attaques peuvent venir de n'importe où (Amérique du sud, moyen-orient, Corée, extrême-orient...)


C'est toi hein ? ... Allez, tu peux bien l'avouer maintenant !!!



icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire