Dailymotion condamné pour ' téléchargement illégal '

Le par  |  8 commentaire(s)
dailymotion-mobile

Mediaset a encore frappé. Le groupe de média italien a obtenu une première condamnation de Dailymotion à 5,5 millions d'euros pour des vidéos mises en ligne illégalement.

La semaine dernière, le groupe de média Mediaset a fait savoir que Dailymotion a été condamné par la justice italienne à lui verser la somme de 5,5 millions d'euros. Le litige porte sur 995 vidéos protégées par des droits d'auteur qui ont été mises en ligne illégalement à partir de 2006 sur la plateforme de partage de vidéos.

Dailymotion (groupe Vivendi) doit en outre rembourser pour 100 000 € de frais de justice à Mediaset et s'expose à une amende de 5 000 € par jour de retard pour la suppression du contenu pointé du doigt. Le tribunal de Rome estime que Dailymotion était " tout à fait conscient du fait que la majeure partie du matériel distribué sur sa plateforme était couverte par le droit d'auteur. "

justice

Dans le giron de la famille de Silvio Berlusconi, le groupe de média italien souligne une décision après un procès de plus de six ans et rappelle qu'une série d'injonctions préalables à partir de 2010 ont été ignorées par Dailymotion.

D'autres procédures sont encore en cours et sur la base de la première condamnation, Mediaset s'attend à une indemnisation qui pourrait dépasser les 200 millions d'euros en tout. Du reste, Mediaset n'a pas que Dailymotion dans son collimateur.

Rien que pour cette année, des jugements en sa faveur ont également été obtenus à l'encontre de Vimeo, Facebook et Yahoo. On se souviendra par ailleurs qu'en 2015, une rixe de près de 8 ans avec Google (YouTube) s'était soldée par un accord de partenariat pour développer la présence numérique de Mediaset.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2073757
la bonne blague quand même....

https://www.youtube.com/results?search_query=film+complet+en+francais

on fait quoi là pour les droits d'auteurs ??

c'est plus facile de se battre contre des acteurs mineurs hors GAFA..les lâches ..
Le #2073765
yusdaforce a écrit :

la bonne blague quand même....

https://www.youtube.com/results?search_query=film+complet+en+francais

on fait quoi là pour les droits d'auteurs ??

c'est plus facile de se battre contre des acteurs mineurs hors GAFA..les lâches ..


J'allais le dire... Et encore c'est juste le résultat d'une seule requête.
Le #2073768
La stratégie n'est pas idiote. Attaquer les plus faibles. À force faire jurisprudence ce qui aidera ensuite quand on attaquera le plus fort. Personnellement il me semble bien ces diffuseurs de contenus savent très bien qu'une bonne partie de leur contenu est illégale. Pour moi, la solution est claire : revoir complètement le droit d'auteur avec des durées de protection extrêmement faibles. Au-delà de trois à cinq ans, il ne devrait subsister aucun droit d'auteur nul part.
Le #2073788
cycnus a écrit :

La stratégie n'est pas idiote. Attaquer les plus faibles. À force faire jurisprudence ce qui aidera ensuite quand on attaquera le plus fort. Personnellement il me semble bien ces diffuseurs de contenus savent très bien qu'une bonne partie de leur contenu est illégale. Pour moi, la solution est claire : revoir complètement le droit d'auteur avec des durées de protection extrêmement faibles. Au-delà de trois à cinq ans, il ne devrait subsister aucun droit d'auteur nul part.


3 à 5 ans, cela fait peut.
Donc pour Indochine, par exemple, tu considères que seules les chansons ayant moins de 3 ou 5 ans pourrait encore lui appartenir, toutes les autres chansons ne seraient donc plus à lui ?
Pareil pour un écrivain ?

Mais alors, on pourrait étendre cela aussi aux entreprises ?

Un patron resterait patron durant 5 ans maximum de son entreprise, ensuite, celle-ci appartiendrait à l’État, car considérant qu'il a eu assez de temps pour gagner de l'argent, et qu'ensuite, il pourrait devenir simple salarié (ou fonctionnaire)?
Le #2073791
saepho a écrit :

cycnus a écrit :

La stratégie n'est pas idiote. Attaquer les plus faibles. À force faire jurisprudence ce qui aidera ensuite quand on attaquera le plus fort. Personnellement il me semble bien ces diffuseurs de contenus savent très bien qu'une bonne partie de leur contenu est illégale. Pour moi, la solution est claire : revoir complètement le droit d'auteur avec des durées de protection extrêmement faibles. Au-delà de trois à cinq ans, il ne devrait subsister aucun droit d'auteur nul part.


3 à 5 ans, cela fait peut.
Donc pour Indochine, par exemple, tu considères que seules les chansons ayant moins de 3 ou 5 ans pourrait encore lui appartenir, toutes les autres chansons ne seraient donc plus à lui ?
Pareil pour un écrivain ?

Mais alors, on pourrait étendre cela aussi aux entreprises ?

Un patron resterait patron durant 5 ans maximum de son entreprise, ensuite, celle-ci appartiendrait à l’État, car considérant qu'il a eu assez de temps pour gagner de l'argent, et qu'ensuite, il pourrait devenir simple salarié (ou fonctionnaire)?


Je pense que c'est un peu le cas de l'industrie pharmaceutique non ? Au bout d'un certain temps les brevets tombent dans le domaine public mais pas l'entreprise elle-même. On pourrait imaginer un dispositif similaire pour les œuvres audio et ou vidéos.
Le #2073799
skynet a écrit :

saepho a écrit :

cycnus a écrit :

La stratégie n'est pas idiote. Attaquer les plus faibles. À force faire jurisprudence ce qui aidera ensuite quand on attaquera le plus fort. Personnellement il me semble bien ces diffuseurs de contenus savent très bien qu'une bonne partie de leur contenu est illégale. Pour moi, la solution est claire : revoir complètement le droit d'auteur avec des durées de protection extrêmement faibles. Au-delà de trois à cinq ans, il ne devrait subsister aucun droit d'auteur nul part.


3 à 5 ans, cela fait peut.
Donc pour Indochine, par exemple, tu considères que seules les chansons ayant moins de 3 ou 5 ans pourrait encore lui appartenir, toutes les autres chansons ne seraient donc plus à lui ?
Pareil pour un écrivain ?

Mais alors, on pourrait étendre cela aussi aux entreprises ?

Un patron resterait patron durant 5 ans maximum de son entreprise, ensuite, celle-ci appartiendrait à l’État, car considérant qu'il a eu assez de temps pour gagner de l'argent, et qu'ensuite, il pourrait devenir simple salarié (ou fonctionnaire)?


Je pense que c'est un peu le cas de l'industrie pharmaceutique non ? Au bout d'un certain temps les brevets tombent dans le domaine public mais pas l'entreprise elle-même. On pourrait imaginer un dispositif similaire pour les œuvres audio et ou vidéos.


Les brevets sont plutôt de 20 ans

Et on en voit les conséquences, les industries pharmaceutiques font exploser le prix, pour rentabiliser au maximum le retour sur investissement...

Mais cela existe aussi déjà pour les oeuvres audios
Au bout de 70 ans après la mort du chanteur, la chanson rentre dans le domaine public.
Le #2073804
skynet a écrit :

yusdaforce a écrit :

la bonne blague quand même....

https://www.youtube.com/results?search_query=film+complet+en+francais

on fait quoi là pour les droits d'auteurs ??

c'est plus facile de se battre contre des acteurs mineurs hors GAFA..les lâches ..


J'allais le dire... Et encore c'est juste le résultat d'une seule requête.


Avec un film sur la première page qui a été uploadé il y a 8 ans...

Ils feraient bien d'attaquer en justice Youtube, il y aurait bien plus à gagner.
Le #2073834
TheDarkgg a écrit :

skynet a écrit :

yusdaforce a écrit :

la bonne blague quand même....

https://www.youtube.com/results?search_query=film+complet+en+francais

on fait quoi là pour les droits d'auteurs ??

c'est plus facile de se battre contre des acteurs mineurs hors GAFA..les lâches ..


J'allais le dire... Et encore c'est juste le résultat d'une seule requête.


Avec un film sur la première page qui a été uploadé il y a 8 ans...

Ils feraient bien d'attaquer en justice Youtube, il y aurait bien plus à gagner.


C'est clair !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme