Dark Web : 179 arrestations dans le cadre d'une opération DisrupTor

Le par Jérôme G.  |  7 commentaire(s)
drugs

Après le démantèlement de Wall Street Market l'année dernière, une opération DirupTor a été menée. Elle a permis à ce jour l'arrestation de 179 personnes vendant de la drogue sur le Dark Web.

Alors que des investigations sont toujours en cours, les forces de l'ordre en Europe et Amérique du Nord ont annoncé les arrestations de 179 personnes. Elles ont été interpellées en Europe et aux États-Unis dans le cadre d'une opération baptisée DisrupTor.

C'est aux États-Unis que la majorité des personnes ont été arrêtées avec un total de 121. Les autres suspects ont été interpellés en Allemagne (42), Pays-Bas (8), Royaume-Uni (4), Autriche (3) et Suède (1). Europol indique que plus de 6,5 millions de dollars en cash et cryptomonnaies ont été saisis, ainsi que 500 kg de drogues et 64 armes à feu.

Les suspects sont impliqués dans la vente de dizaines de milliers de biens illicites sur le Dark Web. Ayant duré neuf mois, l'opération DirupTor a également visé des acheteurs. Elle fait suite au démantèlement l'année dernière de Wall Street Market sous la houlette des autorités allemandes.

" C'est un message envoyé aux criminels qui vendent ou achètent des biens illicites sur le Dark Web. L'internet caché n'est plus caché, et votre activité anonyme n'est plus anonyme ", déclare le chef du Centre européen de cybercriminalité d'Europol. " L'âge d'or des places de marché illicites sur le Dark Web est terminé. "

Des comptes de vendeurs ont été identifiés et attribués à des individus faisant du trafic de drogue sur des sites du Dark Web comme AlphaBay, Dream ou donc encore Wall Street Market. Mais ils ne manquent pas en dépit d'opérations de démantèlement...

europol-dark-web

Europol ne fait pas de commentaires sur la manière dont les enquêteurs sont parvenus à l'identification des suspects, malgré les protections d'anonymat conférées par le réseau Tor.

Il y a évidemment un lien avec l'analyse des serveurs de Wall Street Market qui avaient été saisis. Wall Street Market était présenté comme le deuxième plus grand marché en ligne illégal au monde dans le Dark Web.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
dan4 offline Hors ligne VIP icone 5328 points
Le #2109102
Si dans le Dark Web t'es plus anonyme, imaginez dans le Web régulier comment c'est maintenant. Les Cybercriminels, vous devriez utiliser des pigeons voyageurs; maintenant que personne ne sait plus se servir des oiseaux pour communiquer. :-)
warsoft offline Hors ligne Vétéran avatar 1952 points
Le #2109112
J'ai toujours dit qu'il ne fallait pas oublier d'ou vient TOR.
NannyFox offline Hors ligne Héroïque icone 752 points
Le #2109124
warsoft a écrit :

J'ai toujours dit qu'il ne fallait pas oublier d'ou vient TOR.


Non mais le truc, c'est que c'est des gens qui échangent des biens physiques. Donc quelque part dans une bdd traîne leur adresse postale, etc.
La partie connexion pure de Tor peut parfaitement marcher (je ne dis pas que c'est le cas, mais c'est très très probablement le cas), seulement voilà : plein de choses autour peuvent poser problème. Comme par exemple, être le seul dans son campus à utiliser Tor : http://grugq.github.io/blog/2013/12/21/in-search-of-opsec-magic-sauce/
Narcos away Absent VIP icone 23308 points
Le #2109134
dan4 a écrit :

Si dans le Dark Web t'es plus anonyme, imaginez dans le Web régulier comment c'est maintenant. Les Cybercriminels, vous devriez utiliser des pigeons voyageurs; maintenant que personne ne sait plus se servir des oiseaux pour communiquer. :-)


Justement, il faut raisonner à l'envers....
skynet offline Hors ligne VIP icone 82284 points
Le #2109190
NannyFox a écrit :

warsoft a écrit :

J'ai toujours dit qu'il ne fallait pas oublier d'ou vient TOR.


Non mais le truc, c'est que c'est des gens qui échangent des biens physiques. Donc quelque part dans une bdd traîne leur adresse postale, etc.
La partie connexion pure de Tor peut parfaitement marcher (je ne dis pas que c'est le cas, mais c'est très très probablement le cas), seulement voilà : plein de choses autour peuvent poser problème. Comme par exemple, être le seul dans son campus à utiliser Tor : http://grugq.github.io/blog/2013/12/21/in-search-of-opsec-magic-sauce/


Il me semble que la problématique avait été pendant un temps l'implication dans tout le réseau de noeuds corrompus permettant l'interception d'une partie des données transitant par eux et par recoupages ils arrivaient à choper pas mal de trucs.
Je ne sais plus si les gars de Tor avaient résolu ce problème ou pas ...
NannyFox offline Hors ligne Héroïque icone 752 points
Le #2109196
skynet a écrit :

NannyFox a écrit :

warsoft a écrit :

J'ai toujours dit qu'il ne fallait pas oublier d'ou vient TOR.


Non mais le truc, c'est que c'est des gens qui échangent des biens physiques. Donc quelque part dans une bdd traîne leur adresse postale, etc.
La partie connexion pure de Tor peut parfaitement marcher (je ne dis pas que c'est le cas, mais c'est très très probablement le cas), seulement voilà : plein de choses autour peuvent poser problème. Comme par exemple, être le seul dans son campus à utiliser Tor : http://grugq.github.io/blog/2013/12/21/in-search-of-opsec-magic-sauce/


Il me semble que la problématique avait été pendant un temps l'implication dans tout le réseau de noeuds corrompus permettant l'interception d'une partie des données transitant par eux et par recoupages ils arrivaient à choper pas mal de trucs.
Je ne sais plus si les gars de Tor avaient résolu ce problème ou pas ...


Il y a toujours la limite qui est qui si une proportion suffisante du réseau est tenue par des acteurs malveillants, l'analyse du traffic devient de plus en plus possible. Bon il faut quand même réussir à être sur les 3 noeuds du circuit pour du traffic externe, et sur 6 noeuds du circuit pour du traffic interne (les .onions). Dans le cas du traffic interne, il faut aussi savoir où est le site "méchant" à surveiller.
Bref, si le réseau contient une proportion suffisante de noeuds "gentils" ça va. Mais si les noeuds malveillants deviennent trop majoritaires là oui ça devient compliqué. En conclusion : faites tourner des relais
Narcos away Absent VIP icone 23308 points
Le #2109217
skynet a écrit :

NannyFox a écrit :

warsoft a écrit :

J'ai toujours dit qu'il ne fallait pas oublier d'ou vient TOR.


Non mais le truc, c'est que c'est des gens qui échangent des biens physiques. Donc quelque part dans une bdd traîne leur adresse postale, etc.
La partie connexion pure de Tor peut parfaitement marcher (je ne dis pas que c'est le cas, mais c'est très très probablement le cas), seulement voilà : plein de choses autour peuvent poser problème. Comme par exemple, être le seul dans son campus à utiliser Tor : http://grugq.github.io/blog/2013/12/21/in-search-of-opsec-magic-sauce/


Il me semble que la problématique avait été pendant un temps l'implication dans tout le réseau de noeuds corrompus permettant l'interception d'une partie des données transitant par eux et par recoupages ils arrivaient à choper pas mal de trucs.
Je ne sais plus si les gars de Tor avaient résolu ce problème ou pas ...


pour mémoire: https://www.generation-nt.com/tor-reseau-securite-noeud-sortie-espionnage-actualite-1916610.html
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire