Test Dead Island

Le par Nathalie M.  |  1 commentaire(s)
test Dead Island

Dead Island vous invite à rejoindre un groupe de vacanciers en bikinis et shorts de bain sur une île paradisiaque, où les bungalows sur la plage côtoient les piscines privées et les bars à cocktails. Un lieu de villégiature presque parfait, un lieu rêvé pour qui veut prendre du repos. Seulement voilà, l'île est envahie par des hordes de zombies et vos vacances prennent un tout autre tour. Adieu siestes et transats, bonjour survie, giclées de sang et râles d'agonie.

Ambiance série B

Dead Island reprend un scénario mille fois vu dans les mauvais films d'horreur. Sur une île magnifique où se prélassent des vacanciers, sans doute en formule tout compris, se répand un bien mauvais fléau. Les zombies se multiplient, mordant des victimes innocentes, les dévorant parfois sur le bord d'une piscine, voire dans la piscine même, transformant l'eau turquoise en bain rouge, dans une chambre d'hôtel ou sur une plage. Des vacances prenant des allures de cauchemars en quelque sorte où vous devrez survivre et à venir en aide à nombre de personnes en difficulté.

Dead Island (16) Dead Island (1)

Avant de vous lancer dans le titre, sachez-le, Techland aime le second degré, voire l'esprit des films de séries B. Le développeur mêle le kitsch aux situations édifiantes, le tout survolé de dialogues et de bruitages dont le trait est poussé. Le style est assumé et souvent dans ce cas réussi. On se laissera donc agréablement prendre au jeu de la crédibilité toute relative du scénario. S'armer d'une pagaie de bois pour décimer des molosses souvent le double du gabarit de votre personnage, reste une situation plaisante quand on garde l'ascendant sur l'adversaire. On y croit moyennement mais l'ambiance du jeu vous emporte et vous devrez bien survivre avec les moyens du bord de toute façon. Si la crédibilité des mises en scène est remise en question, elle est également appréciée grâce notamment à un contenu du jeu particulièrement bien étoffé. Si Dead Island ne se prend pas au sérieux sur la forme, le fond lui a été travaillé avec soin. Le titre de Techland joue sur de nombreux aspects de gameplay.



Pérégrinations, évolution et autres quêtes

Vous démarrez cette aventure en choisissant votre personnage de prédilection. Il ne s'agit pas ici d'opter pour l'un ou l'autre en fonction de sa trombine, mais plutôt d'opter pour un style de jeu proche de votre envie du moment. A vous donc de choisir si vous préférez jouer d'armes à feu ou d'armes tranchantes ou encore rester loin des ennemis en leur lançant différentes armes. Chaque personnage dispose d'un arbre de compétence qui lui est propre. Trois dispositions seront disponibles, trois domaines différents dans lesquels vous viendrez distribuer vos points. A vous donc de personnaliser votre héros comme bon vous semble avec les caractéristiques qui vous semblent les plus efficaces pour le style de jeu que vous souhaitez avoir.

Dead Island (15) Dead Island (13)

Du côté de ces points de compétence, rien de bien nouveau de ce côté là. Vous les obtenez en cumulant des points d'expérience qui vous font gagner en niveau, une expérience elle-même acquise en réalisant différentes missions. Vos parties de jeux seront dominées par la réalisation de quêtes. Chaque survivant aura une demande à vous faire, un prétexte pour vous faire sortir vous, trop effrayés qu'ils sont à imaginer mettre un pied dehors. Ce sera donc à vous de parcourir l'ex-île paradisiaque, l'arme à la main, pour aller chercher un peu d'eau, des médicaments, une peluche pour une blondasse qui pourrait à son âge largement s'en passer, différents objets plus ou moins utiles à la communauté, retrouver des survivants, etc...

Dead Island (14) Dead Island (11)

Vous emmagasinerez un maximum de quêtes pour vous éviter nombres d'aller et retour, des quêtes que vous pourrez réaliser en fonction de votre envie, de leur importance, de ce qu'elle rapporte, etc... Ou choisir de vous occuper directement de la trame principale du jeu, mais réaliser des quêtes vous permettra d'acquérir rapidement des points d'expérience. Vous pourrez ainsi découvrir votre terrain de jeu, très grand et très vaste, où vous pourrez user des routes principales ou des chemins de traverses, tous peuplés de toute façon de zombies.

Dead Island (12) Dead Island (10)

Vos pérégrinations seront donc nombreuses. Si vous démarrez l'aventure sur vos deux jambes, il vous sera possible d'utiliser plus tard un véhicule. Ce qui permet d'aller plus loin, plus vite. Il sera également possible d'user "des voyages rapides", des points de téléportation en quelque sorte. Vous quitterez alors votre environnement paradisaique pour faire connaissance avec l'envers du décor comme il est souvent question dans ce genre de zones touristiques. L'aspect petite île sympathique durera un temps, votre aventure vous amenant à découvrir d'autres lieux moins reluisant, comme les égouts où des favelas mal-famées.

 



De la fouille à la création

Dead Island vous demandera de donner du vôtre si vous souhaitez survivre à cette invasion bien mystérieuse. Vos armes seront bien dérisoires en début de partie, puisque vous devrez user de n'importe quel objet ramassé comme d'une arme : manche à balai, pagaie, vieux tuyau rouillé, vieux couteau, etc... Rien de bien viable sur le long terme... D'autant plus que ces objets de fortune ont une durée de vie limitée, à force de taper avec, ils s'amenuiseront entre vos mains jusqu'à tomber littéralement quand ils seront arrivés à bout de souffle. Et là gare à vous si vous êtes désarmés devant votre adversaire. Vous pouvez certes jouer des poings et bénéficier d'un très efficace coup de pied, cela ne vaudra pas une arme digne de ce nom.

Dead Island (8) Dead Island (9)

Le changement d'arme en cours de jeu se fait par un menu radial. Là non plus, pas de révolution dans la prise en main. Cependant, il vous faut absolument penser à renouveler vos armes régulièrement, à les placer au bon endroit pour faciliter leur accès, et surtout pour ne jamais vous trouver au dépourvu d'une arme déjà affaiblie. La pratique vous permettra d'anticiper sur ce point, les premiers pas étant parfois synonymes de panique.

Dead Island (6) Dead Island (7)

Puisque l'on est jamais mieux servi que par soi-même, vous serez donc amenés à construire vos propres armes. Vous ne le ferez cependant pas à l'aveugle, en tâtonnant et en assemblant différents objets ramassés dans votre inventaire. Réaliser des missions et gagner en expérience vous permettra de recevoir également des plans, des modes d'emploi, utiles pour créer ces objets vitaux. A vous donc de ramasser le plus grand nombre d'objets possibles sur votre chemin, de vous attarder à fouiller coins et recoins. Tout ce que vous amassez peut éventuellement servir, et ce serait dommage de passer à côté d'un objet rare juste parce que "vous n'avez pas envie de perdre du temps."

Dead Island (5) Dead Island (3)

D'autant plus que vous ne trouverez pas que des objets dans vos fouilles, mais aussi de l'argent. Cette denrée ne sera en revanche pas rare, mais se révélera très utile. Par exemple, quand vous décédez, vous revenez à la vie votre pécule allégé. Autant avoir les bourses pleines pour pallier à toutes les situations.

Dead Island (17) Dead Island (18)

Pour terminer le tour d'horizon de ce Dead Island, laissons un mot quant au mode multijoueurs. Le titre de Techland se révélera complet à vos yeux dès lors que vous mettrez le pied dans des parties à plusieurs. A vous de rejoindre des parties à quatre pour une folle séance de dégommage de zombie, qui seront toutefois rendus plus redoutables. On vous conseillera, avant de vous lancer dans le jeu en ligne de bien avancer sur la partie solo. Techland est malin et pour vous laisser le loisir de la découverte de la trame principale en solo, les développeurs vous empêchent tout simplement d'accéder à un chapitre que vous n'avez pas encore traversé. Donc avancez dans le jeu pour ne pas vous cantonner à jouer encore et encore le même niveau.

Dead Island (2) Dead Island (4)



Conclusion

Dead IslandDead Island est un titre sur lequel le joueur ne manquera pas de passer de bons moments. Avec son scénario et ses mises en scène dignes des plus grandes séries B, le titre de Techland cache particulièrement bien son jeu. S'il affiche un second degré assumé sur la forme, le fond se révèle de son côté nettement plus sérieux et travaillé. Vous ne manquerez donc pas d'apprécier des mécanismes sympathiques bien mis en place, même si la redondance des quêtes et le manque de profondeur du scénario viennent ternir le tableau final.

Le titre de Techland vous placera encore une fois face à des zombies, dans une situation qui n'a rien de bien inédit il est vrai. S'inspirant ici et là de quelques références du genre, Dead Island réussit son pari de captiver les joueurs. Il n'est pas certain que vous reprendrez le jeu avec tous les différents personnages disponibles. Une seule découverte de la partie solo, déjà bien riche et une intrusion dans le multi, vous tiendront largement occupé avant de finalement passer à autre chose.



+ Les plus
  • Ambiance série B assumée
  • Un vaste terrain de jeu
  • Une partie solo conséquente
  • Un multi sympathique
- Les moins
  • Visuellement en retrait
  • Trop redondant parfois

Notes

  • Graphisme Dead Island prend clairement des allures de séries B, de ces films d'horreur bourrés de clichés, qui font réellement plus rire que peur. Aussi, en acceptant cet état de fait, les joueurs seront donc dans un meilleur état d'esprit pour accepter quelques défauts et un niveau graphique peu enthousiasmant. On appréciera cependant un bestiaire étoffé et des animations de zombies plutôt réussies.
    7/10
  • Bande son Le doublage correspond sensiblement à l'esprit du jeu : ici aussi, l'ambiance est à la série B, avec des commentaires trop forcés, des gémissements accentués, etc... Mais puisque tout ceci appartient à un ensemble, l'harmonie est respectée. Les bruitages des zombies nous permettent d'anticiper leurs attaques, leurs arrivées pour ne pas être pris au dépourvu.
    7/10
  • Jouabilité Dead Island cache particulièrement bien son jeu. Il ne s'agit pas ici de combattre du zombies à foison. Cela fait partie du jeu, mais le titre propose aussi, entre autre, de personnaliser son personnage (choisi selon ses capacités) par le biais d'un arbre de compétences, de créer ses propres armes, de gagner de l'XP, de résoudre des quêtes, etc... La prise en main reste à apprivoiser, mais cela ne devrait pas poser de problème à la majorité des joueurs.
    8/10
  • Durée de vie Qui dit contenu conséquent dit aussi durée de vie importante. Dead Island vous occupera en solo un bon bout de temps pour peu que vous choisissiez de résoudre toutes les quêtes. Notez qu'un mode multijoueurs est aussi de la partie.
    8/10
  • Scénario Sans doute le gros point noir du jeu, les développeurs ayant visiblement oublié de s'y attarder. Le jeu ne fait pas vibrer sur ce point, et n'a pas les moyens de captiver.
    4/10
  • Note générale Dead Island réussit à surprendre son monde en ne proposant pas uniquement un énième jeu de zombie. Les développeurs ont eu conscience qu'il fallait se démarquer et le résultat est là : le titre se montre profond en terme de possibilité, divertissant en termes d'ambiance. On se laisse donc facilement prendre au jeu, les idées s'articulent assez bien et on avance finalement sur cette île avec beaucoup de plaisir. Un jeu appréciable donc.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Dead Island Riptide
    Faisant suite à un premier épisode qui s'est révélé plutôt intéressant en dépit de ses nombreux défauts, Dead Island Riptide cherche à attirer une nouvelles fois les fans de zombies. Cette suite prend place juste après la fin ...
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
FatMat offline Hors ligne VIP icone 5033 points
Le #845681
Merci beaucoup pour le test!

J'hésite encore à l'acheter celui là, il a un coté qui m'attire et en même temps je ne suis pas prêt à le payer "plein pot". Je crois que le plus sage est d'attendre que son prix baisse ou alors en occasion.

En tous cas, je suis déçu car il est dit dans le test que le scénario a été trop mis de coté, alors que le premier trailer (avec la petite fille défenestrée, montage à l'envers etc...) laissait présager du bon coté scénario

Bref, sur PC, pas de démo en vue, comme bien souvent maintenant malheureusement... Mais j'aurais bien testé histoire de voir la maniabilité clavier/souris ou si c'est encore une maniabilité console portée sur PC (genre Dead Space) qui donne une jouabilité insupportable.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire