Une technologie de deepfake utilisée sciemment par un politicien en Inde

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Vice
deepfake-detection-challenge

Un homme politique indien a eu recours à une technologie de deepfake dans des vidéos où il apparaît lui-même afin d'élargir la portée d'une campagne politique.

Président du parti politique indien Bharatiya Janata Party, Manoj Tiwari n'a pas connu la réussite aux élections législatives de Delhi. Il n'a pourtant pas ménagé ses efforts en usant d'une technologie de deepfake pour des vidéos où il apparaît.

Dans deux vidéos, Manoj Tiwari critique le bilan de l'actuel gouvernement de Delhi. Il y parle en anglais (ci-dessous) et en haryanvi qui est une langue principalement parlée dans le Haryana au nord de l'Inde dans la région de Delhi.

Le monologue d'une quarantaine de secondes n'est en réalité pas tenu par Manok Tiwari. Les vidéos sont truquées avec un doublage, mais les expressions labiales collent avec le discours politique prononcé. Dans la vidéo originale (ci-dessous), Bharatiya Janata parle en hindi et d'un sujet totalement différent.

Ces vidéos de deepfake ont été faites avec l'assentiment de l'intéressé. Vice rapporte que le Bharatiya Janata Party a collaboré avec une société de communication politique du nom de The Ideaz Factory pour les créer.

Le but était d'élargir la portée de la campagne politique, même si Manoj Tiwari ne parle par exemple pas le haryanvi. La vidéo de deepfake en haryanvi (ci-dessous) a été diffusée dans plusieurs milliers de groupes WhatsApp dans la région de Delhi et aurait atteint une audience de plusieurs millions de personnes.

Ce pourrait être le premier cas de vidéos de deepfake ainsi utilisées dans le cadre d'une campagne politique. Même si c'est à l'initiative de l'intéressé, c'est une stratégie qui soulève évidemment des questions avec le risque d'une perte totale de confiance dans ce qui est vu ou entendu.

Un jeu dangereux alors que Facebook (propriétaire de WhatsApp) chapeaute notamment un concours pour aider à la détection des deepfakes. D'après Vice qui a interrogé un expert du domaine, les vidéos de deepfake de Manoj Tiwari ont probablement été conçues avec le code vid2vid de Nvidia.

Complément d'information
  • Ubisoft corrige sa politique des DLC dans ses jeux vidéo
    Souvent critiqué pour sa politique en matière de DLC, Ubisoft s'est récemment exprimé sur cet épineux sujet, en soulignant qu'il entend bien en finir avec les contenus additionnels vendus pour obtenir l'expérience complète d'un jeu ...
  • Steam modifie sa politique d'échange de clés de jeux vidéo
    Valve a récemment annoncé qu'il a changé sa politique relative à l'échange de jeux reçus en tant que cadeau sur Steam, imposant un délai de 30 jours suite à l'achat initial, dans l'optique de vérifier si l'opération bancaire ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2091763
Un changement de voix c'est pas du deepfake.
Le deepfake c'est un changement de visage.
Le #2091767
Ce n'est pas choquant comme pratique, surprenant, nouveau, mais pas choquant ; on ne s'offusque pas des fausses signatures photocopiées sur les tracts, des mises en scène pour les clips de parti politique (avec des gens et locaux qui n'ont rien à voir avec le parti) alors bon pour un discours...
Surtout que c'est fait en connaissance de cause, personne n'est en train de plagier un texte ou prêter des propos à quelqu'un à tort, y'a pas de raison de ne pas en profiter (et puis même quand c'est authentique, les politicards racontent des conneries de toutes façons, "fake sur fake", ça ne change pas grand chose).

On peut dire maintenant qu'on se fait enfumer sur le fond ET sur la forme.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme