Défacement pour un site de campagne de Donald Trump

Le par Jérôme G.  |  1 commentaire(s)
site-campagne-trump

Un site de campagne de Donald Trump a connu un bref défacement. Il est assez différent des revendications accompagnant généralement ce type d'attaque.

Une vague de cyberattaques en défiguration a récemment touché plusieurs petits sites web en France. Dans un tout autre registre, c'est un site de campagne de Donald Trump qui a été la victime mardi d'un défacement.

Selon The New York Times, le défacement ayant touché donaldjtrump.com a perduré moins de 30 minutes. Un porte-parole pour la campagne du président américain sortant a confirmé l'incident et a indiqué que les autorités ont été prévenues pour enquêter sur la source de l'attaque.

Il assure par ailleurs qu'il n'y pas eu d'exposition de données sensibles, tout simplement parce que le site n'en contient pas.

defacement-site-campagne-trump
Sur une page du site (capture partielle du New York Times ci-dessus), les auteurs du défacement ont publié les logos du département américain de la Justice et du FBI pour annoncer que le site avait été saisi. " Le monde a en assez des fake news propagées quotidiennement par le président donald j trump. Il est temps que le monde connaisse la vérité ", pouvait-on lire dans un message.

D'après ce message, plusieurs appareils de Donald Trump et de ses proches auraient été compromis, donnant ainsi accès à des " conversations secrètes et informations confidentielles " sur par exemple, l'implication du " gouvernement Trump dans l'origine du coronavirus. "

Un type de message qui n'est pas dans la lignée des revendications accompagnant habituellement un défacement. Qui plus est… avec une tentative d'arnaque en demandant le versement de cryptomonnaies pour le partage ou non des informations confidentielles soi-disant obtenues.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
TroudhuK offline Hors ligne Vénéré icone 3394 points
Le #2111917
"Un type de message qui n'est pas dans la lignée des revendications accompagnant habituellement un défacement."
C'est-à-dire ? Je ne savais pas qu'il y avait des revendications habituelles.

Je savais par contre qu'il y avait pas mal d'arnaques au bitcoin surfant sur le partisanisme fanatique (dans l'émotion d'une élection on peut se laisser avoir).
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire