Un contexte favorable au développement des Fintech en Afrique

Le par Carolina T.  |  0 commentaire(s)
fintech

La situation en Afrique est très favorable au développement des Fintech.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce terme, un Fintech est pour rappel la contraction des mots finance et technologie, de façon analogue au terme biotech utilisé dans le domaine de la santé. Apparu dans les années 1980, la Fintech est devenue réellement grand public en 2015 selon le cabinet KPMG avec 47 milliards de dollars investis cette seule année-là dans ces entreprises qui sont généralement des startups innovantes, jeunes, utilisatrices des nouvelles technologies dans les domaines du numérique, de l'intelligence artificielle ou encore du mobile afin de fournir des services financiers plus performants au meilleur prix. 

Grâce à tous ces avantages, de nombreuses start-up et entreprises ont vu le jour en Europe et de plus en plus en Afrique maintenant, basées sur ces principes et proposent bon nombre de services en ligne pour aller chercher de nouveaux clients jusque dans les pays européens. Pour se faire, il faut pouvoir gérer son entreprise de manière 100% en ligne. C’est pourquoi certains acteurs, comme par exemple WeCount, proposent des services d’experts comptables avec une interface dédiée totalement dématérialisée. Une solution efficace permettant de se débarrasser de tout un tas de problématiques pour se concentrer sur l’essentiel. La blockchain, bien que toute récente, devrait également se développer de façon exponentielle en Afrique pour pouvoir répondre aux problèmes bancaires rencontrés par la majorité de la population.

Les Fintech se sont rapidement développées grâce à trois grandes tendances mondiales incarnées notamment par trois technologies de pointe : le Big data, l'intelligence artificielle et la blockchain.

L’évolution des habitudes et comportements d’une nouvelle classe de consommateurs du à l'impact de la crise financière mondiale sur les institutions financières traditionnelles a permis à ces nouvelles technologies d’émerger et de gagner en puissance pour devenir de vraies solutions. Bien que l’Afrique accuse un certain retard dans ce domaine, 39% des levées de fonds sur le continent sont destinées à la Fintech. C’est le secteur qui attire ainsi le plus les investisseurs parmi l’écosystème des start-up en Afrique. Diverses raisons expliquent leurs succès comme les faibles taux de bancarisation, le fort développement du mobile et de l'Internet et une population urbaine jeune et technophile.

 fintech  (1)

De plus, l’Afrique dispose d’avantages non négligeables pour combler l’écart comme l’intérêt croissant pour les organismes bancaires et les opérateurs téléphoniques ainsi que les nombreux efforts des gouvernements africains pour soutenir l’émergence du secteur (options de financement adaptées aux besoins des Fintech).


  • Partager ce contenu :

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire