Développeurs indépendants : "Piratez nos jeux plutôt que de les acheter chez G2A"

Le par  |  19 commentaire(s)
jeux video

C'est un discours qui revient régulièrement depuis des années : les développeurs indépendants affirment qu'il vaut mieux pirater leurs jeux que d'en acheter des clés sur les sites de revente spécialisés.

Si les plateformes de diffusion officielles de jeux vidéo comme Steam, Epic Games Store, Origin et autres launchers d'éditeurs réalisent des ventes à tour de bras chaque année, les sites de revente de clé gagnent en puissance au fil du temps.

G2A

Instant Gaming, Kinguin, CdKes, G2Play... tous ces sites ont la même particularité : ils proposent des clés permettant d'accéder aux titres sur la plateforme de son choix, le tout livré en quelques minutes pour un prix très inférieur à celui pratiqué par les services officiels.

Aujourd'hui, c'est G2A qui refait parler de lui, le service ayant déjà été très critiqué par le passé pour ses pratiques douteuses. Le site polonais immatriculé à Hong Kong avait ainsi déjà été pointé du doigt pour avoir acheté des clés via des cartes bancaires volées et désormais ce sont les indépendants qui se soulèvent contre la plateforme.

XBOX ONE S 1TB NAKED

206.86€ sur Amazon* * Prix initial : 206.86€.

Mike Rose, de NoMoreRobots a ainsi pris la parole au mois de juin pour dénoncer le fait que G2A avait récemment acheté des publicités sur Google pour faire passer la fiche de vente de son jeu Descenders devant le résultat correspondant à la page officielle du jeu, le tout associé au fait que le studio ne touche aucune commission sur la vente de son propre titre par G2A.

D'autres développeurs appellent aux joueurs : "Si vous songez à acheter sur G2A, s'il vous plait, piratez nos jeux à la place ! Nous ne récoltons aucun centime sur ces ventes de toute façon, nous préférons ainsi que G2A ne récolte rien non plus."

Nombreux sont ainsi les développeurs à s'être rassemblés autour d'une pétition pour que G2A cesse la vente de clés de jeux indépendants.

La plateforme a pris la parole pour se défendre et a indiqué souhaiter reverser 10 fois la somme perdue à ceux pouvant prouver que les clés proviennent de cartes de crédit volées.

Sans aucun scrupule, G2A a également contacté le site Indie Games Plus. Dans un email, le site explique avoir rédigé un article objectif expliquant que "vendre des clés volées sur les marchés gaming est pratiquement impossible", et demandé à ce que cet article soit affiché sur le site d'indie Games Plus sans qu'aucune mention à G2A n'apparaisse... L'email a été reçu par une grande partie de la presse spécialisée dans le jeu vidéo aux USA.

Face au scandale, G2A a alors changé son fusil d'épaule et indiqué que les emails avaient été envoyés par des employés sans aucune autorisation et qu'ils seraient sanctionnés...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2071147
A qui profite le crime ?

Le #2071151
Ombreafghane a écrit :

A qui profite le crime ?



A G2A à priori

"Nous ne récoltons aucun centime sur ces ventes de toute façon, nous préférons ainsi que G2A ne récolte rien non plus."
Le #2071152
Si vraiment ces sites étaient illégaux et issue de blanchiment d'argent/vol de carte de crédit, j'arrive pas a comprendre pourquoi aucune plainte n'a été déposé et/ou n'a aboutie ?

Aussi je comprends pas pourquoi ces studios ne perçoivent aucun revenus de ces ventes vu que les clefs ont obligatoirement été acheté chez leur distributeurs en premier lieu ?

Je pose cette question sérieusement, on entends des accusations de toutes sortes a chaque fois mais jamais des condamnations ? Surtout en Europe j'ai du mal a comprendre si jamais quelqu'un peut m’éclaircir sur le sujet, je prend
Le #2071153
skynet a écrit :

Ombreafghane a écrit :

A qui profite le crime ?



A G2A à priori

"Nous ne récoltons aucun centime sur ces ventes de toute façon, nous préférons ainsi que G2A ne récolte rien non plus."


Ca me semble étrange, G2A qui l'achète à steam (par exemple), les éditeurs vont recevoir une part des ventes.

G2A qui va ensuite revendre ne va pas donner un centimes aux éditeurs mais en soit ils ont déjà reçu leur part non ?

C'est comme si je vais revendre un de mes jeux mais que je doivent payer une part aux éditeurs.

Je me trompe peut être mais cette histoire est étrange
Le #2071155
iinconnu a écrit :

skynet a écrit :

Ombreafghane a écrit :

A qui profite le crime ?



A G2A à priori

"Nous ne récoltons aucun centime sur ces ventes de toute façon, nous préférons ainsi que G2A ne récolte rien non plus."


Ca me semble étrange, G2A qui l'achète à steam (par exemple), les éditeurs vont recevoir une part des ventes.

G2A qui va ensuite revendre ne va pas donner un centimes aux éditeurs mais en soit ils ont déjà reçu leur part non ?

C'est comme si je vais revendre un de mes jeux mais que je doivent payer une part aux éditeurs.

Je me trompe peut être mais cette histoire est étrange


Non, les sites type G2A n'achètent aucune clé sur Steam (sinon ils vendraient a perte et ne pourraient pas exister).

Il les choppent autrement:
- carte de crédit volées (ça je savais pas)
- bot qui crawlent les sites avec des clés en giveaway, ou les sites d'échanges de clé (ya pas mal de Reddit comme ça, mais faut être rapide)
- demandes de clés directement auprès des devs (en se faisant passer pour des béta testeurs par exemple, ou des journalistes) ->phishing
- utilisateurs qui revendent leur clés (gagnées sur des giveaway ou clés qui ne les intéressent pas - par exemple des mecs inscrit sur HumbleBundle qui recoivent la clé d'un jeu qu'ils ont déjà )
- autres (sans doute)

En fait la grosse partie de leur business, une fois le site monté, c'est surtout de récupérer ces clés.

G2A disent quant a eux qu'ils achètent des clés sur des marchés de gros alimentés par les devs eux même (LOL, mais pourquoi pas vu que Steam prend 30%...), ou via des utilisateurs qui vendent des clés (issues de giveaways, de stores ou de bundles)
https://www.youtube.com/watch?v=Jg73ArsupuA

Il est possible qu'ils n'aient pas volé de CB, mais que des gens aient volé des CB, acheté des clés avec, puis ont revendu ces clés sur G2A (en gros c'est du blanchiment via G2A).


Le #2071157
iinconnu a écrit :

skynet a écrit :

Ombreafghane a écrit :

A qui profite le crime ?



A G2A à priori

"Nous ne récoltons aucun centime sur ces ventes de toute façon, nous préférons ainsi que G2A ne récolte rien non plus."


Ca me semble étrange, G2A qui l'achète à steam (par exemple), les éditeurs vont recevoir une part des ventes.

G2A qui va ensuite revendre ne va pas donner un centimes aux éditeurs mais en soit ils ont déjà reçu leur part non ?

C'est comme si je vais revendre un de mes jeux mais que je doivent payer une part aux éditeurs.

Je me trompe peut être mais cette histoire est étrange


G2A aurait utilisé des CB volés, donc on ne peut pas dire qu'ils achetent les licenses quoi. Donc ils vont doubler le bénéfice en revendant ces memes "clés gratuites".

ils sont fort ces Polonais, immatriculé à HongKong ... petit filou va
Le #2071158
LinuxUser a écrit :

iinconnu a écrit :

skynet a écrit :

Ombreafghane a écrit :

A qui profite le crime ?



A G2A à priori

"Nous ne récoltons aucun centime sur ces ventes de toute façon, nous préférons ainsi que G2A ne récolte rien non plus."


Ca me semble étrange, G2A qui l'achète à steam (par exemple), les éditeurs vont recevoir une part des ventes.

G2A qui va ensuite revendre ne va pas donner un centimes aux éditeurs mais en soit ils ont déjà reçu leur part non ?

C'est comme si je vais revendre un de mes jeux mais que je doivent payer une part aux éditeurs.

Je me trompe peut être mais cette histoire est étrange


Non, les sites type G2A n'achètent aucune clé sur Steam (sinon ils vendraient a perte et ne pourraient pas exister).

Il les choppent autrement:
- carte de crédit volées (ça je savais pas)
- bot qui crawlent les sites avec des clés en giveaway, ou les sites d'échanges de clé (ya pas mal de Reddit comme ça, mais faut être rapide)
- demandes de clés directement auprès des devs (en se faisant passer pour des béta testeurs par exemple, ou des journalistes) ->phishing
- utilisateurs qui revendent leur clés (gagnées sur des giveaway ou clés qui ne les intéressent pas - par exemple des mecs inscrit sur HumbleBundle qui recoivent la clé d'un jeu qu'ils ont déjà )
- autres (sans doute)

En fait la grosse partie de leur business, une fois le site monté, c'est surtout de récupérer ces clés.

G2A disent quant a eux qu'ils achètent des clés sur des marchés de gros alimentés par les devs eux même (LOL, mais pourquoi pas vu que Steam prend 30%...), ou via des utilisateurs qui vendent des clés (issues de giveaways, de stores ou de bundles)
https://www.youtube.com/watch?v=Jg73ArsupuA

Il est possible qu'ils n'aient pas volé de CB, mais que des gens aient volé des CB, acheté des clés avec, puis ont revendu ces clés sur G2A (en gros c'est du blanchiment via G2A).


D'accord, je te remercie ca pique ma curiosité je vais aller faire quelques recherches.

Initialement je pensais qu'ils utilisés des offres de réductions qu'ils achetés en masse afin de les revendre à un prix plus élevé que la réduction mais moins que le prix actuel.
Le #2071159
CoRsCiA a écrit :

iinconnu a écrit :

skynet a écrit :

Ombreafghane a écrit :

A qui profite le crime ?



A G2A à priori

"Nous ne récoltons aucun centime sur ces ventes de toute façon, nous préférons ainsi que G2A ne récolte rien non plus."


Ca me semble étrange, G2A qui l'achète à steam (par exemple), les éditeurs vont recevoir une part des ventes.

G2A qui va ensuite revendre ne va pas donner un centimes aux éditeurs mais en soit ils ont déjà reçu leur part non ?

C'est comme si je vais revendre un de mes jeux mais que je doivent payer une part aux éditeurs.

Je me trompe peut être mais cette histoire est étrange


G2A aurait utilisé des CB volés, donc on ne peut pas dire qu'ils achetent les licenses quoi. Donc ils vont doubler le bénéfice en revendant ces memes "clés gratuites".

ils sont fort ces Polonais, immatriculé à HongKong ... petit filou va


Oui mais dans ce cas l'éditeur est quand même payé =) (même si c'est pas par G2A =>soit le proprio de la carte soit l'assurance bancaise si une plainte est déposée).
Le #2071162
Il y a quand même un sacré business autour des licences. C'est comme les sites qui vendes des licences Microsoft (windows 10 pro ou un pack office 2019 pour 10&euro.
Quand on est revendeur et que nous pratiquons les prix MS, on se fait passer pour des voleurs.
Le #2071163
Je pense qu'il est important de rappeler que G2A est juste une marketplace comme Ebay, ils n'achètent et vendent rien, ils font juste le relais entre les deux et prennent leur com' pour la mise en relation et la sécurisation de la transaction.

La plupart des clefs sont achetés sur des marchés ou elles coutent déjà bien moins cher à des distributeurs agrées (grace à des devises bien moins forte de pays aux monnaies "faibles").
Il faut savoir qu'il existe pas mal de distributeurs qui achètent directement leur clef à Ubisoft/EA pour les aider à écouler un maximum de produits en un minimum de temps.
Ainsi ces distributeurs s'affranchissent d'une part des des 30% pris par steam, d'autre part possiblement de la TVA à la revente ( certains sites de clef te demandent le montant de ta TVA, mais libre a toi de la jouer réglo ou non ).

Ces éléments expliquent déjà comment on peut se retrouver avec des prix 30/40% moins chère avec des clefs obtenues 100% légalement.

Le vol de CB entrainant la vente de clefs est rapidement et facilement repéré et traité par ces sites de marketplace, vu que les ventes se font souvent sur les plus gros reseller ayant déjà des milliers de ventes a leur actif.
Ce sont ces vendeurs qui engrengent la majorité des ventes de ces plateformes car ils inspirent la confiance ( comme le ferait un vendeur ebay avec des milliers d'avis positifs ).

Il faut pas oublier que ces sites proposent des paiements via Paypal et d'autres gros organismes de paiement en ligne, qui elles respectent scrupuleusement les lois et banissent les moindres client utilisant leur solution de paiement entrainant des fraudes.
Au moindre doute, ces grands organismes n'hésitent pas à bannir les comptes/entreprise ne respectant pas les règles.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme