Tout savoir sur les disques durs

Le par  |  3 commentaire(s)
Momentus_5400_3

Après avoir passé en revue les différents termes techniques de ce dossier, il reste encore un point à élucider. Pourquoi la capacité affichée sous Windows ou tout autre système d’exploitation ne correspond-elle jamais à la capacité de votre disque dur '
Avant de répondre, il est utile de rappeler que le langage utilisé en informatique est le binaire qui peut prendre deux états, 0 ou 1. Pour représenter la capacité de stockage, on utilise l’unité de mesure « octet » ( byte ) qui est un ensemble de 8 bits ( Binary digit ). Et contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, le kilo-octet ne représente pas 1000 octets mais 1024 octets (210 octets). Les constructeurs ont pourtant choisi de compter 1000 octects pour un kilo-octet, peut-être par simplicité,  ou plus certainement par motivation marketing.

Donc pour un disque dur d’une capacité de 200 Go, la « logique constructeur » veut que l’on ait 200 000 000 000 octets.

Prenons un exemple concret, un disque 200 Go vendu dans le commerce devrait faire en realité :
1 giga-octet (Go) = 230 octets que nous multiplions par 200 soit un total de 214 748 364 800 octets. Or selon la « logique constructeur », la base de calcul n'étant pas la même, il considère que :
1 giga-octet (Go) = 109 octets que nous multiplions toujours par 200 soit un total de 200 000 000 000 octets, ce qui en toute logique équivaut à : 200 000 000 000 divisé par 230 octets soit un total d'environ 186 Go. Conclusion si vous voulez acquérir un disque de 200 Go réel, il vous faudra acheter un disque de 214 748 364 800 octets ou encore un disque de 215 Go « logique constructeur ».

Pour finir, voici un rapide rappel des termes mis en avant par les constructeurs pour différencier les disques durs présents sur le marché.

IMG_1116

Capacité : Quantité de données pouvant être stockées sur le disque.

Taux de transfert : Débit des données en lecture / écriture (Mbits/s).

Vitesse de rotation : vitesse à laquelle les plateaux tournent, exprimée en tours par minutes ( trs/min ou rpm ). La vitesse des disques durs varie de 4200 à 7200 rpm pour les disques durs 2 pouces et demi et 7200 à 15000 rpm pour le format 3 pouces et demi.

Temps de latence :
temps dépendant directement de la vitesse de rotation des plateaux, et indiquant le temps nécessaire pour changer de piste.

Temps d'accès moyen ( seek time ): temps moyen nécessaire à la tête pour se positionner sur la bonne piste pour accéder aux données une fois la requête reçue.
Plus ce laps de temps est court, meilleur sont les performances. Mais le temps d’accès moyen communiqué par les constructeurs ne tient compte que du temps nécessaire aux têtes de lecture/écriture pour se déplacer.


Bras DD 2     Bras DD
Densité radiale : Nombre de pistes par pouce ( Track per Inch ).

Densité linéaire : Nombre de bits par pouce sur une piste donnée ( Bit per Inch ).

Densité surfacique : rapport de la densité linéaire sur la densité radiale ( bits per Inch2 ).

Mémoire cache : La mémoire cache permet de conserver les données auxquelles le disque accède le plus souvent afin d'améliorer les performances globales

IMG_1122

Interface : il s'agit du bus de communication entre le disque dur et la carte mère. Les principales interfaces sont l’IDE / ATA ( P-ATA ), le Serial ATA, le SCSI et le SAS. Mais on trouve également l’eSATA, le Firewire 400 / 800 ainsi que l’USB 2.0 pour les disques durs externes.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #169975
très bon dossier
Le #170220
Très clair grâce à l'abondante illustration !

Je vais l"utiliser pour présenter aux clients ce qu'est leur disque dur et pourquoi, par exemple, il faut le défragementer de temps en temps !
Le #582541
Excellent dossier , je ne sais pas qui s'occupe de ce site , et donc si vous êtes disposez à répondre , mais si vous pouviez m'informer plus amplement et sur différents composants je suis votre élève
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme