Dossier Médical Partagé : plus de 3 millions de DMP ouverts

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
DMP

Mi-décembre, le cap symbolique de 3 millions de dossiers médicaux partagés ouverts a été franchi. Plus de 200 000 de ces carnets de santé numériques sont ouverts chaque semaine.

Le Dossier Médical Partagé (DMP) a pris la suite du Dossier médical personnel qui a été un échec. Ce carnet de santé numérique a pour objectif de rassembler et conserver les informations de santé afin de pouvoir les partager avec des professionnels de santé dans une optique d'amélioration de la prise en charge.

S'adressant aux bénéficiaires de l'assurance maladie, le DMP peut par exemple contenir des résultats d'analyses biologiques, médicaments proscrits, comptes-rendus hospitaliers, radios, antécédents, allergies…

Après un test dans plusieurs départements pilotes, le DMP a été officiellement lancé le 6 novembre dernier. Selon l'Assurance maladie, plus de 3 millions de DMP ont été ouverts mi-décembre. En moyenne, plus de 200 000 DMP sont ouverts chaque semaine.

Pour ce Dossier Médical Partagé, 39 % sont créés par les patients sur dmp.fr et 39 % par les pharmaciens. Pour 18 %, ce sont les caisses d'assurance maladie, et 4 % par les professionnels de santé libéraux et les établissements de santé.

" Comme la carte Vitale ou le compte ameli, le DMP a vocation à s'imposer dans les usages de dizaines de millions de patients et de l'ensemble des professionnels de santé qui les suivent au quotidien ", écrit l'Assurance maladie.

Reste à savoir si le rythme de plus de 200 000 DMP ouverts chaque semaine va se poursuivre. La problématique des données personnelles - et son corollaire du secret médical - demeure en effet présente. Le gouvernement ambitionne l'ouverture de 40 millions de DMP d'ici à cinq ans.

Le Dossier Médical Partagé n'est pas obligatoire. Son accès est réservé aux professionnels de santé autorisés par le détenteur (ou appartenant à l'équipe de soins). Un système de notification avertit le patient en cas de consultation du DMP.

La CNIL précise que le titulaire d'un DMP peut le fermer à tout moment. Dan ce cas, les données sont conservées pendant dix ans. L'hébergement des données est assuré par la société Worldline (Atos Origin) qui fait appel à sa filiale Santeos.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
yam103 Hors ligne VIP icone 19640 points
Premium
Le #2044241
Oui, je vais aussi ouvrir mon DMP. Et le jour où quelqu'un apprendra que je suis traité pour des hémorroïdes, je réclamerai 4% du CA d'Atos Origin.
Rymix Hors ligne VIP icone 14532 points
Le #2044247
Vu le niveau IT de l'état je passe mon tour, merci quand même
vinzomatik Hors ligne Vétéran avatar 1235 points
Le #2044248
yam103 a écrit :

Oui, je vais aussi ouvrir mon DMP. Et le jour où quelqu'un apprendra que je suis traité pour des hémorroïdes, je réclamerai 4% du CA d'Atos Origin.


comme ça tu ne seras plus le seul à avoir mal au cul !
reno7 Hors ligne Senior icone 374 points
Le #2044269
Pourquoi pas des qu'ils utiliseront autre chose qu'un certificat ssl autosigné ... Pour commener après j'attends de voir les autres certifications ....
Fafa43 Hors ligne Vénéré avatar 2887 points
Le #2044282
Je trouve ça super pour les gens qui doivent être suivi rapidement par des médecins qui ne les connaissent pas.
Si le patient en question n'est pas apte à donner des détails cruciaux de sa santé : eux les retrouvent directement
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire