Dossier Bolloré Telecom : expérimentation WiMAX sur Antibes

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
Bollore Telecom Maki WiMax 01

Bolloré Telecom a donné vendredi dernier le coup d'envoi d'une expérimentation WiMAX 802.16e couvrant la marina d'Antibes. Elle doit permettre de tester en conditions réelles les débits et les applications, ainsi que la qualité de l'infrastructure, fournie par l'israélien Alvarion. Elle donne aussi l'occasion de tester la web-box Maki, développée en interne, destinée aux particuliers et se voulant très simple d'utilisation et interactive.

Le contexte

wimaxParmi les technologies mobiles pouvant succéder aux réseaux 3G / HSPA ( High Speed Packet Access ), il y a eu plusieurs candidats en concurrence, chacun permettant d'améliorer les débits mais aussi de préparer la fusion entre réseaux mobiles et fixes, en modifiant l'architecture interne pour se rapprocher du modèle des réseaux tout-IP.

Si les services voix ont constitué le gros de la demande jusqu'à présent, ce sont d'autres services qui sont désormais au coeur des stratégies de croissance des opérateurs : les usages data représentent une part croissante de leurs revenus, à la faveur de l'augmentation des débits et de l'apparition de forfaits " illimités ", tandis que les usages voix, bien que toujours importants, ont des perspectives de croissance beaucoup plus étroites.

L'avènement des usages data est de nature à transformer radicalement notre perception de l'informatique en situation de mobilité. Désormais, il est possible d'être relié à Internet, d'échanger des informations et d'en recevoir, à tout moment et sur tout type d'appareil : téléphone portable, baladeur, ordinateur, gadgets divers...


LTE, chouchou des opérateurs établis pour le proto-4G
Cette mobilité exacerbée a des conséquences sur les utilisateurs grand public comme sur les professionnels, modifiant les habitudes et les méthodes de travail. Et si les débits actuels se rapprochent des offres d'Internet fixe par ADSL, les prochains standards permettront d'aller beaucoup plus loin.

LTE logo proPour les opérateurs, faire le bon choix du standard en fonction de ses objectifs est donc crucial. Deux normes ont peu à peu émergé pour succéder éventuellement aux réseaux HSPA actuels. L'une des plus attendues est LTE ( Long Term Evolution ), qui prend la suite directe des développements UMTS et pour laquelle bon nombre de gros opérateurs ont déjà déclaré leur soutien.

Elle promet des débits très importants, se rapproche de la notion de réseaux tout-IP et a fait l'objet d'un fort engagement de l'industrie pour en mettre rapidement au point les différentes composantes. Mais il reste encore des questions à régler, dont celui de la disponibilité des fréquences, que le dividende numérique pourrait lui apporter.

Si les premiers réseaux mobiles LTE pourraient voir le jour dès 2010, sous la poussée d'acteurs comme NTT DoCoMo au Japon ou TeliaSonera en Suède et en Norvège, le gros des opérateurs devrait s'y mettre autour de 2012 / 2013.


WiMAX, challenger pour petits et grands opérateurs
L'autre grande norme en concurrence, c'est le WiMAX. Sa force est qu'elle est déjà finalisée et fait l'objet de déploiements commerciaux chez différents opérateurs dans le monde. Avec ses différents profils ( fixe, nomade, mobile ), elle peut répondre à divers scénarios et a été vue comme une solution pour la BLR ( Boucle Locale Radio ), dernier élément de l'infrastructure réseau avant l'utilisateur final, dans les zones ne disposant d'accès fixe haut débit à Internet ou pour lequel il est difficile à mettre en place.

En France, où seuls les usages fixes et nomades sont pour le moment autorisés, l'Arcep suit de près le déploiement des stations de base, très en retard sur les obligations des détenteurs de licence, qui ont préféré attendre de disposer d'équipements compatibles avec les différents profils et non pas seulement avec l'usage fixe.

Logo BolloréIl existe plusieurs acteurs pour l'exploitation des licences, les plus importants étant Free, seul détenteur d'une licence nationale, et Bolloré Télécom, qui détient la majeure partie des licences régionales depuis 2006.

Le WiMAX ne propose pas de débits aussi élevés que LTE mais il dispose de deux ans d'avance commerciale et peut être déployé dès à présent. Si en 2007 / 2008, il apparaissait comme un concurrent direct, son positionnement a peu à peu évolué, mettant en avant son côté plutôt complémentaire.

Les deux standards possèdent d'ailleurs des éléments en commun et un rapprochement autour d'évolutions futures n'est pas exclu. C'est en tout cas une piste pour Intel, son principal défenseur.



Bolloré Telecom et le WiMAX

Bolloré Telecom est le principal détenteur des licences régionales du WiMAX sur la France métropolitaine. Possédant douze licences, il en a racheté huit à HDRR ( filiale du groupe TDF ), lui donnant accès à une quasi licence nationale en dehors de l'Alsace et de la Bourgogne, qui pourraient toutefois tomber dans son giron avant la fin de l'année.

En dehors de Free, qui détient l'unique licence nationale française, les autres détenteurs de licence régionale sont SFR, pour la région PACA et l'Ile de France, et France Télécom, pour Mayotte.

Bolloré Telecom, société détenue à 90% par le Groupe Bolloré et à 10% par Hub Telecom ( Groupe Aéroports de Paris ), comprend une équipe d'une quarantaine de personnes s'occupant de l'activité WiMAX.

Bollore Telecom WiMAX couverture 02

Répartition des licences régionales acquises par Bolloré Telecom

Celle-ci porte sur des usages fixes et nomades, l'aspect mobile ( type téléphone portable ) n'étant pas encore autorisé en France. Bolloré Telecom cherche donc son modèle économique du côté de la fourniture de services Internet sans fil à haut débit, et notamment pour les primo-accédants, c'est à dire des utilisateurs ne connaissant pas ou peu l'informatique et donc peu rompus aux usages et aux choix inhérents à l'installation d'une ligne fixe.

Bollore Telecom WiMAX usages

Usages fixes et nomades du WiMAX

Pour Bolloré Telecom, le WiMAX représente une opportunité pour relier ces personnes à Internet en proposant des systèmes à la configuration simplifiée et dotés d'interfaces intuitives, demandant un minimum de manipulations.

L'autre grand axe pour le WiMAX est celui de l'utilisation par les entreprises et les collectivités d'une connexion sans fil haut débit pour des usages spécifiques, comme la visioconférence ou la vidéosurveillance, pouvant être rapidement mis en oeuvre et demandant peu d'investissements.

Bollore Telecom WiMAX data mobile

Explosion des services data mobiles

L'arrivée de l' iPhone ( et ses nombreux concurrents ), de même que la démocratisation des forfaits data " illimités " associés à des clés 3G ou modules embarqués dans des netbooks, ont rendu les services mobiles attractifs, avec un usage qui ne cesse de croître.

Pour Bolloré Telecom, c'est une fenêtre d'opportunités qui s'ouvre et qui explique l'ouverture de l'expérimentation WiMAX sur la ville d'Antibes, en collaboration avec l'équipementier Alvarion.



Expérimentation WiMAX sur Antibes

C'est Dominique Roux, président de Bolloré Telecom, qui est venu expliquer lui-même les enjeux et les attentes liées à l'expérimentation lancée par l'opérateur WiMAX sur la ville d'Antibes. Depuis l'acqusition de licences régionales en 2006, la société a lancé plusieurs expérimentations en vue de tester différents fournisseurs.

Bollore Telecom WiMAX Antibes

Antibes - Port Vauban, site de l'expérimentation

Si la crise économique en a conduit certains à abandonner cette activité, comme Nortel Networks ou Alcatel-Lucent, il en reste un certain nombre dont les solutions doivent être évaluées : les chinois Huawei Technologies et ZTE, le sud-coréen Samsung ou l'américain Motorola en font partie.

Mais il faut compter aussi avec Alvarion, société israélienne fortement impliquée au niveau mondial pour la fourniture d'insfrastructures WiMAX et constituant l'un des leaders du marché. C'est précisément la solution 4Motion d' Alvarion qui a été retenue pour l'expérimentation d'Antibes, opérant dans la bande 3,5 GHz.

Bollore Telecom WiMAX Alvarion 01

Alvarion, fournisseur des équipements WiMAX

Concrètement, une station de base WiMAX 802.16e a été placée sur le toit de la capitainerie du Port Vauban d' Antibes, qui va créer une zone de couverture sur toute la marina et ses alentours. Une cinquantaine de testeurs, particuliers et entreprises, seront dotés d'équipements compatibles, clés USB WiMAX, routeurs et Box, fournis par Alvarion et Bolloré Telecom, et pourront tester à loisir le haut débit sans fil dans différents usages jusqu'à la fin de l'année.

Bollore Telecom WiMAX experimentation

Les grandes lignes de l'expérimentation

Ce sera d'ailleurs l'occasion pour l'opérateur WiMAX de commencer à tester en conditions réelles sa Box Maki, que nous avons présentée la semaine dernière. Elle est spécialement destinée à ces fameux primo-accédants au réseau Internet et a donc été pensée pour être utilisée de façon intuitive et ne pas nécessiter de configuration complexe.

Bollore Telecom Maki WiMax 01 Bollore Telecom Maki 02
La Box WiMAX Maki de Bolloré Telecom

La Box Maki fait office d'intermédiaire entre la station de base WiMAX et l'ordinateur des particuliers en recevant le trafic WiMAX sans fil et en le redistribuant en WiFi ou via une liaison filaire vers un ou plusieurs ordinateurs du foyer, comme une Box ADSL classique, avec l'avantage pour le client de ne pas avoir besoin de matériel spécifique : n'importe quel ordinateur du marché peut faire l'affaire, ce qui élimine le problème du manque de matériels compatibles.

Bollore Telecom WiMAX Maki services

Affichage d'informations locales sur la Box Maki

Grâce à la présence d'un petit affichage, la Box pourra également être utilisée pour accéder à certaines informations personnalisables sans avoir à allumer un ordinateur. Là aussi, quelques touches lumineuses suffiront aux manipulations, tandis que chaque utilisateur du foyer pourra disposer de son propre profil automatiquement activé après insertion d'une carte RFID.

Bollore Telecom WiMAX tests

Les objectifs de l'expérimentation WiMAX d'Antibes

Pour Bolloré Telecom, le but de cette expérimentation antiboise est de tester la fiabilité et les débits de la connexion sans fil WiMAX en conditions réelles. Pour les besoins du test, le débit sera bridé à 1,5 à 2 Mbps mais il sera possible par la suite de monter à plus de 6 Mbps.

L'opérateur veut également en profiter pour tester des services innovants pouvant intéresser associations et collectivités locales. Cela peut aller d'une liaison sans fil avec des navires à proximité, la zone de couverture s'étendant jusqu'à plusieurs kilomètres de la côte, ce qui pourrait faciliter les interventions des sauveteurs en mer, ou apporter un lien sans fil haut débit sur les bateaux de pêche.

Bollore Telecom WiMAX usages 02

Des services WiMAX à explorer

Le WiMAX pourrait aussi servir à relier des bâtiments publics entre eux, sans avoir à prévoir des installations compliquées, ou encore superviser le système de gestion des feux de signalisation.

Un autre domaine en pleine croissance est celui de la télémesure, dans lequel là aussi le WiMAX peut tenter sa chance aux côtés d'autres technologies. La gestion de compteurs à distance et en temps réel permet d'affiner les équilibres entre offre et demande et de mieux répartir les ressources.

Bollore Telecom WiMAX videosurveillance Bollore Telecom WiMAX visioconference
Démonstration de vidéosurveillance (haut) et visioconférence (bas). L'interlocuteur se trouvait à quelques centaines de mètres du rivage, sur un yacht

Enfin, l'expérimentation doit permettre de tester tout un ensemble d'applications pouvant avoir des débouchés auprès du grand public comme des entreprises : VoIP, accès à Internet, vidéoconférence mais aussi vidéosurveillance avec des caméras IP et communications M2M ( Machine to Machine ).

Ces applications sont déjà possibles avec d'autres technologies mais Bolloré Telecom met en avant le coût réduit de l'installation des équipements et celui des tarifs qui pourraient proches de ceux d'une connexion ADSL.



De multiples enjeux

En lançant cette expérimentation WiMAX sur Antibes, Bolloré Telecom passe à une étape supérieure à un moment charnière dans lequel les usages data mobiles commencent à prendre de l'ampleur mais aussi dans lequel la technologie doit absolument se rendre visible et confirmer son potentiel.

De nombreux opérateurs se sont en effet prononcés en faveur du concurrent LTE pour l'évolution à moyen terme de leur réseau mobile, répondant par là à une logique de continuité par rapport aux standards GSM et UMTS déjà utilisés.

Cependant, LTE mettra du temps à se généraliser, même si les premiers réseaux commerciaux sont attendus en 2010. Et il reste des problèmes d'attribution de fréquences à régler pour que cette technologie puisse délivrer tout son potentiel.

Bollore Telecom WiMAX Alvarion

Alvarion, expert en technologie WiMAX

De son côté, le WiMAX est déjà opérationnel. On considère généralement que cette technologie a deux ans d'avance commerciale sur LTE. Des réseaux WiMAX de taille variable sont déjà actifs en divers points du globe, l'un des plus ambitieux étant le réseau Clear de Sprint aux Etats-Unis.

Cependant, le WiMAX souffre cruellement d'un problème qui handicape son adoption : le manque de matériels compatibles. C'est un souci classique lors de l'amorçage d'un marché, que l'on voit ou que l'on verra aussi dans d'autres domaines, comme le NFC ou la TV Mobile : sans un large choix d'équipements compatibles, les marchés ne peuvent s'établir.

Tous les espoirs se tournent donc vers Intel, principal promoteur de la technologie WiMAX, qui pourraient diffuser largement des chipsets intégrant la compatibilité WiMAX.

Pour l'équipementier Alvarion, l'enjeu de cette expérimentation sur Antibes est tout aussi important. Si sa solution Mobile WiMAX 4Motion répond aux attentes, elle pourrait s'implanter durablement en France. Le test sur la marina d'Antibes pourrait d'ailleurs donner lieu à une extension sur plus de 350 marinas en France, ce qui serait déjà un premier pas et une reconnaissance de la valeur de sa solution.

Bollore Telecom WiMAX Alvarion routeur Bollore Telecom WiMAX Alvarion cle USB
Routeur et clé WiMAX Alvarion pour l'expérimentation d'Antibes

Alvarion fournira d'ailleurs des équipements CPE ( Customer Premises Equipment ) sous forme de clés USB WiMAX et de routeurs.

Mais au-delà de l'expérimentation française, les débouchés les plus intéressants du WiMAX pourraient se trouver du côté des marchés émergents, chez des opérateurs ne disposant pas encore d'un réseau mobile haut débit.

Le WiMAX peut leur offrir la possibilité de bâtir rapidement et à moindre coût un réseau performant, capable de couvrir des zones difficiles d'accès, les cellules WiMAX pouvant atteindre des portées de l'ordre de 25 km.

Bolloré Telecom est d'ailleurs présent en Afrique et pourrait trouver là des opportunités de croissance, si les fréquences sont disponibles.



  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Dossier : présentation de Mac OS X Snow Leopard (2/2)
    Nous poursuivons ce tour d'horizon de MAC OS X Snow Leopard en abordant cette fois les parties en rapport avec, la configuration réseau et les fonctionnalités de sécurité (coupe-feu, contrôle parental, antivirus, partage réseau...) ...
  • Dossier : présentation de Mac OS X Snow Leopard (1/2)
    Voici un dossier dont l'objectif est sans prétention de faire découvrir aux utilisateurs de Windows, le système d'exploitation MAC OS X. Dans cette première partie, nous effectuons un tour d'horizon du Bureau, du Finder équivalent au ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire