Dossier Motorola : smartphone Android Dext avec Motoblur

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
Motorola Dext logo mini

Motorola a officiellement présenté à la presse française son premier smartphone Android Motorola Dext mais aussi son interface Motoblur constituant la partie visible d'une solution logicielle assurant la synchronisation des données personnelles en cloud et la mise à jour en temps réel des flux issus de différentes sources, dont les réseaux sociaux, en mode push. Motoblur pourra être déclinée sur les prochains terminaux Android de la marque.

Le contexte

Motorola logo (Small)Motorola, ancien numéro deux mondial au temps du glorieux Motorola RAZR, a depuis vu sa branche Téléphonie mobile reculer inexorablement sous la poussée de la concurrence et face à son incapacité à trouver un relais pour son modèle phare.

La division mobile est peu à peu devenue un un véritable poids pour l'ensemble du groupe, accumulant les pertes au point que la nouvelle direction a annoncé son intention de s'en séparer, soit par une cession  pour tout ou partie à un concurrent soit sous la forme d'une société indépendante.

Parallèlement, des efforts ont été menés pour tenter de redresser la barre. Greg Brown, nouveau patron de Motorola, a désigné Sanjay Jha comme co-CEO chargé du renouveau de la branche tandis qu' Alain Mutriciy, ancien cadre du fabricant de processeurs mobiles Texas Instruments, devenait responsable du développement plates-formes mobiles.

Faisant longuement profil bas, Motorola a laissé passer la phase d'engouement initial pour les smartphones et notamment les produits tactiles, tout en travaillant à une nouvelle stratégie avec Android comme repère central, abandonnant son ancienne stratégie de soutien multi-plateformes.


Le renouveau de Motorola
Motorola Dext ouvertAprès avoir monté une équipe d'ingénieurs spécialisés sur Android, le fabricant de terminaux semble avoir privilégié l'observation des tendances du marché au lancement rapide de produits. Peu à peu, les grands axes de la nouvelle stratégie de Motorola ont commencé à émerger : mise en avant des réseaux communautaires et orientation vers des terminaux destinés au grand public, sous-entendant simplicité d'utilisation et prix agressif.

Le groupe a donc laissé le marché des smartphones se structurer, avec l'émergence des capacités tactiles et l'élargissement vers le grand public, mais aussi avec la mise en place de l'écosystème Android porté par Google et soutenu par de nombreux fabricants, pour mieux se lancer en profitant directement des axes les plus prometteurs.

La concrétisation de tous ces éléments a été dévoilée début septembre avec l'annonce de l'environnement Motoblur, interface centralisée regroupant différentes sources d'informations mises à jour en temps réel et le lancement du Motorola Dext, smartphone grand public.



Motoblur et réseaux sociaux

Motorola Dext Motoblur 07Si Motorola était avant tout un fabricant de terminaux mobiles, sa nouvelle stratégie dans les smartphones fait intervenir un environnement logiciel permettant de proposer plus qu'un simple terminal, aussi séduisant soit-il, mais bien une nouvelle façon d'attirer le public en misant sur le succès des réseaux sociaux.

S'écartant quelque peu de la tendance des portails d'applications mobiles, mis en place par les éditeurs de plates-formes et les fabricants de terminaux, c'est un système de synchronisation des données en cloud et d'interface centralisée qui sont mis en avant avec Motoblur.

Motorola Dext Motoblur 02Il n'a pas échappé à Motorola que l'instantanéité de la transmission d'informations permise par les réseaux sociaux peut être un puissant argument commercial dans le cadre de l'usage du téléphone portable. Avec 300 millions de comptes recensés sur Facebook et une utilisation de Twitter essentiellement réalisée via les mobiles, réseaux communautaires et téléphones portables sont amenés à faire bon ménage.

Encore faut-il proposer à l'utilisateur une ergonomie leur donnant les moyens d'être tout autant récepteurs qu'émetteurs des contenus UGC ( User Generated Content ). Cela passe par une hiérarchisation de l'information de manière à la rendre facilement consultable et par la possibilité d'interagir en temps réel aux flux.


L'information tout le temps et partout
Motorola a donc mis en place un système de serveurs avec une infrastructure organisée en cloud et un système de notification push pour répondre à cette problématique et faire du téléphone portable un portail direct vers les principaux réseaux communautaires.

L'intérêt est double : les données personnelles de l'utilisateur sont synchronisées avec les serveurs de Motorola, ce qui permet de les avoir constamment à disposition. En cas de perte ou de vol du mobile, on ne perd donc plus aussi une partie de sa vie mobile, d'autant plus que le portail en ligne de Motorola permet également de réinitialiser le téléphone à distance, effaçant toutes ses données et de le géolocaliser pour faciliter sa récupération.

Motorola Dext Motoblur 03 Motorola Dext Motoblur 04

D'autre part, l'interface Motoblur sur le téléphone portable lui-même constitue l'élément visible de l'architecture logicielle proposée par Motorola sur Android, avec une page d'accueil regroupant l'ensemble des données de sa vie mobile sociale, avec l'aggrégation de données en provenance de flux RSS, des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter ( ou Skyrock dans le cadre plus spécifique de la France ), ou encore d'informations diverses comme la météo.


Usage data permanent et gestion bidirectionnelle des flux
La gestion des flux de données est optimisée de manière à atténuer son impact sur le réseau mobile de l'opérateur ( tout en augmentant l'usage des services mobiles ) et la gestion en push permet d'éviter d'épuiser rapidement la batterie de l'appareil mobile. Un partenariat étroit entre l'opérateur et Motorola est donc nécessaire ( en France, c'est Orange qui se charge de sa distribution ).

Toutes ces données sont mises à jour en temps réel grâce au système de notification push et donne ntla possibilité de réagir dans l'instant à un flux particulier ou à l'ensemble des canaux de ses réseaux sociaux en une fois.

Motorola Dext Motoblur 06 Motorola Dext Motoblur 05

L'intégration s'étend à divers niveaux et la prise d'un appel d'un contact Facebook affichera par exemple son avatar le plus récent ainsi que l'état de son statut. L'interface fonctionne selon le principe des widgets, ajoutant un niveau supplémentaire de personnalisation.

L'intérêt de Motoblur est également de faciliter l'authenfication à ses différents comptes en les rentrant en une seule fois lors de la création d'un compte centralisé Motorola. La connexion et la synchronisation seront par la suite automatisées, évitant cette tâche rébarbative.



Motorola Dext

Motorola Dext Motoblur 09Le Motorola Dext est le premier smartphone de la nouvelle stratégie mobile de Motorola. C'est aussi le premier à utiliser l'interface Motoblur posée sur la plate-forme Android, mettant l'accent sur les réseaux sociaux et la mise à jour des informations en temps réel.

Comme vu précédemment, il se présente essentiellement comme un terminal de divertissement ciblant un public large et pas forcément rompu aux subtilités des smartphones. Il revendique donc une simplicité d'utilisation et de configuration, profitant d'une infrastructure en cloud des données mise en place directement par Motorola.

Le Motorola Dext utilise une double configuration d'écran tactile 3,1" 320 x 480 pixels et de clavier coulissant complet pour la messagerie.Cela en fait un terminal polyvalent adapté à de multiples usages, aussi bien personnels que professionnels. Le clavier dispose de touches de petites dimensions mais  légèrement bombées. On ne devrait pas pouvoir écrire un roman ou taper un document complet mais pour l'usage de messagerie instantanée revendiqué pour ce terminal, il saura faire l'affaire, sachant qu'il est aussi possible d'activer un clavier virtuel sur l'écran tactile.

Motorola Dext Motoblur 11 Motorola Dext Motoblur 13

Un terminal complet à prix agressif
L'appareil se révèle plutôt compact avec des dimensions de 114 x 58 x 16 mm pour un poids de 163 g. La prise en main est plutôt agréable et le poids pas trop pénalisant. Quadribande GSM / GPRS / EDGE et compatible UMTS / HSDPA 7,2 Mbps, il dispose des connectivités sans fil WiFi, Bluetoorh et d'un module A-GPS.

Motorola Dext Motoblur 12 Motorola Dext Motoblur 08

Motorola Dext Motoblur 10Sous l'interface Motoblur, c'est la plate-forme Android 1.5 Cupcake qui est à l'oeuvre, dans le Motorola Dext avec la possibilité d'ajouter des applications mobiles par l'intermédiaire du portail Android Market. Au dos de l'appareil, on trouve un APN 5 megapixels sans flash tandis que sous le dos texturé se cache une batterie  1420 mAh fournissant jusqu'à 6 heures d'autonomie en conversation et plus de 300 heures d'autonomie en veille.

La finition du produit semble être correcte et la réactivité est au rendez-vous. On regrettera un affichage des messages de Motoblur assez petit et pas forcément très lisible à moins d'être le nez collé à l'écran, ce qui ne devrait cependant pas poser de gros problème pour la cible à laquelle il se désigne.

Conformément à sa stratégie d'accès au plus grand nombre, le Motorola Dext sera commercialisé par Orange à un prix attractif : 99 € avec les nouveaux forfaits Origami Plus, à partir du 5 novembre prochain.



  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire