E-Nautia : la plateforme française de services Web qui veut concurrencer Google

Le par  |  23 commentaire(s)
eNautia

Alors que Google et Microsoft occupent une grande partie des espaces Web pour proposer leurs propres outils, il existe des alternatives parfois surprenantes, c'est le cas de l'initiative française E-Nautia.

Après plusieurs années de domination des espaces Web par les géants comme Google, la résistance s'organise et l'on voit arriver de plus en plus d'initiatives locales, comme le moteur de recherche Qwant  par exemple, qui mettent en avant la protection et le respect des données des utilisateurs.

C'est le choix d'e-nautia, un site Web français qui réunit plusieurs services Internet comme le stockage et le partage de fichiers, des espaces de discussion avec une forme de réseau social, un service e-mail,...

La plateforme propose gratuitement de nombreuses fonctionnalités et les rares options payantes (uniquement concernant le disque virtuel et l'e-mail avec son propre nom) se montrent particulièrement accessibles.

eNautia

Concernant ainsi l'espace alloué à son disque virtuel permettant le stockage en ligne, dans l'option gratuite l'utilisateur accède à 20 Go de stockage sans accès FTP. Mais pour 5€ par mois, il peut accéder à 500 Go et un FTP (ou 300€/mois pour 30 To).

L'accès au service e-mail est gratuit via les noms de domaines proposés par la plateforme (@e-nautia.com, @e-nautia.email, @e-nautia.rocks, @iiiha.com…) et facturé 4€ par mois pour l'utilisation de son propre nom de domaine.

Hormis ces deux cas de figure, la plateforme propose donc de très nombreuses fonctionnalités totalement gratuites comme la gestion des contacts, une messagerie instantanée, un calendrier, un bloc-note, un lecteur audio, l'envoi de gros fichiers, la copie de boite mail, un moteur de recherche...
A noter enfin pour être complet qu'il existe également un système optionnel pour rémunérer ceux (artistes, auteurs, créateurs…) qui veulent partager leurs œuvres (vidéo, musique, livre…) de manière payante.

Pourquoi alors choisir les outils de cette plateforme ? e-nautia met en avant le fait qu'aucune donnée personnelle n'est communiquée à aucun partenaire ou tiers. La plateforme propose du chiffrement par défaut et se conforme au RGPD tout en rejetant les requêtes judiciaires jugées contraires aux droits fondamentaux.

e-nautia indique par ailleurs continuer à développer un ensemble de services pour continuer de proposer des alternatives plus respectueuses des utilisateurs que celles des grands groupes américains. Par ailleurs, la société est particulièrement engagée sur ce terrain, puisqu'elle a récemment déposé une plainte contre Google pour pratiques abusives, anticoncurrentielles et discriminatoires auprès de l'Autorité de la concurrence. Le David français contre le Goliath américain ?

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2041318
Je suis en train de tester .... et bordel, on se croirait sur Facebook, ça rame sévère ...
Le #2041319
Mouai ... design inexistant, site qui rame, ça donne clairement pas envie pour l'instant.
Le #2041321
C'est fait pour attirer les rebels anti système
Le jour ou il y aura une requête judiciaire ils s'y plieront comme les autres
Le #2041325
pete-ze-fouine a écrit :

C'est fait pour attirer les rebels anti système
Le jour ou il y aura une requête judiciaire ils s'y plieront comme les autres


Faudrait encore arrivé au niveau de Google pour cela ... et un système gratuit qui ne trace pas, ben ça rapport pas d'argent quoi ...
Le #2041328
le debu de la chute de google , avec ses changement de politique il perdra rapidement du terrain
plusieurs de mes recherches n aboutissent pas au bon resultat sur google
alors que sur qwant oui
Le #2041331
Plutôt que de multiplier les petites initiatives je pense qu'il faut plutôt se concentrer sur ce qui commence à percer : Qwant par exemple. C'est déjà un combat suffisamment dur à gagner contre les géants , il ne faudrait pas déjà se disperser.

Ça par d'un bon sentiment mais en étant objectif il y a extrêmement peu de chance que ca aille plus loin qu'un sursaut insignifiant à l'échelle du web (même Français).

Et surtout comment dire aux gens de venir stocker leur données et utiliser/communiquer un mail si la certitude que le service va perdurer n'est pas présente ? Moi ça me ferait chier de migrer mes dizaines de giga de donnée mail que j'ai accumulé depuis plus de 10 ans sur un service qui peut fermer du jour au lendemain.
Le #2041334
FFFeu a écrit :

Plutôt que de multiplier les petites initiatives je pense qu'il faut plutôt se concentrer sur ce qui commence à percer : Qwant par exemple. C'est déjà un combat suffisamment dur à gagner contre les géants , il ne faudrait pas déjà se disperser.

Ca par d'un bon sentiment mais en étant objectif il y a extrêmement peu de chance que ca aille plus loin qu'un sursaut insignifiant à l'échelle du web (même Français).

Et surtout comment dire aux gens de venir stocker leur données et utiliser/communiquer un mail si la certitude que le service va perdurer n'est pas présente ? Moi ça me ferait chier de migrer mes dizaines de giga de donnée mail que j'ai accumulé depuis plus de 10 ans.


Rien que le fait que ça rame sévère, ça prouve le non sérieux de la chose quoi ...

Edit :

1m27s pour se connecter ...

Je ne connais pas le serveur utilisé ni le nombre de connexion, mais c'est clairement sous dimensionné.
Le #2041340
FFFeu a écrit :

Plutôt que de multiplier les petites initiatives je pense qu'il faut plutôt se concentrer sur ce qui commence à percer : Qwant par exemple. C'est déjà un combat suffisamment dur à gagner contre les géants , il ne faudrait pas déjà se disperser.

Ça par d'un bon sentiment mais en étant objectif il y a extrêmement peu de chance que ca aille plus loin qu'un sursaut insignifiant à l'échelle du web (même Français).

Et surtout comment dire aux gens de venir stocker leur données et utiliser/communiquer un mail si la certitude que le service va perdurer n'est pas présente ? Moi ça me ferait chier de migrer mes dizaines de giga de donnée mail que j'ai accumulé depuis plus de 10 ans sur un service qui peut fermer du jour au lendemain.


le probleme en France c'est que dès qu'ils ont mis dans la boucle l'état les grosses boites comme orange et sfr pour faire ces trucs, ça merde. exemple daylimotion, cloudwatt , numergy pour ne citer qu'eux.
Le #2041348
tiseult a écrit :

FFFeu a écrit :

Plutôt que de multiplier les petites initiatives je pense qu'il faut plutôt se concentrer sur ce qui commence à percer : Qwant par exemple. C'est déjà un combat suffisamment dur à gagner contre les géants , il ne faudrait pas déjà se disperser.

Ça par d'un bon sentiment mais en étant objectif il y a extrêmement peu de chance que ca aille plus loin qu'un sursaut insignifiant à l'échelle du web (même Français).

Et surtout comment dire aux gens de venir stocker leur données et utiliser/communiquer un mail si la certitude que le service va perdurer n'est pas présente ? Moi ça me ferait chier de migrer mes dizaines de giga de donnée mail que j'ai accumulé depuis plus de 10 ans sur un service qui peut fermer du jour au lendemain.


le probleme en France c'est que dès qu'ils ont mis dans la boucle l'état les grosses boites comme orange et sfr pour faire ces trucs, ça merde. exemple daylimotion, cloudwatt , numergy pour ne citer qu'eux.


pas faux...
Mais Qwant par exemple commence à faire son nid, c'est laborieux, mais de plus en plus de gens comprennent now l’intérêt de protéger leurs données donc ce type d'initiative peut faire boule de neige.

Après, c'est clair qu'il faut que le service derrière soit de qualité... mais j'avoue que Qwant fait pas mal de progrès ces derniers temps.
Le #2041351
FFFeu a écrit :

Plutôt que de multiplier les petites initiatives je pense qu'il faut plutôt se concentrer sur ce qui commence à percer : Qwant par exemple. C'est déjà un combat suffisamment dur à gagner contre les géants , il ne faudrait pas déjà se disperser.

Ça par d'un bon sentiment mais en étant objectif il y a extrêmement peu de chance que ca aille plus loin qu'un sursaut insignifiant à l'échelle du web (même Français).

Et surtout comment dire aux gens de venir stocker leur données et utiliser/communiquer un mail si la certitude que le service va perdurer n'est pas présente ? Moi ça me ferait chier de migrer mes dizaines de giga de donnée mail que j'ai accumulé depuis plus de 10 ans sur un service qui peut fermer du jour au lendemain.


Il serait peut être temps de nettoyer ta boîte mail avec tes dizaines de giga email.

Et comme tu fera un gest pour la planète
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme