Enceintes connectées : la Cnil dit méfiance

Le par  |  6 commentaire(s)
Google-Home-et-Mini

Une enceinte connectée et intelligente au pied du sapin de Noël ? La Cnil donne des conseils au regard de la protection de la vie privée.

Après ses recommandations pour les jouets connectés en début d'année et une récente mise en demeure d'un fabricant, la Commission nationale de l'informatique et des libertés profite de la période de Noël pour faire des recommandations concernant les objets connectés en général, ainsi que les enceintes connectées dite intelligentes.

Rien d'exceptionnel avec des recommandations frappées du bon sens et replacées dans le contexte de la protection de la vie privée. Il s'agit davantage d'un guide basique avec la mise en exergue de quelques conseils pour l'utilisation des enceintes connectées.

En France, il s'agit essentiellement de Google Home et Google Home Mini qui envoient des requêtes pour les traiter sur les serveurs de Google après déclenchement avec le mot clé " Ok Google " (ou " Dis Google "). La parole prononcée est transcrite en texte.

Rappelons qu'un tel appareil écoute des extraits de conversation de quelques secondes jusqu'à la détection du mot clé. Tant que ce dernier n'est pas détecté, les extraits sont supprimés et rien ne sort de l'appareil. L'enregistrement est signalé par des voyants lumineux.

Pour la Cnil, il convient d'encadrer les interactions des enfants avec les enceintes connectées, avertir des convives de l'enregistrement potentiel des conversations, couper le micro voire éteindre l'appareil quand il n'est pas utilisé.

Évoquant la " monétisation de l'intime ", la Cnil appelle à faire preuve de vigilance. " Les propos tenus face à l'appareil peuvent enrichir votre profil publicitaire. " Par ailleurs, elle préconise de ne connecter que les services qui sont réellement utiles, et enjoint à aller faire un tour régulier du côté du tableau de bord accessible en ligne pour faire le ménage dans l'historique des conversations.

Même s'il y a un côté un peu infantilisant, les conseils grand public de la Cnil permettent de rappeler les risques à prendre en compte pour la vie privée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1991427
Jamais cet objet n'entrera dans ma maison ou ma voiture, et pas question d'activer "OK Google" sur mon smartphone.
Déjà que Google et sécurité ça fait deux tellement l'entreprise est laxiste alors là Google offre une porte d'entrée inespérée (volontairement ?) aux hackers pour un espionnage de masse à l'insu du plein gré des plus naïfs.
Alors oui Apple c'est cher, mais au moins Apple sécurise ses données et ne nous espionne pas à ce point. Rien que pour la sécurité Apple est le plus protecteur pour le client, et au lieu d'acheter un androphone je recommande d'acheter un iPhone d'occasion, on est bien moins exposé à toutes les menaces qui nous guettent.
Le #1991432
Rien d'infantilisant dans les conseils de la CNIL je trouve.
Les gens ne savent pas faire ou font n'importe quoi, il fait bien que quelqu'un dicte des pistes à suivre !

C'est gadget pour l'instant les enceintes connectées, rien que la météo... aussi fiable soit la météo en général, les infos sortant de l'enceinte connectée sont moins fiables que la petite station météo non-connectée que l'on peut avoir à la maison.
Le #1991465
Subutox a écrit :

Rien d'infantilisant dans les conseils de la CNIL je trouve.
Les gens ne savent pas faire ou font n'importe quoi, il fait bien que quelqu'un dicte des pistes à suivre !

C'est gadget pour l'instant les enceintes connectées, rien que la météo... aussi fiable soit la météo en général, les infos sortant de l'enceinte connectée sont moins fiables que la petite station météo non-connectée que l'on peut avoir à la maison.


De plus peu de gens savent réellement comment fonctionne ce processus.
Ce n'est pas qu'une boite magique qui répond à chacune de nos demandes.

La CNIL a en effet toute sa place dans ce processus. Je pense même qu'elle sera un service essentiel à la vie de tous les jours dans les années à venir, tellement nous serons envahis de tels équipements.
Le #1991517
Il faudrait éduquer la population plutôt que de se reposer sur la CNIL...

Celle-ci est bien sûr nécessaire mais elle n'a pas suffisamment de poids selon moi...
Le #1991526
C'est trés exactement le sens du commentaire que j'ai fait il y a quelques jours à propos d'une enceinte bluetooth dont GNT faisait activement la promotion. ( https://www.generation-nt.com/bon-plan-enceinte-bluetooth-projecteur-led-actualite-1948767.html )

Le commentaire a été moderé (supprimé), et maintenant c'est GNT qui relaye les préconisation de la CNIL, qui met en garde contre de possibles abus technologiques d'objets connectés qui pourraient atteindre leur proprietaires dans leur vie privé.

Je dirait juste. LOL bande de nazes
Le #1991638
Google devrait nous payer pour avoir en possession ce «délateur et espion» chez-soi.
J'ai déjà dis à une employé de l'inventaire de Bestbuy que ce produit s'appelait un «rapporteur» et elle m'a répondu: «Ben oui!». C'est comme participer à une expérience médicale sous contrat.

Je trouve répugnant de vendre un appareil qui sert à toute fin utile que Google et leur beau monde. Google, je le trouve répugnant en soi.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]