Déchets plastiques dans les océans : l'ESA veut tenter une détection depuis l'espace

Le par  |  7 commentaire(s) Source : ESA
septieme continent plastique

Les déchets plastiques sont très présents dans les océans, au point de constituer un "septième continent" disséminé en plusieurs plaques au milieu des océans. L'agence spatiale européenne souhaite tester une détection de la présence de plastique depuis l'espace pour mieux la quantifier.

Plusieurs missions maritimes ont tenté de mieux comprendre comment s'accumulent nos déchets plastiques dans les océans et de quantifier les immenses quantités qui se regroupent au sein des gyres océaniques, sans compter tout ce qui se déverse sur les bordures maritimes, y compris des îlots les plus isolés.

Avec 10 millions de tonnes de plastique se retrouvant dans les océans chaque année, ce sont tous les océans du globe qui sont impactés, avec de lourds effets sur la faune qui ingurgite des fragments de différentes tailles au fil de l'usure de ces déchets.

ESA detection plastique concentration

Les observations depuis l'espace ont déjà permis d'obtenir des données sur la circulation et la concentration des plastiques mais l'agence spatiale européenne (ESA) veut maintenant aller plus loin en cherchant à tester une détection optique depuis l'espace qui permettrait de quantifier la présence de plastique dans les océans.

ESA detection plastique

Un nouveau projet a été lancé pour tenter de créer des cartes de concentration des déchets plastiques dans les océans à partir de leur signature spectrale spécifique, de la manière que sont déjà déterminées depuis l'espace les concentrations de phytoplancton ou de sédiments en suspension.

Deux équipes, l'une en France et l'autre au Royaume-Uni, planchent sur des méthodes de détection optique depuis plusieurs mois, avec l'aide de spécialistes des déchets marins et de la détection distante.

Le projet doit également évaluer si la détection par satellite est de qualité suffisante ou s'il faudra passer par des avions ou des drones pour recueillir des données plus précises.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2005796
Anonyme
Le #2005800
Les pays industrialisés devraient être obligé de contribuer au nettoyage des océans en taxant les entreprises.
Le #2005803
jeanlucesi a écrit :

Les pays industrialisés devraient être obligé de contribuer au nettoyage des océans en taxant les entreprises.


Sans compter ceux qui considèrent la mer comme étant une poubelle, bref beaucoup de bateaux
Le #2005809
yves64 a bon, faut mettre le pognon dans le curatif, pas dans le contemplatif....
Le #2005832
Outch le PPP : The Pacific Plastic Patch. Une île au milieu du Pacifique 2 fois grandes comme le Texas MAIS que personne n'a vue. Une autre arnaque pour que certains chercheurs obtiennent des $$$ en subventions.
Le #2005839
L'arnaque c'est de continuer à utiliser du plastique quand d'autres solutions existent.
L'exemple le plus flagrant est le remplacement de sacs plastiques par des sacs plastiques payants encore plus épais et pas plus recyclable.
Les sacs papiers existent depuis toujours mais sont trop lourds et encombrants par rapport aux autres. Pourtant ils sont facilement recyclables.
Anonyme
Le #2005848
jacob13 a écrit :

L'arnaque c'est de continuer à utiliser du plastique quand d'autres solutions existent.
L'exemple le plus flagrant est le remplacement de sacs plastiques par des sacs plastiques payants encore plus épais et pas plus recyclable.
Les sacs papiers existent depuis toujours mais sont trop lourds et encombrants par rapport aux autres. Pourtant ils sont facilement recyclables.


Dans mon supermarché il y a des poches 100% biodégradable et compostable pour les légumes

Le gros sac payant ça fais des années que je l'utilise sans l'avoir changer
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme