Les Européens surestiment considérablement le coût des activités spatiales

Le par  |  6 commentaire(s)
Thomas-Pesquet-selfie-iss

Les activités spatiales sont largement appréciées par les Européens, mais ils surestiment beaucoup leur coût pour les finances publiques.

Pour le compte de l'Agence spatiale européenne (ESA), l'institut Harris Interactive a réalisé en décembre une enquête en ligne auprès de plus de 5200 Européens. Cinq échantillons représentatifs de la population nationale âgée de plus de 18 ans (au moins 1000 personnes) ont été interrogés en Allemagne, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni.

L'enquête a porté sur la perception des Européens des enjeux associés aux activités spatiales. Pour 90 % des Européens, ils ont une bonne image des activités spatiales. Elles les font rêver, mais ils considèrent principalement qu'elles stimulent la recherche et les progrès scientifiques.

Plus de 8 Européens sur 10 estiment que les activités spatiales permettent de mieux connaître l'Univers et notre Terre, ainsi que pour faciliter les transports et la communication. Ils considèrent par contre que les efforts devraient être accentués pour une meilleure compréhension du changement climatique.

Les Européens jugent que les États-Unis et la Russie ont une légère avance sur leur continent dans le domaine des activités spatiales. Pour le cas de l'ESA, l'agence constate que " 83 % des interrogés connaissent l'ESA, mais seulement 37 % disent savoir précisément ce que c'est. "

" De manière décevante, seuls quatre Européens sur dix pensent être bien informés au sujet des activités spatiales européennes. Même si beaucoup d'entre eux ont entendu parler des programmes spatiaux européens et de l'ESA ", écrit l'ESA.

Si les activités de l'ESA leur demeurent relativement obscures, les Européens surestiment néanmoins de manière considérable le poids des activités spatiales dans les finances publiques. Ils estiment ainsi ce coût à 245 € par an et par citoyen. Seulement 33 % donnent un bon ordre de grandeur de moins de 20 €.

" Très peu de personnes ont estimé correctement ce coût, qui est d'environ 10 € par an et par citoyen dans les pays concernés par le sondage ", commente l'ESA.

ESA-Harris-Interactive
Interrogés de manière complémentaire sur l'importance donnée à des menaces, environ 3 Européens sur 4 considèrent les débris spatiaux, les astéroïdes et les éruptions solaires comme des menaces importantes, ce qui est moins (88 %) que pour le piratage de données informatiques.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2047809
Surestimer ? C'est vite dit si on doit calculer les pots de vin à distribuer aux politiques responsables
Le #2047811
Ulysse2k faut vivre avec ton temps c'plus du pot mais du tonneau dont il est question
Le #2047813
mapool a écrit :

Ulysse2k faut vivre avec ton temps c'plus du pot mais du tonneau dont il est question



Le #2047816
"Ils estiment ainsi ce coût à 245 € par an et par citoyen. Seulement 33 % donnent un bon ordre de grandeur de moins de 20 €"

Mmmh... Je pense que si on refaisait le sondage sur le coût d'un autre domaine (armée, recherche, aménagement du territoire, etc) la majorité des gens se planteraient aussi.
Le #2047848
En même temps quand on connaît les niveaux des salaires/émoluments/défraiements dans les collectivités comme les régions, les départements ou voir de simples communautés de communes (les échelons au dessus c'est pire encore) ... 205euros t'as même pas une paire de chaussures en solde
Le #2047876
"Ils considèrent par contre que les efforts devraient être accentués pour une meilleure compréhension du changement climatique."

Vu la désinformation propagée par la climastrologie officielle dictée par l'activisme idéologique, le consensus politique et leurs sbires ignares, on les comprend d'autant plus que ces mêmes sondages montrent régulièrement que ce pseudo problème est le dernier de leur soucis.

Ils sont même dans la rue pour le dire !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme