Un étrange trou dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique

Le par  |  5 commentaire(s) Source : ESA
ozone-2013_0

Si l'on connaît le trou de la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique, celui qui s'est formé sur l'Arctique surprend par ses dimensions.

C'est l'instrument Tropomi du satellite Sentinel-5B, faisant partie du programme d'observation Copernicus, qui en a relevé l'existence depuis quelques semaines : un trou inhabituel s'est formé dans la couche d'ozone au-dessus de l'Arctique.

Le célèbre trou de la couche d'ozone qui inquiétait les scientifiques ces dernières années concernait plutôt l'Antarctique et s'il est possible de constater le même phénomène au-dessus du Pôle Nord, l'importance de ce "mini-trou" dans la couche d'ozone est inhabituelle.

La couche d'ozone forme une barrière protectrice dans l'atmosphère contre les rayonnements ionisants ayant assez d'énergie pour casser les brins d'ADN des cellules et conduire à des cancers de la peau et son affaiblissement même ponctuel est donc surveillé par la communauté scientifique.

trou ozone Arctique

S'il mesure moins de 1 million de kilomètres carré, contre plus de 20 millions de kilomètres carré pour celui qui se forme régulièrement au-dessus du Pôle Sud, le trou de la couche d'ozone en Arctique est bien plus important que ceux déjà observés dans cette région.

Les scientifiques indiquent qu'un vortex de vents froids s'est formé au-dessus de l'Arctique, faisant descendre les températures stratosphériques au-delà des valeurs standard et constituant l'un des ingrédients de la création d'un trou dans la couche d'ozone.

Cette configuration particulière est temporaire et les scientifiques s'attendent à ce que le trou dans la couche d'ozone en Arctique disparaisse d'ici la mi-avril. Il reste qu'il s'agit de la plus importante formation constatée depuis le début des observations régulière dans les années 90.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2096596
Ah ben c'est par là qu'est rentré le coronavirus
Le #2096612
C'est le projet HAARP qui activé de la zone 51 par les E.T. a suggéré dans l'inconscient de certains chercheurs adeptes des crop-circles de créer le coronavirus en phase avec les êtres de lumière pour contaminer les mécréants de notre Terre plate.

Voilà, simple non ?
Le #2096639
Ulysse2K a écrit :

C'est le projet HAARP qui activé de la zone 51 par les E.T. a suggéré dans l'inconscient de certains chercheurs adeptes des crop-circles de créer le coronavirus en phase avec les êtres de lumière pour contaminer les mécréants de notre Terre plate.

Voilà, simple non ?


Là je crois que tu as bien résumé la situation
Le #2096651
Ulysse2K a écrit :

C'est le projet HAARP qui activé de la zone 51 par les E.T. a suggéré dans l'inconscient de certains chercheurs adeptes des crop-circles de créer le coronavirus en phase avec les êtres de lumière pour contaminer les mécréants de notre Terre plate.

Voilà, simple non ?


#jesache
Le #2096665
L'explication naturelle à la formation des trous d'ozone a toujours été la plus simple et la plus convaincante. Leur découverte est relativement récente alors qu'ils existent depuis très longtemps.

Les élucubrations escrolos autour de certains produits chimiques il y a quelques décennies n'ont été que de la poudre au yeux très chère et inutile (le trou est toujours là et aussi large).

Par bien des égards le faux problème du trou d'ozone antarctique n'était que la répétition avant l'heure de l'hystérie climastronumérologique, avec le même alarmisme rampant et la même pseudo-science linéaire monovariable simpliste.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme