Espace : un débris spatial endommage un des bras robotiques de l'ISS

Le par Mathieu M.  |  4 commentaire(s)

C'est un incident que redoute la NASA par-dessus tout : en début de semaine l'agence spatiale canadienne a confirmé la dégradation d'une partie de son module Canadarm2 suite à la collision de l'ISS avec un débris spatial.

Canadarm2 débris

Cela fait des années que la NASA lutte contre la prolifération des débris spatiaux en orbite autour de la Terre et corrige régulièrement la trajectoire de la Station Spatiale Internationale pour éviter les collisions.

Malheureusement, tous les débris ne peuvent être évités ou même traqués et les plus petits sont souvent invisibles aux yeux des agences spatiales, et particulièrement dangereux pour les astronautes à bord de l'ISS.

Canadarm2 débris

La situation est telle qu'elle avait inspiré le film catastrophe Gravity ayant connu un franc succès auprès du public pour ses scènes à la fois choc, mais également particulièrement réalistes. L'ISS et de nombreux débris en orbite tournent à plus de 28 000 km/h autour de la Terre, un effet boule de neige peut ainsi arriver en un claquement de doigts avec des pertes matérielles et humaines à la clé.

Un débris a ainsi heurté l'ISS récemment, avec des dégâts constatés pour la première fois sur le module canadien le 12 mai dernier. C'est la couverture thermique de Canadarm2, un des bras robotisés de l'ISS qui a été partiellement touché, la structure ayant été épargnée. Heureusement, les missions impliquant l'utilisation du bras ne sont pas remises en question, mais il fera l'objet d'une surveillance renforcée.

L'incident aurait toutefois se révéler bien plus dramatique et relance le débat sur la nécessité de nettoyer l'orbite terrestre des débris historiques de nos activités spatiales, et de moyens permettant de limiter cette pollution, voire de l'éviter à l'avenir.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
BlueSkin offline Hors ligne Héroïque avatar 706 points
Le #2132669
On attendra gentiment le premier drame humain avant de s'émouvoir et éventuellement de faire quelque chose.
D'ici là les chinois nous ferons bien péter quelques satellites de plus avec de bon vieux gros missiles.
Hâte de voir l'émoi international ainsi que la tête des dirigeants qui feindront l'étonnement et la consternation devant "cette situation inacceptable"
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 51144 points
Le #2132671
Et ce n'est pas avec la volée de micro-satellites que SpaceX et l'Inde expédient que ça va s'arranger...
lebonga offline Hors ligne VIP avatar 34056 points
Le #2132676
Au final, on verra des boucliers, physiques ou non, fleurir sur les rares satellites subsistants...

Encore une fois plutôt que de mutualiser les capacités, on préfère multiplier les solutions...

BlueSkin est dans le vrai...
BombingBasta offline Hors ligne VIP icone 5161 points
Le #2132738
"La situation est telle qu'elle avait inspiré le film catastrophe Gravity ayant connu un franc succès auprès du public pour ses scènes à la fois choc, mais également particulièrement réalistes."

Au risque de choquer certaines personnes, c'est justement par son manque de réalisme, que ce film est pour moi une catastrophe...

Commençons par le début, prendre une personne dépressive (et suicidaire...) pour en faire le commandant d'une mission spatiale, ensuite parlons du fait que ce dit commandant passe à côté du danger numéro 1 dans l'espace confiné d'un vaisseau spatial, le départ de feu, sans même y jeter un regard, mais faut le comprendre, sans ça le scénario était niqué puisque l'incendie catastrophe qui en découle n'aurait pas eu lieu, et ne parlons pas de la physique bafouée où quand tu es en micro-gravité, bah il n'est pas normal qu'en bout de câble, au lieu de "rebondir" dans le sens inverse, tu sois "aspiré" vers la Terre comme si t'étais au bout d'une centrifugeuse...

Et j'en passe et des meilleures...

Ce film "sérieux" est une blague qui n'a fonctionné que par le manque de connaissance des spectateurs, comme tant d'autres...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire