Le rayonnement des portables en cause dans la mortalité des insectes, selon une méta-étude

Le par Christian D.  |  62 commentaire(s) | Source : AFP
Interdiction mobile logo

Parmi les nombreuses causes d'origine humaine perturbant les insectes en Europe, le rayonnement des téléphones portables serait en bonne place, selon une meta-étude d'une ONG allemande.

A l'heure où la 5G fait débat et alors que ses détracteurs pointent le manque d'études d'impact sanitaire et environnemental, une méta-étude de l'ONG allemande NABU de défense de l'environnement a compilé les données de près de 200 études et pointe du doigt le rayonnement électromagnétique des téléphones portables comme ayant une influence probable sur les insectes.

Des effets négatifs seraient observés sur les abeilles, guêpes et mouches dans 60% des études, notamment en matière de perte d'orientation et de dégénérescence des larves.

Abeilles & Mobiles

Les radiofréquences des téléphones portables et du WiFi créerait un stress cellulaire chez les insectes par un afflux d'ions calcium dans les cellules. D'après les études, cela induirait des troubles de l'orientation et des capacités de reproduction, avec un effet plus nocif que les perturbations liées au champ magnétique d'une ligne haute tension, rapporte l'AFP.

Les rayonnements des téléphones portables seraient donc à rapprocher des pesticides, de la déforestation ou de la lumière artificielle la nuit comme vecteurs de la disparition accélérée des insectes en Europe.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 7

Trier par : date / pertinence
yam103 offline Hors ligne VIP icone 19640 points
Premium
Le #2108676
En tout cas, depuis que je porte mon téléphone dans la poche arrière du jean, je n'ai pas eu d'enfant depuis.
Sipercool offline Hors ligne Héroïque icone 592 points
Le #2108679
yam103 a écrit :

En tout cas, depuis que je porte mon téléphone dans la poche arrière du jean, je n'ai pas eu d'enfant depuis.


J’adore : +1
En même temps derrière c’est normalement pas trop par là que ça se passe.
Enfin à ce que j’ai entendu dire lol lol
prof_pao offline Hors ligne Vétéran avatar 1084 points
Le #2108680
Et forcément, les moustiques, ils s'en foutent...
Saleté de moustiques...
Sergei34 offline Hors ligne Héroïque avatar 860 points
Le #2108681
yam103 a écrit :

En tout cas, depuis que je porte mon téléphone dans la poche arrière du jean, je n'ai pas eu d'enfant depuis.


Moi j'ai plus un seul morpion depuis
skynet away Absent VIP icone 82906 points
Le #2108683
" l'ONG allemande NABU de défense de l'environnement "

Vite, TmsIsInPrison, viens viiiiiite démentir cette horreur vomie par des escologistes allemands
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 5696 points
Le #2108685
skynet a écrit :

" l'ONG allemande NABU de défense de l'environnement "

Vite, TmsIsInPrison, viens viiiiiite démentir cette horreur vomie par des escologistes allemands


Les guêpes n'ont pas dû avoir le mémo cet été…

L'AFP sort une fake news et tous les sites (à tendance) escrolo reprennent comme des moutons. Aucune info et aucun dossier de presse sur le site de l'ONG : https://en.nabu.de/
cela ressemble à un coup médiatique à la Séralini…

Édition : et rien sur le site de l'AFP non plus.
cycnus offline Hors ligne VIP avatar 15582 points
Le #2108687
La question est de savoir à quelle distance se trouvait le téléphone des insectes. Si c'est un mètre, autant dire que c'est se foutre du monde. Encore une étude qui me semble un peu bidon.
En outre, certains insectes semblent disparaître alors que d'autres beaucoup moins. Et les insectes qui disparaissent sont essentiellement les insectes qui me semblent le plus en contact avec les pesticides... Je doute donc encore un peu plus.
enfin, quelque chose me dit que les pays qui utilisent très peu de pesticides et qui ont peu de problèmes avec les insectes ont quand même des téléphones cellulaires depuis bien longtemps. Ce qui me ferait douter un peu plus.

Bref, on a le choix entre des études complètement bidonnées issues des entreprises et des études tout aussi bidonnées issues des tarés associatifs. Il serait peut-être temps que des études réellement impartiales sortent. Je serais prêt à donner 100 € par an à un organisme qui m'assurerait de la chose.
saepho offline Hors ligne VIP icone 24194 points
Premium
Le #2108689
cycnus a écrit :

La question est de savoir à quelle distance se trouvait le téléphone des insectes. Si c'est un mètre, autant dire que c'est se foutre du monde. Encore une étude qui me semble un peu bidon.
En outre, certains insectes semblent disparaître alors que d'autres beaucoup moins. Et les insectes qui disparaissent sont essentiellement les insectes qui me semblent le plus en contact avec les pesticides... Je doute donc encore un peu plus.
enfin, quelque chose me dit que les pays qui utilisent très peu de pesticides et qui ont peu de problèmes avec les insectes ont quand même des téléphones cellulaires depuis bien longtemps. Ce qui me ferait douter un peu plus.

Bref, on a le choix entre des études complètement bidonnées issues des entreprises et des études tout aussi bidonnées issues des tarés associatifs. Il serait peut-être temps que des études réellement impartiales sortent. Je serais prêt à donner 100 € par an à un organisme qui m'assurerait de la chose.


Oui, enfin, là, on parle de données combinés de 200 études, ce n'est pas rien !
saepho offline Hors ligne VIP icone 24194 points
Premium
Le #2108690
tmtisfree a écrit :

skynet a écrit :

" l'ONG allemande NABU de défense de l'environnement "

Vite, TmsIsInPrison, viens viiiiiite démentir cette horreur vomie par des escologistes allemands


Les guêpes n'ont pas dû avoir le mémo cet été…

L'AFP sort une fake news et tous les sites (à tendance) escrolo reprennent comme des moutons. Aucune info et aucun dossier de presse sur le site de l'ONG : https://en.nabu.de/
cela ressemble à un coup médiatique à la Séralini…

Édition : et rien sur le site de l'AFP non plus.


Un peu comme les pesticides, la lumière la nuit ou la déforestation, on sait tous ce que cela ne fait absolument rien aux insectes !
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire