Microélectronique : Bruxelles valide un projet de financement de 1,75 milliard d'euros impliquant la France

Le par  |  20 commentaire(s)
Europe logo pro

La Commission européenne valide le projet de la France, l'Allemagne, l'Italie et du Royaume-Uni d'assurer un soutien financier de 1,75 milliard d'euros pour des projets de R&D et développement de composants électroniques au sein de l'Europe.

Le PIIEC (projet important d'intérêt européen commun) proposé par plusieurs pays européens autour du vaste domaine de la microélectronique a été validé par la Commission européenne.

Cette dernière autorise la France, l'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni à soutenir des projets de recherche dans différents domaines pour un montant de 1,75 milliard d'euros (dont 355 millions d'euros pour la France) qui doit essaimer dans une quarantaine de projets impliquant 29 acteurs industriels et organismes de recherche.

Ce financement public doit servir de point de départ à de multiples projets qui permettront de générer 6 milliards d'euros d'investissements privés. Outre les retombées économiques, l'initiative a aussi un aspect stratégique : "si nous ne voulons pas dépendre des autres pour ces technologies essentielles, par exemple pour des raisons de sécurité ou de performances, nous devons être en mesure de les concevoir et de les produire nous-mêmes", indique Mariya Gabriel, commissaire européenne chargé de l'économie et de la société numérique.

Europe PIIEC microelectronique

Le périmètre est large, des processeurs et capteurs pour applications grand public comme industrielles, et se concentre sur cinq domaines technologiques spécifiques :

  • puces écoénergétiques : améliorer l'efficacité énergétique des composants pour réduire la consommation d'énergie nécessaire
  • semiconducteurs de puissance : création de nouveaux types de composants, notamment pour les appareils intelligents et les véhicules électriques / hybrides
  • capteurs intelligents : création de nouveaux capteurs répondant aux besoins des objets communicants et des véhicules autonomes
  • équipement optique avancé
  • matériaux composites : imaginer de nouveaux composants en remplacement du silicium pour des puces de nouvelle génération

Tous ces domaines étant reliés, les 40 projets du PIIEC donneront lieu à une centaine de collaborations et de passerelles entre les différents acteurs. Côté français, on notera l'implication de plusieurs entreprises et organismes de recherche comme STMicroelectronics, le CEA-LETI, ou Soitec.

Complément d'information
  • Europe : l'investissement en R&D n'est pas suffisant
    Divers rapports européens mettent en évidence une stagnation des investissements en Recherche & Développement dans les Etats membres de l'Union européenne, alors qu'ils pourraient accélérer la sortie de la crise économique actuelle.

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2044398
Autant de décennies pour comprendre qu'il serait temps de se sevrer du mamelon technologique américain et de commencer à faire notre propre potage. Pitoyable.

C'est ça notre problème : on comprend vite mais faut qu'on nous explique longtemps... Très longtemps !

Il aura fallu un président imprévisible aux commandes des USA pour (enfin) nous poser les bonnes questions.
Le #2044401
France et Allemagne très actives sur ces projets, c'est bon signe pour les 2 grandes puissances de l'Europe
Le #2044418
EU et Royaume-Uni ? Ah oui ...
Le #2044419
Ulysse2K a écrit :

Autant de décennies pour comprendre qu'il serait temps de se sevrer du mamelon technologique américain et de commencer à faire notre propre potage. Pitoyable.

C'est ça notre problème : on comprend vite mais faut qu'on nous explique longtemps... Très longtemps !

Il aura fallu un président imprévisible aux commandes des USA pour (enfin) nous poser les bonnes questions.


tout a fait mais si c'est pour qu'on aide a financer et aller les fabriquer en pologne ou autres pays ....
on vois bien renaut peugeot...alors donner du fric (notre fric) pour financer des usines non française ça revient au meme que de payer des taxes....
si au moins ça ouvre des usines en france oki.
Le #2044420
iFlo59 a écrit :

France et Allemagne très actives sur ces projets, c'est bon signe pour les 2 grandes puissances de l'Europe


active en recherche mais en emplois.....haiiieee
Le #2044422
Ulysse2K a écrit :

Autant de décennies pour comprendre qu'il serait temps de se sevrer du mamelon technologique américain et de commencer à faire notre propre potage. Pitoyable.

C'est ça notre problème : on comprend vite mais faut qu'on nous explique longtemps... Très longtemps !

Il aura fallu un président imprévisible aux commandes des USA pour (enfin) nous poser les bonnes questions.


c'est des dinosaure les mecs. Et la méthode est hallucinante !.. des fonds publiques pour des entreprises privée et le retour ce fera ... jamais. un petite peu d'optimisation fiscal et hop les bef vont aux gros actionnaires.
Le #2044423
MickHammer a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Autant de décennies pour comprendre qu'il serait temps de se sevrer du mamelon technologique américain et de commencer à faire notre propre potage. Pitoyable.

C'est ça notre problème : on comprend vite mais faut qu'on nous explique longtemps... Très longtemps !

Il aura fallu un président imprévisible aux commandes des USA pour (enfin) nous poser les bonnes questions.


c'est des dinosaure les mecs. Et la méthode est hallucinante !.. des fonds publiques pour des entreprises privée et le retour ce fera ... jamais. un petite peu d'optimisation fiscal et hop les bef vont aux gros actionnaires.


pas faut mais il faut bien faire quelque chose aussi vu en ce moment on dépend de l'asie et de Trumpete..donc si les taxes augmentent le prix chez nous va s'enflammer...
Le #2044425
Ulysse2K a écrit :

Autant de décennies pour comprendre qu'il serait temps de se sevrer du mamelon technologique américain et de commencer à faire notre propre potage. Pitoyable.

C'est ça notre problème : on comprend vite mais faut qu'on nous explique longtemps... Très longtemps !

Il aura fallu un président imprévisible aux commandes des USA pour (enfin) nous poser les bonnes questions.


Les plans d'aides publiques à l'industrie de la microélec n'ont rien de nouveau en réalité. Celui là n'est d'ailleurs pas le plus ambitieux que l'on ait connu (au niveau français c'est fait par les plans quinquennaux nano (actuellement nano 2022, qui succède à nano 2012, nano 2007 etc) mais ça avait d'autres formes par le passé.

De mon avis perso, et pour avoir été en partie payé par ces plans, ça ne génère que peu de retombées. Mais il faudrait écrire un livre pour en expliquer le pourquoi du comment.
Le #2044430
Toujours à la traine, ça aurait dû se réfléchir avant ma naissance de genre de projet !
Bon sang, les autres ont une telle avance que je me demande si l'argent va bien servir
Je l'espère, restons positif !
Le #2044431
olivier42 a écrit :

MickHammer a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Autant de décennies pour comprendre qu'il serait temps de se sevrer du mamelon technologique américain et de commencer à faire notre propre potage. Pitoyable.

C'est ça notre problème : on comprend vite mais faut qu'on nous explique longtemps... Très longtemps !

Il aura fallu un président imprévisible aux commandes des USA pour (enfin) nous poser les bonnes questions.


c'est des dinosaure les mecs. Et la méthode est hallucinante !.. des fonds publiques pour des entreprises privée et le retour ce fera ... jamais. un petite peu d'optimisation fiscal et hop les bef vont aux gros actionnaires.


pas faut mais il faut bien faire quelque chose aussi vu en ce moment on dépend de l'asie et de Trumpete..donc si les taxes augmentent le prix chez nous va s'enflammer...


oui, il faut faire quelque chose. Déjà il faut que les start-up EU ne soit plus racheté par les US ou les Chinois.

En parlant des chinois, tu as vu leurs stratégie pour protéger leur solution maison. EN tres peu de temps ils ont mis en avant Baidu xiaomi et j'en passe.

Nous ont avais Nokia =>vendu a micosoft.
On a encore Archos mais pour encore combien de temps?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme