L'Europe révise son calcul des émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables

Le par Mathieu M.  |  8 commentaire(s)

C'est un bouleversement qui s'annonce en Europe : le mode de calcul visant à estimer les émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables va prochainement changer.

voiture-electrique-recharge

Alors que le marché du véhicule hybride et électrique explose depuis quelques années, les scientifiques ont désormais un parc suffisamment installé pour mener à bien des études représentatives de la pollution engendrée par ce type de moyen de locomotions.

Ainsi, on a déjà pu voir arriver des études mettant en avant la production de particules fines par les véhicules électriques alors que les constructeurs évoquaient une pollution zéro il y a encore quelques années. l'Ademe a par exemple publié un rapport qui confirme que les véhicules électriques participent à la pollution de l'air via l'émission de particules nocives. Des particules majoritairement émises par les pneumatiques et les systèmes de freinage, mais également par la remise sous tension des véhicules.

voiture-electrique-recharge

L'Union européenne s'est également aperçue que la formule utilisée pour établir l'émission de CO2 des véhicules hybrides et électriques utilisés jusqu'ici avait tendance à largement sous-estimer les émissions.

La formule utilisée dans toute l'UE a ainsi contribué à afficher des taux d'émissions de CO2 très inférieurs à la réalité, faussant ainsi la classification des véhicules et permettant à des voitures plus polluantes que prévu de bénéficier de subventions juteuses et autres allégements fiscaux.

Il est pointé du doigt que le mode de calcul utilisé surestime largement l'utilisation du mode électrique dans les véhicules hybrides rechargeables. Dans les conditions réelles d'utilisation, une grande partie des véhicules hybrides et hybrides rechargeables fonctionnent de façon très limitée et marginale sur leur moteur électrique.

Des tests menés sur des véhicules de type BMW X5, Bolco XC60 et Mitsubishi Outlander ont démontré des émissions de CO2 entre 3 et 12 fois supérieures aux valeurs annoncées par les constructeurs. Les variations sont importantes que le véhicule fonctionne sur batterie vide ou en chargement automatique et les constructeurs pourraient avoir également participé à fausser les moyennes.

prise-universelle-recharge-voiture-electrique

Concrètement, le rapport indique qu'un véhicule hybride rechargeable labélisé "faibles émissions" (soit moins de 50 grammes de CO2 par km) devrait en réalité fonctionner sur moteur électrique 70% du temps. Dans les faits, ce type de véhicule l'exploite son moteur électrique qu'entre 11 à 15% du temps au maximum.

Ces véhicules consomment finalement 60% de plus de carburant que ce qu'annonce leur label, avec des émissions de CO2 et particules qui explosent proportionnellement.

Les constructeurs ont largement profité des largesses du calcul en proposant des véhicules hybrides avec des batteries à l'autonomie anecdotique (parfois moins de 10km).

À partir de 2025 et jusqu'en 2027, de nouvelles réglementations à l'échelle européenne vont être mises en place pour en finir avec ces abus. Le mode de calcul va être retravaillé et les constructeurs interpellés à changer leur communication autour des véhicules hybrides rechargeables et leur pollution réelle.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Aerthas offline Hors ligne Vétéran icone 1356 points
Le #2167132
On ne va pas me dire qu'il n'y a pas des scientifiques sérieux qui se sont penchés sur le sujet pour le compte des gouvernements ? C'est sûrement le lobby automobile qui a biaisé les décisions avec le chantages aux emplois...
Des blaireaucrates ont pris des décisions stupides au lieu de répondre au chantage par l'obligation d'innover dans les véhicules sans émissions motrices, du coup on se retrouve avec des véhicules plus lourds mi-figue mi-raisin qui cumulent le désavantage des 2 technologies...
Navré pour certains, mais seule la décroissance servira notre monde, peux importe le nombres de panneaux solaires, d'éoliennes, d'hydroliennes etc... Va falloir que la civilisation revienne à un mode de vie plus raisonnable, sans pour autant revenir à l'âge de pierre.
Lustuccc offline Hors ligne Vénéré icone 4461 points
Le #2167138
Pourquoi 2025?!? Pourquoi pas 2023 ? ou même fin 2022 ? On laisse filer la production actuelle mais on indique clairement la consommation réelle.

CaptainNemo offline Hors ligne Vétéran icone 1221 points
Le #2167140
Ceux qui ont des des hybrides rechargeables de fonction , paye le carburant avec la carte de la société, a la maison c'est pas gratuits pour recharger ... Donc 100 % CO2 .
Pas besoin d'être un grand scientifique ...
zzepx online Connecté VIP icone 12239 points
Premium
Le #2167142
"Des particules majoritairement émises par les pneumatiques et les systèmes de freinage"

Ça fait des années qu'on le sait.
Cubitus54 away Absent Vétéran icone 1328 points
Le #2167154
Celui qui à recopier ce texte n'a pas tout compris

"Des particules majoritairement émises par les pneumatiques et les systèmes de freinage, mais également par la remise sous tension des véhicules."

Il faut lire quelque chose comme :
Des particules majoritairement émises par les pneumatiques et les systèmes de freinage, mais également par la remise en suspension des particules.
FrancoisA30 offline Hors ligne Héroïque icone 518 points
Le #2167167
Après le scandale des moteurs diesels, voila venir le scandale des moteurs hybrides rechargeables !
zzepx online Connecté VIP icone 12239 points
Premium
Le #2167175
Cubitus54 a écrit :

Celui qui à recopier ce texte n'a pas tout compris

"Des particules majoritairement émises par les pneumatiques et les systèmes de freinage, mais également par la remise sous tension des véhicules."

Il faut lire quelque chose comme :
Des particules majoritairement émises par les pneumatiques et les systèmes de freinage, mais également par la remise en suspension des particules.


Il n'en reste pas moins qu'après avoir encouragé l'utilisation du diesel, les mêmes l'ont démoli an nom de l'émission des particules fines.

Or le problème de l'émission importante des particules fines par le système de freinage est connu depuis longtemps mais bien passé sous silence par nos politiciens et amis écolos alors que c'est un problème qui touche toutes les motorisations.

Bientôt on va découvrir qu'il en est de même pour nos cheminées au feu de bois.
popol2 offline Hors ligne Héroïque avatar 810 points
Le #2167182
Aerthas a écrit :

On ne va pas me dire qu'il n'y a pas des scientifiques sérieux qui se sont penchés sur le sujet pour le compte des gouvernements ? C'est sûrement le lobby automobile qui a biaisé les décisions avec le chantages aux emplois...
Des blaireaucrates ont pris des décisions stupides au lieu de répondre au chantage par l'obligation d'innover dans les véhicules sans émissions motrices, du coup on se retrouve avec des véhicules plus lourds mi-figue mi-raisin qui cumulent le désavantage des 2 technologies...
Navré pour certains, mais seule la décroissance servira notre monde, peux importe le nombres de panneaux solaires, d'éoliennes, d'hydroliennes etc... Va falloir que la civilisation revienne à un mode de vie plus raisonnable, sans pour autant revenir à l'âge de pierre.


Non ce n'est pas le lobby automobile c'est le lobby politique écolo qui a volontairement "oublié" les particules fines émises par les pneus et les freins, C'est le lobby politique écolo qui s’appuyant sur l'incroyable faiblesse scientifique de nombreux électeurs, leur fait gober aujourd'hui la décroissance, la consommation locale, et l'énergie dite verte et prétendument renouvelable. Quand on discute avec un vrai vendeur de voiture, il vous raconte les retours clients nombreux sur la vraie conso des hybrides. Mais les constructeurs DOIVENT avoir une gamme qui en moyenne émet moins de xx g de CO2 sous peine de sanctions financières, alors ils ont, et même certains n'ont que sur catalogue et évitent de trop les vendre
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire