ExoMars 2020 : le test du parachute ne passe toujours pas et complique le calendrier

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Space News
ExoMars 2020 test parachute

Pour assurer son arrivée en douceur sur Mars, la mission ExoMars 2020 devra faire appel à un grand parachute. Les essais sur ce dernier ne se déroulent pas comme prévu, mettant la pression sur le calendrier de la mission.

Avant de pouvoir étudier l'éventualité d'une vie qui se serait développée dans les premiers temps de Mars et collecter des échantillons, il va falloir parvenir à poser en douceur une plate-forme et son rover bardé d'instruments : c'est la mission ExoMars 2020 préparée par l'ESA et l'agence spatiale russe Roscomos.

Cependant, les tests des parachutes de descente réalisés début août ont échoué pour la seconde fois, compliquant le timing déjà serré de la mission et conditionné par la prochaine fenêtre de proximité de la planète rouge l'an prochain.

Le parachute principal de 35 mètres de diamètre était endommagé avant même son déploiement, a indiqué l'ESA dans un communiqué, comme lors du test précédent et malgré les remèdes appliqués depuis. Les travaux se poursuivent pour tenter de trouver une solution.

La mission ExoMars 2020 doit impérativement pouvoir décoller entre le 25 juillet et le 13 août 2020 mais les doutes augmentent quant à la capacité de l'ESA à finaliser la mission dans les temps et ce nouvel échec du test des parachutes n'est pas fait pour rassurer.

ExoMars 2020

Un troisième essai sera tenté avant la fin de l'année pour tester le second parachute de 15 mètres de diamètre, avant un ultime test du parachute de 35 mètres début 2020. L'ESA compte réunir en septembre les meilleurs spécialistes de la question pour trouver les bonnes parades tout en réfléchissant à des moyens de réaliser des simulations d'ouverture des parachutes au sol pour gagner du temps.

Après l'échec du rover Beagle 2 en 2003, crashé à la surface de Mars de même que l'atterrisseur Schiaparelli dans le cadre du volet précédent d'ExoMars, et face aux succès des rovers américains qui ont fonctionné bien au-delà des missions prévues, l'ESA ne veut certainement pas manquer l'opportunité d'un coup d'éclat avec ExoMars 2020.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2075307
Le parachute...était endommagé avant...son déploiement,... comme lors du test précédent et malgré les remèdes appliqués depuis...>>>

Pas top, les remèdes, du coup...
Le #2075362
Problème de conception du parachute au niveau des matériaux j'imagine.
Le souci c'est qu'il faut qu'ils testent l'ouverture après une période de stockage assez longue pour simuler le temps du voyage. Du coup forcément, ça rallonge d'autant les écarts entre les essais.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme