Facebook veut accéder à des données de clients de banques

Le par  |  14 commentaire(s)
Facebook-reaction-surprise

Transactions financières par carte bancaire et soldes des comptes courants de clients sont des informations qui susciteraient l'intérêt du groupe Facebook.

Selon une information du Wall Street Journal, Facebook a approché de grandes banques aux États-Unis afin de leur demander de partager des informations financières détaillées sur leurs clients. Cela comprend les transactions financières par carte bancaire, ainsi que les soldes des comptes courants des clients.

Facebook-HQCitant des sources proches du dossier, le WSJ indique que le groupe de Mark Zuckerberg a rencontré les établissements bancaires JPMorgan Chase, Wells Fargo, Citigroup et U.S. Bancorp pour discuter d'offres potentielles pour leurs clients sur Facebook Messenger qui compte 1,3 milliard d'utilisateurs actifs par mois.

Facebook aurait notamment demandé aux banques des informations sur les commerces avec lesquels elles traitent en contrepartie du placement d'offres sur Messenger. On peut en tout cas légitimement penser, d'autant que ce n'est pas nouveau, que Facebook cherche à faire la promotion de Messenger auprès des banques pour en faire un outil de messagerie pour leurs clients.

Une porte-parole de Facebook a indiqué qu'il n'y a pas d'utilisation de données bancaires à des fins de ciblage publicitaire ou de partage avec des tiers. Une porte-parole de JPMorgan a par ailleurs déclaré au WSJ avoir rejeté certaines propositions de Facebook, ajoutant qu'il n'y a pas de partage des données de transactions des clients.

L'article du WSJ tombe comme un cheveu sur la soupe en période de tumulte pour Facebook, dont autour de la question de la gestion et l'exploitation des données personnelles.

Le quotidien américain souligne que Alphabet (maison-mère de Google) et Amazon auraient aussi approché des banques pour le partage de données, et dans le but de proposer des services bancaires dits basiques sur des applications comme Google Assistant et Alexa.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2026303
Les gens s'indignent aujourd'hui alors que ça fait des années qu'on leurs dit que leurs données personnelles sont en périls sur Facebook.

Les dernières affaires n'ont absolument rien d'étonnant, c'est même plutot logique.
Il fallait qu'il y ait une affaire qui explose auprès du grand public (Cambridge analytica) pour que les révélations s'enchaînent comme par magie et suscitent l'intérêt général ...

Maintenant qu'on est dans la brèche, Facebook va se faire démonter en bourse, les gens vont se détourner et lui cracher dessus comme le vilain petit canard qu'ils ont pourtant tant aimé auparavant.

Alors pour moi, qui est toujours été contre ces plateformes, je suis content, mais ce n'est pas du tout de la manière dont j’espérais, ici les gens agissent comme des suiveurs et n'ont finalement pas compris les enjeux derrière tout ça. Ils vont juste aller sur un autre service sans remettre en cause leurs mauvaises habitudes et le schéma sera identique d'ici quelques années.
Le #2026311
FFFeu a écrit :

Les gens s'indignent aujourd'hui alors que ça fait des années qu'on leurs dit que leurs données personnelles sont en périls sur Facebook. Les dernières affaires n'ont absolument rien d'étonnant, c'est même plutot logique. Il fallait qu'il y ait une affaire qui explose auprès du grand public (Cambridge analytica) pour que les révélations s'enchaînent comme par magie et suscitent l'intérêt général ... Maintenant qu'on est dans la brèche, Facebook va se faire démonter en bourse, les gens vont se détourner et lui cracher dessus comme le vilain petit canard qu'ils ont pourtant tant aimé auparavant. Alors moi qui est toujours été contre ces plateformes je suis content, mais ce n'est pas du tout de la manière dont j’espérais, ici les gens agissent comme des suiveurs et n'ont finalement pas compris les enjeux derrière tout ça. Ils vont juste aller sur un autre service sans remettre en cause leurs mauvaises habitudes et le schéma sera identique d'ici quelques années.


Juste, si tu peux sauter une ligne de temps en temps...
Le #2026312
lebonga a écrit :

FFFeu a écrit :

Les gens s'indignent aujourd'hui alors que ça fait des années qu'on leurs dit que leurs données personnelles sont en périls sur Facebook. Les dernières affaires n'ont absolument rien d'étonnant, c'est même plutot logique. Il fallait qu'il y ait une affaire qui explose auprès du grand public (Cambridge analytica) pour que les révélations s'enchaînent comme par magie et suscitent l'intérêt général ... Maintenant qu'on est dans la brèche, Facebook va se faire démonter en bourse, les gens vont se détourner et lui cracher dessus comme le vilain petit canard qu'ils ont pourtant tant aimé auparavant. Alors moi qui est toujours été contre ces plateformes je suis content, mais ce n'est pas du tout de la manière dont j’espérais, ici les gens agissent comme des suiveurs et n'ont finalement pas compris les enjeux derrière tout ça. Ils vont juste aller sur un autre service sans remettre en cause leurs mauvaises habitudes et le schéma sera identique d'ici quelques années.


Juste, si tu peux sauter une ligne de temps en temps...


C'est mieux patron ?
Le #2026313
FFFeu a écrit :

lebonga a écrit :

FFFeu a écrit :

Les gens s'indignent aujourd'hui alors que ça fait des années qu'on leurs dit que leurs données personnelles sont en périls sur Facebook. Les dernières affaires n'ont absolument rien d'étonnant, c'est même plutot logique. Il fallait qu'il y ait une affaire qui explose auprès du grand public (Cambridge analytica) pour que les révélations s'enchaînent comme par magie et suscitent l'intérêt général ... Maintenant qu'on est dans la brèche, Facebook va se faire démonter en bourse, les gens vont se détourner et lui cracher dessus comme le vilain petit canard qu'ils ont pourtant tant aimé auparavant. Alors moi qui est toujours été contre ces plateformes je suis content, mais ce n'est pas du tout de la manière dont j’espérais, ici les gens agissent comme des suiveurs et n'ont finalement pas compris les enjeux derrière tout ça. Ils vont juste aller sur un autre service sans remettre en cause leurs mauvaises habitudes et le schéma sera identique d'ici quelques années.


Juste, si tu peux sauter une ligne de temps en temps...


C'est mieux patron ?


Carrément !!! Merci !!!
Le #2026330
FFFeu a écrit :

Les gens s'indignent aujourd'hui alors que ça fait des années qu'on leurs dit que leurs données personnelles sont en périls sur Facebook.

Les dernières affaires n'ont absolument rien d'étonnant, c'est même plutot logique.
Il fallait qu'il y ait une affaire qui explose auprès du grand public (Cambridge analytica) pour que les révélations s'enchaînent comme par magie et suscitent l'intérêt général ...

Maintenant qu'on est dans la brèche, Facebook va se faire démonter en bourse, les gens vont se détourner et lui cracher dessus comme le vilain petit canard qu'ils ont pourtant tant aimé auparavant.

Alors pour moi, qui est toujours été contre ces plateformes, je suis content, mais ce n'est pas du tout de la manière dont j’espérais, ici les gens agissent comme des suiveurs et n'ont finalement pas compris les enjeux derrière tout ça. Ils vont juste aller sur un autre service sans remettre en cause leurs mauvaises habitudes et le schéma sera identique d'ici quelques années.


Tu parles de personnes qui se détournent, mais se détourner vers quoi ?
Instagram ? c'est facebook...
Twitter ? ca ne vise pas le même public...
Myspace ? C'est mort depuis longtemps, et n'arrive pas vraiment à ressuscité...
Copaind'avant ? C'est payant, et les gens veulent du gratuit...

Il n'y a donc pas beaucoup de concurrents...
Le #2026332
'' Facebook a approché de grandes banques aux États-Unis afin de leur demander de partager des informations financières détaillées sur leurs clients. Cela comprend les transactions financières par carte bancaire, ainsi que les soldes des comptes courants des clients.''

Cette démarche est totalement irrecevable et n'a aucune chance d'aboutir. FB n'a pas les accréditations officielles pour effectuer une telle demande !!! FB n'est pas un organisme financier ni bancaire....

Et je vois mal les banques américaines prendre un tel risque...........
Le #2026338
saepho a écrit :

FFFeu a écrit :

Les gens s'indignent aujourd'hui alors que ça fait des années qu'on leurs dit que leurs données personnelles sont en périls sur Facebook.

Les dernières affaires n'ont absolument rien d'étonnant, c'est même plutot logique.
Il fallait qu'il y ait une affaire qui explose auprès du grand public (Cambridge analytica) pour que les révélations s'enchaînent comme par magie et suscitent l'intérêt général ...

Maintenant qu'on est dans la brèche, Facebook va se faire démonter en bourse, les gens vont se détourner et lui cracher dessus comme le vilain petit canard qu'ils ont pourtant tant aimé auparavant.

Alors pour moi, qui est toujours été contre ces plateformes, je suis content, mais ce n'est pas du tout de la manière dont j’espérais, ici les gens agissent comme des suiveurs et n'ont finalement pas compris les enjeux derrière tout ça. Ils vont juste aller sur un autre service sans remettre en cause leurs mauvaises habitudes et le schéma sera identique d'ici quelques années.


Tu parles de personnes qui se détournent, mais se détourner vers quoi ?
Instagram ? c'est facebook...
Twitter ? ca ne vise pas le même public...
Myspace ? C'est mort depuis longtemps, et n'arrive pas vraiment à ressuscité...
Copaind'avant ? C'est payant, et les gens veulent du gratuit...

Il n'y a donc pas beaucoup de concurrents...


Je parle de partir du service Facebook.
Et je parle de partir vers d'autres outils quels qu'ils soit qui pourrait soit répondre au même besoin soit à une évolution ou adaptation de celui-ci.

Le fait qu'Instagram soit le même propriétaire, que Whatsapp le soit aussi c'est justement tout l'objet de mon message et c'est ce que je regrette : que les gens partent a l'initiative d'un effet de masse et non par une réelle prise de conscience.
Le #2026339
''A JPMorgan spokesperson reportedly told the publication that it wouldn’t be “sharing our customers’ off-platform transaction data with these platforms, and have had to say no to some things as a result.”''

https://globalnews.ca/news/4372921/facebook-banks-financial-information-privacy/
Le #2026340
FFFeu a écrit :

saepho a écrit :

FFFeu a écrit :

Les gens s'indignent aujourd'hui alors que ça fait des années qu'on leurs dit que leurs données personnelles sont en périls sur Facebook.

Les dernières affaires n'ont absolument rien d'étonnant, c'est même plutot logique.
Il fallait qu'il y ait une affaire qui explose auprès du grand public (Cambridge analytica) pour que les révélations s'enchaînent comme par magie et suscitent l'intérêt général ...

Maintenant qu'on est dans la brèche, Facebook va se faire démonter en bourse, les gens vont se détourner et lui cracher dessus comme le vilain petit canard qu'ils ont pourtant tant aimé auparavant.

Alors pour moi, qui est toujours été contre ces plateformes, je suis content, mais ce n'est pas du tout de la manière dont j’espérais, ici les gens agissent comme des suiveurs et n'ont finalement pas compris les enjeux derrière tout ça. Ils vont juste aller sur un autre service sans remettre en cause leurs mauvaises habitudes et le schéma sera identique d'ici quelques années.


Tu parles de personnes qui se détournent, mais se détourner vers quoi ?
Instagram ? c'est facebook...
Twitter ? ca ne vise pas le même public...
Myspace ? C'est mort depuis longtemps, et n'arrive pas vraiment à ressuscité...
Copaind'avant ? C'est payant, et les gens veulent du gratuit...

Il n'y a donc pas beaucoup de concurrents...


Je parle de partir du service Facebook.
Et je parle de partir vers d'autres outils quels qu'ils soit qui pourrait soit répondre au même besoin soit à une évolution ou adaptation de celui-ci.

Le fait qu'Instagram soit le même propriétaire, que Whatsapp le soit aussi c'est justement tout l'objet de mon message et c'est ce que je regrette : que les gens partent a l'initiative d'un effet de masse et non par une réelle prise de conscience.


Mais en dehors de toutes ces considérations que tu as raison de mentionner, il y a l'aspect juridique.

Ma banque ne peut déjà pas répondre par l'affirmatif si je ne suis pas d'accord....de +, les banques ont beaucoup plus à perdre qu'à gagner.Les clients sont tous attachés a leur intimité et à leur politique de confidentialité.

Mais moi qui n'avait jusqu'à ce jour rien contre les GAFAM, cette démarche va beaucoup trop loin !! FB pourrait meme etre emporté dans cette tourmente.
Le #2026342
LOL!! Maintenant FB dément totalement les propos rapportés par le WSJ !!

''“A recent Wall Street Journal story implies incorrectly that we are actively asking financial services companies for financial transaction data — this is not true,” Facebook spokesman Andy Stone said in a statement Monday afternoon.''


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme